IDEO ANV Remarques V

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Vacance

Le fait d'être vacant, disponible, non occupé à une tâche se dit kœchet. Le mot, assez proche kœchtyn signifie "vacation".

Le mot kœṅzhher, lui, est à rapprocher de kœṅzh : on n'est certes pas occupé à une tâche (professionnelle), mais on n'est pas disponible pour autant : ce sont des congés légaux.


Vacation

Kœchtyn, cf. kœchun (vacant) Sublàptyn, cf. sublàpordu (vacataire).


Vague

Chmov, c'est l'adjectif ; aqsín, c'est le nom.

Vairon

Les yeux vairons (pas de la même couleur) se disent elimfàrgoje ; cependant, il existe une autre définition (utilisable au singulier) qui se traduit par wỳtoloj.

Vaisseau

Vaskùl dans l'anatomie ; alxhip à la mer, ou dans l'espace.

Valide

... et ses dérivés

Vardar traduit également "valable" ; il est formé de
varde = valoir
-dar : calque de "-able".
Potor est formé de
poten = pouvoir
le suffixe adjectivisateuir, par ailleurs calque de "-eur".
ùr potore dùr = des personnes valides.

Validateur

L'adjectif est vardetor ;
le nom est vardeċat.

Valider On tâchera de ne pas confondre vardes avec varde (cf. ci-dessus).

Invalide

Elivárdar correspond à "non valide, non valable" :
E dhep kova æt faarnoċ, pugýl, àt àçhin adtàres as elivárdar = Je viens d'acheter ce billet, pourtant la machine le considère comme invalide.
Elipòtor est l'antonyme de potor et le synonyme de elipòtun ; toutefois, on a également le nom elipòtordu :
Liymit à taψ: da hab ùt kardes elipòtordun = Laisse-lui la place : il a une carte d'invalide.

Invalidité

Elipòtret est le parasynonyme et le paronyme de elipòdret (incapacité).
Elivárdet est utilisé en droit

Valve

Vàlv dans un coquillage, vitœr sur une chambre à air.

Vampire

Lugóch, radical, est un à-postériori issu du nom d'un acteur qui est devenu célèbre dans ce rôle. C'est également le terme commun à la chauve-souris et au personnage de mythe. Cependant, si on veut vraiment désigner l'un ou l'autre et lever toute ambigüité, on optera alors, respectivement, pour lugóchkel (kelàlla = chauve-souris) ou lugóchdu.

Vandale

Vaṅdaldu, c'est un membre de la nation vandale, qui participa à la disparition de l'Empire romain ;
nechklàsdu, c'est quelqu'un dont l'unique but est de détruire tout ce qui se trouve sur son chemin.

La traduction de "vandaliser" se construit comme suit :

nech- = préfixe péjoratif
klàste = détruire.

Vaniller

Attention à l'adjectif :

vànilan ċukor = sucre vanillé.

Vanilline

Construction de ce mot :

erzàċ = succédané
vànil = vanille.

Le À sert deux fois.


Vanne

Aqtœr dans une écluse,
żhok ~ plaisanterie.

Vase

Staṅgub • sub àquev. = LA vase est sous l'eau.
Àt àq • in àt ervásev. = l'eau est dans LE vase.

Veau

Tout dépend de l'âge du veau !

  • < 1 an, on dira (et écrira) babboov[1].
  • de 1 à moins de 2 ans, on dira nexaboov, avec des précisions s'il y a lieu :
nexabooved = taurillon
nexaboovek = génisse.

Toutefois, pour la viande de veau, on dira, prosaïquement : neboov.

Vedette

Les mots vedboot (bateau) et vedint (célébrité) sont issus du verbe vedj. Le dernier s'y rapporte tout particulièrement, étant à une lettre près l'homographe de vedind (qui doit être vu).

Végéter

Pỳrna Image:Attn.png on tâchera de faire attention : il y a une homonymie entre le passé du verbe pỳren et le nom commun (traduction de "légume").

Ar pỳrnar al ed liwe = ils ont végété toute leur vie.
àr pỳrnar • olydone iyr = les légumes sont bon marché ici.

Veille

Viyzh, c'est une surveillance ; aṅdáv c'est le jour précédent.

