IDEO GLM Introducteurs

Un article de Ideopedia.

La grammaire du Galum se base essentiellement sur les introducteurs. Cette page cherchera donc à les présenter.

Sommaire

Général

Complément sujet : iv’
Complément sujet n°2 : at’
Complément d’Objet Direct : ak’
Complément d’Objet Indirect : aj’
Complément de propriété : az’
Complément Circonstanciel de Temps : on’
Complément Circonstanciel de Fréquence : ov’
Complément Circonstanciel de Lieu : os’
Complément Circonstanciel de Lieu + de Temps : om’
Complément Circonstanciel de Comparaison : up’
Complément Circonstanciel de Manière : uf’
Complément Circonstanciel de But : ul’
Complément Circonstanciel de Cause : ud’
Complément Circonstanciel de Conséquence : ub’
Complément Circonstanciel de Condition : ur’
Complément descriptif : tlu’
Complément décrit : sli'
Complément citatif : yc'


Remarques
L'apostrophe ne se prononce pas. Elle est obligatoire avec les introducteurs mais facultative avec les proposeurs relationnels. En revanche, on n'en mettra pas avec les adverbes, même quand ils ont une fonction de proposeurs relationnels.
Les compléments d’objet ne servent pas toujours de la même manière en français et en Galum.
Il n’y a pas de priorité entre compléments (le complément de temps peut passer avant ou après celui de lieu, etc.…).
Dans des phrases complexes, on peut marquer la fin d’un complément par l’introductif inversé. On l’emploie également pour mettre en valeur et insister sur un complément.
on’ klekai ‘no (demain).
tae (et), jae (ou) et nae (mais) ne sont pas des introducteurs.

Iv'

"Iv'" introduit le sujet du verbe principal d'une proposition. Il peut être omis quand la phrase ne présente pas d'ambiguïté. Le sujet est traditionnellement placé juste devant le verbe.

(Iv') grainam glajorena uz dlielam.
L'arbre perd ses feuilles.

At'

Voir aussi : expression des modes

"At'" introduit un complément qui influe sur l'action à l'indicatif.

Ev brovtarana at' goaelum.
Je fus assoiffé par la chaleur.

Avec les autres modes, "at'" introduit celui qui fait l'action.

Ev hurtoremi at' monam.
Je crois que l'animal mange.

Ak'

"Ak'" introduit le complément d'objet direct du verbe principal d'une proposition. Il est omis quand le complément succède immédiatement au verbe.

Ev kioftorana (ak') hiaker.
J'ai réparé un jouet.
Uv hutorari ak' muo stunarialtuv.
Il pouvait manger ce qu’il voulait.

Aj'

"Aj'" introduit le complément d'objet indirect du verbe principal d'une proposition.

Ev goevoruna uky aj' plaratal.
Je le ramènerai à ma mère.

Az'

flasam az' plarotal
le poisson de mon père

On', os' et om'

Les introducteurs on’, os’ et om' devraient toujours être suivis d’un proposeur relationnel placé entre la proposition et l’introducteur, mais par abréviation, les proposeurs sont souvent omis :

  • os’ :
    abui : à côté
    e ka/ne/ti/ru/mo/ly : devant/derrière/à droite/à gauche/dessus/dessous.
    y ka/ne/ti/ru : nord/sud/est/ouest
    (geo) atri : (tout) autour
    atri’(2 ou 3 points cardinaux séparés par des apostrophes) : à coté entre 2 ou 3 points cardinaux (os' atri mo'ne'ru : dans la zone entre le dessus, le derrière et la gauche) ("e" est attribué par défaut)
    ic : dedans, dans
    ec : dehors, hors
    lo : plus loin
    li : plus près
  • on’ :
    ste : durant
    ste lo : en plus de
    ste li : en moins de
  • on’ et os’ :
    etre + proposition : le lieu et/ou moment que l’on vient de passer, que l’on passe ou le prochain que l’on va passer (varie en fonction du temps du verbe)
    etre : maintenant/ici (également pour om’))
    igry + proposition : en même temps/au même lieu
    igry : le lieu/le moment dont on vient de parler
    ufra : vers, sur le chemin de/jusqu'à
    ikla : de, depuis (je part de Nîmes/je travaille à partir de 4h)
    au : avant le moment / avant le lieu (dans un mouvement)
    ai : après le moment / après le lieu (dans un mouvement)
    ve : entre (se trouve entre 2 propositions)
    va (entre 2 propositions) : tous sauf la partie entre
    va (avant une proposition) : tous sauf

On'

  • À peine … que

On' mioc + v.

On' mioc ev logormei, uva zoetorana os' eso.
À peine j'entrai qu'elle me sauta dessus.

