IDEO ANV Tournures verbales

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
m (a renommé IDEO ANV Tournures Verbales en IDEO ANV Tournures verbales: Une majuscule inopportune)
Version actuelle (21 août 2019 à 12:44) (modifier) (défaire)
m
 
Ligne 9 : Ligne 9 :
*Elle est employée pour traduire le gallicisme "[[IDEO_ANV_D%C3%A9terminatifs#Les_pronoms_personnels_directs|il]] y a..."<ref>Mais "Il y a (temps)" se traduit par la postposition ''[[IDEO_ANV_Adpositions#Avant|aṅt]]'' :
*Elle est employée pour traduire le gallicisme "[[IDEO_ANV_D%C3%A9terminatifs#Les_pronoms_personnels_directs|il]] y a..."<ref>Mais "Il y a (temps)" se traduit par la postposition ''[[IDEO_ANV_Adpositions#Avant|aṅt]]'' :
:''Ka koma tiyn deawe aṅt'' = Elle est venue il y a deux jours (elle est venue deux jours avant) ; toutefois, on dira :
:''Ka koma tiyn deawe aṅt'' = Elle est venue il y a deux jours (elle est venue deux jours avant) ; toutefois, on dira :
-
:''Tiyn hoψe ep tep eg waad!'' = il y a deux heures que j'attends !</ref> :
+
:''Tiyn hoψe ep quas eg waad!'' = il y a deux heures que j'attends !</ref> :
:''Tiyn dake ep àt ingentœrev.''<ref>Qu'on distinguera de : ''Àr tiyn dake [[IDEO_ANV_Point_m%C3%A9dian|•]] àt ingentœrev'' = Les deux hommes sont à la porte d'entrée.''</ref>= Il y a deux hommes à la porte d'entrée.
:''Tiyn dake ep àt ingentœrev.''<ref>Qu'on distinguera de : ''Àr tiyn dake [[IDEO_ANV_Point_m%C3%A9dian|•]] àt ingentœrev'' = Les deux hommes sont à la porte d'entrée.''</ref>= Il y a deux hommes à la porte d'entrée.
*Elle remplace ''alsy'' dans ce type de phrase :
*Elle remplace ''alsy'' dans ce type de phrase :
Ligne 31 : Ligne 31 :
Cette particule est utilisée y compris si l'interrogation porte sur
Cette particule est utilisée y compris si l'interrogation porte sur
-
:Le sujet<ref>Toutefois, pour d'autres verbes que le verbe ''ere'' (exemple), on peut éluder ''ep'' :
+
:Le sujet : ''Quadù ep dær?'' = Qui va là ? (qui est là ?)
-
:''diviset quadùs eg vedja.'' = devine qui j'ai vu.</ref>: ''Quadù ep dær?'' = Qui va là ? (qui est là ?)
+
:L'objet : ''Quas ep or fàk?'' = Que faites-vous ?
:L'objet : ''Quas ep or fàk?'' = Que faites-vous ?
-
:Le circonstant : ''Quav ep ar abliyde ese?'' = [http://www.struthof.fr/fileadmin/MEDIA/Galerie/temoignage/resistant_deporte/deportation/deportation-01.jpg <font color=black>Où nous emmènent-ils ?</font>]
+
:Le circonstant : ''Quav ep ar abliyde ese?'' = [http://www.struthof.fr/fileadmin/MEDIA/Galerie/temoignage/resistant_deporte/deportation/deportation-01.jpg <font color=black>Où nous emmènent-ils ?</font>].
 +
 
 +
La particule '''''ep''''' située après le verbe (cf plus haut) peut aussi exprimer une interrogation (teintée d'exhortation ou d'incrédulité) :
 +
:''O kòm ep?'' = Tu viens ?
 +
:''O dikta ep æc? = T'as dit ça ?
 +
 
 +
----
 +
 
 +
Interrogations directes sans ''ep'' :
*La conjugaison interrogative de ''ere'' à l'imparfait :
*La conjugaison interrogative de ''ere'' à l'imparfait :
:''Ere or àt lyséav jàrev oktek-pent?'' = Étiez-vous au lycée en 85 ?
:''Ere or àt lyséav jàrev oktek-pent?'' = Étiez-vous au lycée en 85 ?
-
Pour les temps composés, on intervertit simplement la particule du temps avec le sujet :
+
*Pour les temps composés, on intervertit simplement la particule du temps avec le sujet :
:''Mir o ere àt fejev lœrdaw?'' = Seras-tu à la fête samedi ?
:''Mir o ere àt fejev lœrdaw?'' = Seras-tu à la fête samedi ?
:''Kjas ar poténa kòm? aṅkhtet ar ere seta.'' = Auraient-ils pu venir ? même s'ils avaient su.
:''Kjas ar poténa kòm? aṅkhtet ar ere seta.'' = Auraient-ils pu venir ? même s'ils avaient su.
-
:''Quas ere or fàk sàrdaw inte hoψeve tinek-dvo ea tinek-dvo ea ternek?'' = Que faisiez-vous hier entre 22:00 et 22:30 ?
+
:''Quas ere or dor sàrdaw inte hoψeve tinek-dvo ea tinek-dvo ea ternek?'' = Que faisiez-vous hier entre 22:00 et 22:30 ?
-
La particule '''''ep''''' située après le verbe (cf plus haut) peut aussi exprimer une interrogation (teintée d'exhortation ou d'incrédulité) :
 