Veiller

Viyzhe, c'est surveiller, faire attention, prendre soin de...
pocén[2]Le, c'est rester en salle après le dîner.
Or viyzhet ave en, or • verántor cyn! = Veillez sur eux, vous en êtes responsable !
Ar pocénăr rikyp yn hoψ dvo. = Ils veillèrent jusqu'à deux heures.

Veine

qblhep au sens propre, skù au sens figuré (de skœv = chance).

Vélux

Ces deux mots sont synonymes. On utilisera todàr-blàj aussi bien pour un véhicule (toit ouvrant) que pour une habitation. Les deux parties du nom se déclinent ensemble :

Eg potna nep diskòlk à todàrs-blàjs = je n'ai pas pu débloquer le toit ouvrant.
Lœget per àt todàrev-blàjev. Lœget per à vlugev. = Regarde par le vélux.
Vlug est dit plutôt pour une habitation.

Verbe

Vaaremb est le terme grammatical ;
slov, c'est la parole (= mot).

Vertical

Le mot Żhogbon est formé de la manière suivante :

On prend le nom commun oψor (tchèque obzor = horizon), qu'on transcrit en adnébou :
. Tourné de 90° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (de manière à ce qu'on trouve un O en fin de mot si on lit de haut en bas), on lit :

Ce qui donne żhogbo ; il n'y a plus qu'à rajouter un -N pour lui donner l'apparence d'un adjectif qualificatif. Le nom correspondant (la verticale) étant traduit par żhogeb, lequel perd son -E- intercalaire au génitif et au circonstanciel.

Verdeur

Krùdet pour des propos, sinon hrænet.

Verre

Vydr • elivedidar àquv. = Le verre est invisible dans l'eau.
Ed vas • silak. = Mon verre est vide.

Verser

Ażàce = verser un liquide (par exemple) ;
bœrse = verser de l'argent (liquide, par exemple).

Vertèbre

Le mot ganestaq, muni de deux charnières distinctes, est formé de

gaanest = maillon, lui-même formé de
gaan = chaîne
inèst = élément
taq = os.

Vertébré

Ganestan pour l'adjectif qualificatif ;
ganestyyr pour le nom commun (animal) ; attention : ne pas traduire par ganzo. Pour "invertébré" (l'animal) le mot est encore comprimé : eligantyyr.

Vétuste

On fera attention au diacritique sur le Ò de nechvòn : ce n'est pas une terminaison d'adjectif[3]: c'est le radical ; lequel est gardé pour le nom : nechvònet.

Vice-

Ce terme vient de l'à-postériori alzhòṅdu (adjoint) et se combine de la manière suivante avec les termes suivants :

radical mono & disyllabiques : alzhoṅrèx, alzhoṅmínistr, alzhoṅkàpdu pour "vice-roi, vice-ministre, vice-chef" ;
à partir de trois syllabes : alzhæsident, navalzhàpdu, alzhœzoldu pour "vice-président, vice-amiral, vice-consul".

Le terme alzhòmdak (vicomte) est un mot-valise dont la charnière est le O, pris de la troncature de :alzho et de komdu.
Image:Attn.png On fera attention à la paronymie avec alzhoṅdu : c'est un M et il n'est pas nasal.

Utilisable également en imbrication pour alzhomàsdu = maire adjoint, premier adjoint ; là aussi, un mot-valise.

Vide

L'adjectif se dit sikal (anacyclique de lakis : "plein")[4].
Siyk signifie "le vide", aussi bien au sens propre[5] (physique) qu'au figuré.
  • Cependant, "faire le vide" se traduira dor siyx :
Or dorit siyx in æt sasev = Faites le vide dans ce sas.
Da dora siyx kav ol = Il a fait le vide autour d'elle.

L'ordre des adpositions détermine le sens (propre ou figuré).

Vierge

L'adjectif se traduit par pàrten, quel que soit le sens :
ùt pàrten film = une pellicule vierge,
ùr pàrtene krænde = des terres vierges,
æt nexàvkad nepjó pàrten = cette enfant n'est plus vierge.
LA Vierge se traduit Pàrtenkad (avec une majuscule), sauf pour les astrologues, où le nom non aneuvisé (et non déclinable) est conservé (Virgo).

