IDEO SVL Phonologie

Un article de Ideopedia.

Le sivélien possède 13 consonnes, 10 voyelles, et 27 diphtongues.

Sommaire

Voyelles

Triangle des voyelles en sivélien.
Triangle des voyelles en sivélien.
Antérieures Centrales Postérieures
non-arrondies arrondies
Fermées i y ÿ u
Mi-fermées e o
Mi-ouvertes ɛ ɞ ɔ
Ouvertes /ä/ ɑ

Notes :

- /ä/ est un allophone de /ɑ/ ;
- /ɞ/ est souvent prononcé /ə/ voire /œ/ chez certains locuteurs ;
- le phonème /ÿ/ se réalise /u/ chez certains locuteurs et dans certains cas particuliers (en début de mot avant une consonne, ou seul pour la particule u).



Diphtongues

Il existe de nombreuses diphtongues en sivélien, qui peuvent être classées en cinq catégories.

Les diphtongues peuvent être classées en cinq catégories :

  • Diphtongues en /-i̯/ :
/ei̯ ɛi̯ ɑi̯ ɥi ɞi̯/
  • Diphtongues en /-y̯/ :
/ey̯ ɛy̯ ɑy̯ ÿy̯ ɜy̯/
  • Diphtongues en /-e̯/ :
/je ɥe oe̯ ɔe̯ ɑe̯/
  • Diphtongues en /-ÿ̯/ :
/eÿ̯ ɛÿ̯ ɑÿ̯ ɜÿ̯/
  • Diphtongues en /-ɜɞ̯/ :
/iɞ̯ yɞ̯ eɞ̯ ɛɞ̯ ÿɞ̯ oɞ̯ ɔɞ̯ aɞ̯/

Attention aux diphtongues /je ɥe ɥi/, qui, bien que classées pour des raisons historiques dans les diphtongues en /-e̯/, comportent une semi-voyelle en première position.

Consonnes

Labiales Alvéolaires Alvéolo-palatales Palatales Vélaires
Nasales m n
Occlusives p t - /d/ /c/ k - /ɣ/
Fricatives /f/ s ɕ - ʑ /ç/ - /ʝ/ x
Spirantes ʋ l j
Battue ɾ

Notes sur les allophones :

- le phonème /ɾ/ peut se réaliser /r/ voire /ɹ/ selon le locuteur ;
- le phonème /ʋ/ se réalise /f/ lorsqu'en contact avec une consonne sourde ;
- les phonèmes /k/ et /t/ non-géminés se réalisent /ɣ/ et /d/ entre deux voyelles ;
- les phonèmes /k x ɣ/ se réalisent /c ç ʝ/ devant les voyelles /i y/ et les semi-voyelles /j ɥ/ (ce phénomène est appelé « mutations du i/í »).

Toutes les consonnes peuvent être géminées, à l'exception des consonnes palatales /ɕ ʑ j/, du /ɾ/ et du /x/ ; elles sont alors doublées à l’écrit.

Structure de la syllabe

Une syllabe se compose de la façon suivante :

[INITIALE] + NOYAU + [FINALE]

Les éléments entre crochets sont facultatifs.

Le noyau d’une syllabe est toujours composé d’une voyelle simple ou d’une diphtongue.

Les initiales permises sont toutes les consonnes à l’exception (en début du mot) du /x/ (on préfèrera /k/).

Les finales permises sont toutes les consonnes, à l’exception des labiales /p ʋ/ (en fin de mot). De plus, le phonème /m/ en fin de mot est rare, le plus souvent rencontré dans des mots monosyllabiques ou bisyllabiques.

Groupes médiaux

Lorsque deux syllabes sont juxtaposées, et si deux consonnes viennent à être accolées, il se peut qu’une mutation survienne.

Dans le cas où ces deux consonnes sont identiques, alors :

  • si le phonème est /m p ʋ n t s l k/, une gémination se produit (/mm pp ʋʋ nn tt ss ll kk/), sachant que /kk tt/ ne se voiseront pas entre deux voyelles, mais /kk/ mute devant /i y/ en /cc/ ;
  • si le phonème est /ɾ ɕ ʑ j x/, il est reste simple (pas de gémination : /ɕ ʑ j/).

Lorsque les deux consonnes ne sont pas identiques, aucune modification n’a lieu, à l’exception du dévoisement de /ʋ ʑ/ en /f ɕ/ si elles sont en contact avec une consonne sourde.

Règles phonologiques

Lors de la modification d'un verbe ou encore d'un nom (via la conjugaison, la déclinaison, l'ajout d'un suffixe, etc.) , il arrive que certains sons changent à l'intérieur des mots-mêmes. Ces changements sont majoritairement réguliers, et listés ci-dessous.

Dégémination

En sivélien, un mot ne peut avoir au maximum qu'un seule consonne géminée, à l'exception des verbes conjugués à la 4e personne. Ainsi, lors de l'ajout de certaines désinences, le phénomène de dégémination survient. Cette règle est simple à appliquer : lorsqu'un mot se retrouve avec deux consonnes géminées, la première d'entre elles redevient "simple".

  • Pluriel du nom ennak, bois : enakke

Répétition vocalique

En sivélien, la répétition vocalique apparaît lorsqu'une voyelle doit être rajoutée dans une désinence par souci de prononciation. Cette voyelle va dépendre de la dernière voyelle du mot modifié ; en effet, il convient de suivre ce tableau afin de savoir quelle voyelle est à rajouter :

Dernier phonème i y e ɛ ɞ ÿ u o ɔ ɑ
Phonème répété e y e ɑ ɞ ɞ o o ɑ ɑ

Si la dernière voyelle est une diphtongue, c'est le groupe de celle-ci qui va être déterminant pour choisir le phonème répété (par exemple, la diphtongue /i̯e/, qui est une diphtongue en -e, entraînera l'apparition d'un "e").


Sivélien
Langue Phonologie & Orthographe Phonologie Orthographe Sivélien parlé
Grammaire Noms Verbes Adjectifs Pronoms Particules Numéraux
Textes & vocabulaire Lexique (Idéolexique) Textes
Articles associés Sivélie Laucronie