-
:''O kòm ep?'' = Tu viens ?
 
-
:''O dikta ep æc? = T'as dit ça ?
 
-
===Tournures négatives===
+
====Tournures négatives====
Pour la tournure interronégative et les tournures négatives, on utilise la particule '''''nep'''''.
Pour la tournure interronégative et les tournures négatives, on utilise la particule '''''nep'''''.

Version actuelle

Sommaire

EP

La particule ep sert à plusieurs fins.

  • D'une part, elle peut servir à éviter la répétition d'un verbe dans une phrase.
O pùze àt maars ea eg ep àt zerregs = tu vas à la mer et moi à la montagne (tu vas à la mer et je vais à la montagne).

... ou d'une poopsition :

Or puze nep àt zerregs æt hinvernev, eg ep (kypo-kypo) = vous ne partez pas à la montagne cet hiver, moi si (nananèèère !)[1].
  • Elle est employée pour traduire le gallicisme "il y a..."[2] :
Tiyn dake ep àt ingentœrev.[3]= Il y a deux hommes à la porte d'entrée.
  • Elle remplace alsy dans ce type de phrase :
O lajden booven, eg ep = Tu aimes le bœuf, moi aussi.
  • Elle sert pour la forme affirmative emphatique[4]
A ep kàn dor kold itùs = Il doit faire froid dehors.
Devoir (forte présomption) se traduit par ep kàn (~pouvoir VRAIMENT)
  • Elle traduit "bien"[4]dans ce type de phrase
La matox ep hippose. = On achève bien les chevaux.
  • Elle traduit le verbe être à la tournure emphatique et dans des expressions comme :
Æt ep! = C'est ça !

Tournure interrogative

...et elle sert pour mettre les verbes à conjugaison simple (non composée) à la tournure interrogative (sauf le verbe être (ERE) aux passés (imparfait, passé, prétérit & plus-que-parfait)).

Ep o vedj es? = Est-ce que tu me vois ?
Ep o làjdena àt kiniroψ? = As-tu aimé le film ?
Ep or kaag? = êtes-vous aveugle ?

Cette particule est utilisée y compris si l'interrogation porte sur

Le sujet : Quadù ep dær? = Qui va là ? (qui est là ?)
L'objet : Quas ep or fàk? = Que faites-vous ?
Le circonstant : Quav ep ar abliyde ese? = Où nous emmènent-ils ?.

La particule ep située après le verbe (cf plus haut) peut aussi exprimer une interrogation (teintée d'exhortation ou d'incrédulité) :

O kòm ep? = Tu viens ?
O dikta ep æc? = T'as dit ça ?

Interrogations directes sans ep :

  • La conjugaison interrogative de ere à l'imparfait :
Ere or àt lyséav jàrev oktek-pent? = Étiez-vous au lycée en 85 ?
  • Pour les temps composés, on intervertit simplement la particule du temps avec le sujet :
Mir o ere àt fejev lœrdaw? = Seras-tu à la fête samedi ?
Kjas ar poténa kòm? aṅkhtet ar ere seta. = Auraient-ils pu venir ? même s'ils avaient su.
Quas ere or dor sàrdaw inte hoψeve tinek-dvo ea tinek-dvo ea ternek? = Que faisiez-vous hier entre 22:00 et 22:30 ?


Tournures négatives

Pour la tournure interronégative et les tournures négatives, on utilise la particule nep.

Nep o dev vedjarat at medikdus vydaw? = Ne dois-tu pas voir (visiter) le médecin aujourd'hui ?
Nep æt? = N'est-ce pas ?
Nep or ere stanar àt praskenoosev rikyp-yn hoψ pent? = N'étiez-vous pas restés au bordel jusqu'à cinq heures ?
Ka fàk nep reç dyporten = Elle ne fait pas assez de sport.

Pour les temps composés, nep se met entre la particule de conjugaison (ere, mir, kjas...) et le verbe :

E kjas nep lajden æc = Je n'aimerais pas ça.

