IDEO GTA Préfixes

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
(Préfixes adpositionnels)
(+ article défini)
Ligne 32 : Ligne 32 :
Je travaille sur des règles plus précises afin de limiter l’arbitraire le plus possible, et donc rendre les mots-source plus visibles dans les mots-cible.
Je travaille sur des règles plus précises afin de limiter l’arbitraire le plus possible, et donc rendre les mots-source plus visibles dans les mots-cible.
 +
 +
=== Ha- ===
 +
Ha- est l’article défini en gelota. Il se place normalement sur le nom dans un groupe nominal, et défini l’ensemble du groupe nominal dans ce cas là.
== Notes et références ==
== Notes et références ==

Version du 13 février 2014 à 10:41

Article parent : IDEO GTA Grammaire

Il existe en gelota une vingtaine de préfixes, qui permettent de préciser les racines ou de créer des sens dérivés. On les sépare en deux classes : les préfixes adpositionnels (qui remplace ce qui, dans les langues sources du gelota, est noté par des adpositions) et les préfixes sémantiques (qui modifient le sens de la racine). Une troisième classe recense les cas particuliers.

Sommaire

Préfixes adpositionnels

Ŝe + Acc

Ŝe- est le préfixe traduisant l’idée « au dessus », ou « sur ».

Il est utilisé dans l’expression courante de bienvenue et d’au-revoir : ŝeloma ŝete (que la paix soit sur toi)

Pi- + Acc

Pi- est un préfixe qui traduit le thème, et se traduit souvent par « au sujet de » ou « sur ». Ainsi, « J’écris un article Idéopédia sur le gelota » se traduira par « Varaka tadopeda-ðoverote pigeloti ».

Pi- traduit la préposition latine « de » dans les titres, qui est souvent restée en français et qui marque le sujet. Ainsi, le fameux traité de Fénelon[1] De l’éducation des filles utilisera le préfixe pi-.

Préfixes sémantiques

Co-

Co- est un préfixe qui traduit l’idée de profession. Ainsi, un marchand sera un professionnel de la vente ; on peut donc l’appeler « cobeṙaĉa » (baṙōĉa signifiant « vendre »).

Ðo-

Ðo- est un préfixe qui traduit un ensemble. Ainsi, un texte sera un ensemble de mots ; on peut donc l’appeler « ðoverota » (verota signifiant « mot »).

Cas particuliers

Ta-

Ta- est le préfixe qui permet d’importer, selon des règles précises, les noms propres des autres langues en gelota. Dans ce cas, et contrairement aux noms propres internes au gelota, ces mots sont invariables.

Avant d’utiliser ta-, il faut déterminer dans le mot-source (dans une autre langue que le gelota) les trois consonnes les plus importantes, puis les réduire à des digrammes prononçables en gelota. Une fois ceci fait, il n’y a plus qu’à ajouter ta- : vous avez votre mot importé.

Exemples :
– Idéopédia > DPD > DéoPéDia > DoPeDa > tadopeda.
– Emanuelo > MNL > MaNueLo > MaNeLo > tamanulo.
– Wikipédia > WKPD > KPD > KiPéDia > KiPeDa > takipeda.

Je travaille sur des règles plus précises afin de limiter l’arbitraire le plus possible, et donc rendre les mots-source plus visibles dans les mots-cible.

Ha-

Ha- est l’article défini en gelota. Il se place normalement sur le nom dans un groupe nominal, et défini l’ensemble du groupe nominal dans ce cas là.

Notes et références

  1. Cf. Article « Fénelon » de Wikipédia.