Ov’

L’introducteur ov’ signifie « à chaque fois que » ou est suivie par l’un des Pp.rel. indiqués si dessous :

geov : toujours
mlé : souvent
jia : habituellement
pry : régulièrement
voo : rarement
juepry : irrégulièrement
lay : jamais

Up’

L’introducteur de comparaison "up’" à 4 utilisations principales :

  • dire qu'une chose est identique (jo), supérieur (jy) ou inférieur (ji) à une autre :
    Ev feinarena up’ jo uso.
    Je suis aussi beau que lui.
    Ev feinarena up’ jy uso. (Je suis beau comme plus que lui)
    Je suis plus beau que lui.
    Ev feinarena up’ ji uso. (Je suis beau comme moins que lui)
    Je suis moins beau que lui.
  • faire une remarque en relation avec autre chose, il n'y a alors pas de Pp.rel. :
    Ev feinarena nis-le up’ habam.
    Je suis le seul qui est beau du groupe.
  • citer un exemple, il est alors suivie de "si'". Dans une liste non exhaustive, les exemples sont séparés par si', et par "tae" dans une liste exhaustive :
    galor up' si' Alferd
    parler comme Alfred
    galor up' si' Alfred si' Frédéric
    parler comme Alfred, Frédéric,...
    galor up' si' Alfred tae Frédéric
    parler comme Alfred et Frédéric
  • dire que l’on est avec ou contre quelqu’un, il sera alors suivie de "ky" ou "juky" :
    Ev hiakorena up’ juky iso.
    Je joue contre toi.
    Uv mytorena up’ ky iso.
    Il a un plan pour toi.
Remarques
Pour dire que l’on est "avec" quelqu’un dans le sens "au près de lui", "à ses côtés", "ensemble", on utilisera la forme "os' abui".
Pour dire qu'une chose va "avec" une autre, on utilise "sli'/tlu' tiuh"

Uf'

Emploi simple
Ev flaror uf' ak' cadam spet kresdielt.
Je danse en remuant rapidement les pieds.
Emplois adverbiaux
  • À force de / sans même se donner la peine de

Pour des généralités, proverbes, … : Uf' (ju)voen + v.

Uf' voen skralor, vyog auna skralur.
C'est à force d'écrire que l'on devient écrivain.

Pour limiter l'exemple dans le temps et à une personne : Uf' + PP.v + (ju)voen + v.

Uf' iva juvoen velorana, (ib) gal bleijorena...
Sans même te donner la peine d'essayer, tu te dis vaincu...

Ul'

Uva vialyvana ul' vyevor uko.
Elle chantait pour le séduire.

Ud'

Logieltev ud' tyt futar.
Je marche parce que je n'aime pas rester assis.

Ub'

Cefieltev ub' pilielt.
Je pense donc je suis.

Ur'

Emploi simple

Il n'y a pas de conjugaison spécifique tel que le Conditionnel en galum !

Cihiultev ik ur' juelaynteultib ek.
Je t'oublierais si tu ne garde pas le contact avec moi.
Emplois adverbiaux
  • À moins que

Ur' joel + v.

Ev bororuna ur' joel ib tyt.
Je le ferais à moins que tu n'aimes pas.
  • Uniquement si

Ur' nis + v.

Ev bororuna ur' nis ib viys.
Je le ferais uniquement si tu aimes.

Sli' et tlu'

Jeolam tlu « Pau »'
La ville de Pau
miram sli’ tocam = tocam tlu’ miram
cartouche d'encre
miram sli’ tiuh tocam = tocam tlu’ tiuh miram = tiuh miram sli’ tocam
cartouche avec de l'encre
miram sli’ zeuoh tocam = tocam tlu’ zeuoh miram = zeuoh miram sli’ tocam
cartouche sans encre

Yc'

  • Une citation peut s'intégrer à une phrase sans que l'on parle réellement des circonstances où elle a été dites.
    Yc' ev feinarena 'cy.
    « Je suis beau » (dit par exemple par quelqu'un qui se moque d'une personne égocentrique)
    Os' hurtam uv logorana tae yc' mirt hurtorena 'cy.
    Il est allé au restaurant et « a copieusement mangé ». (on ressent une pointe de jalousie))
    Uv juelogorana uf' yc' plimam juelogorula 'cy.
    Il n'est pas venu parce que « mon ami ne viendra pas »
  • On peut également donner plus d'importance à la citation en lui attribuant un verbe de citation. La citation remplacera le complément d'objet direct du verbe.
    On' coid logcadorela, uv galorana yc' ev feinarena 'cy.
    Il disait « je suis beau » en marchant d'un air vantard.
  • Les citations doivent rester strictement identiques à l'original. Si l'on désire la modifier, on rajoutera le Pp.rel. "di" juste après "yc'".
    Uvle galorana ej yc' euvle kelkeloruna ak' iz noxferlupam 'cy
    Il m'ont dit « nous allons refaire vos papiers »
    Uvle galorana ej yc' di uvle kelkeloruna ak’ ez noxferlupam 'cy.
    Ils m’ont dit qu’ils vont me refaire mes papiers.

W-

Bien qu'il est souvent préférable d'employé un adjectif pour traduire les propositions subordonnées relatives françaises

Ev hurtor ak' zoielnam. → Zoielnam hutar et → Zoielnam wak' ev hurtor
Je mange un pomme. → La pomme mangé par moi → La pomme que je mange