Pour la tournure négative emphatique, nep se trouve entre le sujet et le verbe (y compris pour les conjugaisons composées) :

Eg nep hab ùt ljàrs! Je n'ai pas un centime !
O nep mir fàk æc! Tu ne vas pas faire ça ! (indignation)

Cette forme est requise pour conjuguer l'impératif négatif :

Or nep kjas rœkit; Or nep rœkit. = Ne fumez pas.

On tâchera de bien faire attention à la place de nep lorsqu'un syntagme verbal contient deux verbes :

Ar kàne klàtak nep = il est probable qu'ils ne courent pas
Ar kàne nep klàtak = ils ne sont pas autorisés à courir.

On fera toutefois attention au contexte ; ces deux phrases pouvant être traduites respectivement en

Ils sont autorisés à ne pas courir
Il n'est pas probable qu'ils courent.


On fera attention aux négations doubles ou répétitives, lesquelles ne sont pas nécessairement traduites de la même manière qu'en français.

A kàn ste Il peut savoir
A kàn ste nep[5] Il peut ne pas savoir
A kàn nep ste Il ne peut pas savoir
A ep kàn ste[6] Il ne peut pas ne pas savoir
La neper sta ùc cys[7] On n'en a jamais rien su
Epdu nepèr Il n'y a jamais personne
Or dev kom Vous devez venir
Or dev nep kom Vous n'êtes pas
obligé(e) de venir[8]
Or dev kom nep Vous ne devez pas venir[9]
Ar mir nepjó pùz epklut Ils n'iront plus nulle part

La répétition de NEP en aneuvien ne correspond pas à deux négations antagonistes, mais à la traduction de "ni... ni".

Ar nep inzhar nep bevar ùc devèr tiyn deawe = Ils n'ont rien mangé ni rien bu depuis deux jours.

Autres termes négatifs

NEP peut évidemment être remplacé par

nepjó plus
nepèr[10] jamais
nep _ ùt[11] rien
nepdù personne
nepklœt nulle part
næq aucun
nepòṅkt point
neprén pas encore

Attention aux "surcharges négatives", courantes en français, non traduites en aneuvien :

Da nepèr diktă ùc ni epdùs = Il n'a jamais rien dit à personne.

  1. Moi, j'y vais !
  2. Mais "Il y a (temps)" se traduit par la postposition aṅt :
    Ka koma tiyn deawe aṅt = Elle est venue il y a deux jours (elle est venue deux jours avant) ; toutefois, on dira :
    Tiyn hoψe ep quas eg waad! = il y a deux heures que j'attends !
  3. Qu'on distinguera de : Àr tiyn dake àt ingentœrev = Les deux hommes sont à la porte d'entrée.
  4. 4,0 4,1 On distinguera :
    Eg ep ev ad. = Je suis bien chez moi (j'y suis ! y a pas d'doute là d'ssus !)
    Eg ev ad ep. = Je suis bien chez moi (après tout)
    Eg loot ev ad. = Je suis bien chez moi (je m'y sens bien).
  5. Afin de dissiper tout ambiguité, l'infinitif négatif se construit en plaçant NEP derrière, en particulier derrière un verbe comme KÀN, DEV... ù la forme emphatique n'est pas requise.
  6. Les deux négations s'annulent et sont remplacées par une affirmation emphatique. On peut également traduire en A kàn nep ec (il ne peut pas ignorer)
  7. [ytsɪs]
  8. La négation est sur le verbe dev, autrement dit "ne pas devoir..." (ne pas être obligé de) et non pas "devoir ne pas..." (exemple suivant) traduit littéralement en aneuvien. L'aneuvien est une langue explicite : des formules comme er odiborpe nep or komun nep = on ne vous oblige pas de ne pas venir (qui est, en fait, une prière insistante pour venir) ne seront pas usités car lourdes, alambiquées & incorrectes. On préférera dire er orte orse komun ou bien or kjas komite.
  9. Littéralement : "vous devez ne pas venir."
  10. Jamais ne se traduit par nepèr (accentué sur la deuxième syllabe, donc, et se prononce [(n)ə'pɛʁ]. Toutefois, la variante sans diacritique ['(n)ɛpəʁ] n'est pas fausse) qu'à la tournure négative, sinon, on emploiera epèr.
    -à la tournure affirmative
    Æt àt rylnert kad quas eg vedía epèr (eper vedía)! = C'est la plus belle fille que j'aie jamais vue !
    -à la tournure interrogative
    Epèr la vedja ùt padhes nùppun ed neràpkads æt sortev!? = A-t-on jamais vu un père marier sa fille de la sorte !? (L'Avare 12)
  11. Nep ùt kin, eg nep vedj ùc! = Rien ne bouge, je ne vois (vraiment) rien ! Autre variante : nepùt en un seul mot [nə'pyt]. Nepùt kin, eg vedj nepùc! dans ce cas, on prononcera plutôt [nəˈpyt]