Vieux

Geroṅt pour les êtres vivants, von, pour tout le reste :

Spanet ùt von laṅd, Ùtaran Rextád ùt laṅd geroṅdune. = L'Espagne est un vieux pays, le Royaume Uni, un pays de vieux.

Violer

Violer (la loi, un traité) se dit obòrtes,
Violer une sépulture, un sanctuaire, une frontière, un coffre se dit obòpen,
Violer quelqu'un se dit goorkes
en découle goork, de goox et xhork pour "traitement violent".

Violette

Formation du mot :

Tulœz : ville française, réputée pour ses violettes ;
Parma : ville italienne, réputée pour ses violettes ;
gòla = fleur.

Er habe ùr rhode rooze ea ùr wjolyte tupàrge : nep elitrývonert ùt = Nous avons des roses roses et des violettes violettes : rien de très original.

Violon

Joruth concerne l'instrument de musique, calé au cou de l'instrumentiste, près de l'épaule (jorèd) de celui-ci.
Waażhum, c'est la cellule (zhœm) où on fait attendre (waad) les suspects en garde à vue, entre deux phases d'une audition.
mugót : corde de retenue.


Virage

Orbad au sens propre, vỳrad au sens figuré.

Virer

Difær, consiste en une opération financière (diner, fær).
Usklœtes, c'est donner un congé définitif à un employé.
Orben, c'est effectuer un virage (au sens propre ou figuré).
vỳr :
Tern hranqbidur dool trygen recedăr bertep àt fejin ere vỳr yn wodens = Trois invités à l'alcool mauvais suffirent pour que la réception virât à l'aigre.


Viser

Or dorit vis ed bidorpflios àt ingèntev. = Faites viser votre autorisation à l'entrée.
Da mida àt arems jordev, siyla ea snippa = Il mit l'arme à l'épaule, visa et tira.

Visqueux

Au sens propre, se dit toozon et n'appelle pas de commentaire particulier.

Au sens figuré, se dit soit nechtoozon, soit, sous sa forme raccourcie nechtóz. S'accorde ou non, selon les variantes :

Ær dĕr • nechtóz kes ùr bœve! = Ces types sont visqueux comme des crapauds !

Voici, Voilà

Construction différente en aneuvien, où le nom précède un verbe : màk pour "voici", màd pour "voilà" ; le nom (ou le pronom) est au nominatif :

Or requèda as: a màk. = Vous l'avez demandé : le voici.
Qua pruxă màk = Voici ce qui arriva.
Ka màd! = La voilà !
Æt màd. = Voilà.

Voie

Glys est spécifique au chemin de fer, sinon, on dira veg.

Voile

LA voile se dit vlim
LE voile se dit vlym.

Voilé

Ù vlyman sœn = un soleil voilé ;
ùt atilan rol = une roue voilée.

Voilette

On ne confondra pas : la voilette, c'est un voile. Le diminutif s'applique par conséquent au mot vlym.

Voilier

Vlimboot & vlimxhíp ; tout dépend la taille du voilier.

Voir

Vedj est le terme général, utilisé au sens propre. Toutefois, l'expression "voir venir", expression figurée possède en aneuvien son propre verbe : sygen. Verbe qui a donné les termes de famille comme sykpárkad, syknèrdak etc...: des nouveaux membres qu'on "voit venir" dans la famille. Ces termes pouvant être des termes admis par extension. Sygen est également utilisé partout où on ne voit pas avec ses yeux (se rendre comptez, deviner erc) : àt kækenkas sygnă rig : l'aveugle avait vu juste.

Voix

Le son produit par un être humain, au sens propre, se traduit par vok ; celle de la conjugaison se dit tem et celle qui, notamment tombe dans l'urne, lors des élections, se dit srok.

Tet o skrĕd nep, o hab nep sroken: o rœṅte nep. = Si tu ne votes pas, tu n'as pas de voix : tu ne comptes pas.


Vol

Pour un oiseau ou un avion, se traduit par flog(-at).
Pour un voleur, se traduit par hràk.
Les verbes respectifs sont flóg & hràp.
Hràpun okenùċ = voler quelque chose
hràpun ni okendùv = voler quelqu'un.
La hràpa tern mopeċe ni ev = On m'a volé trois cyclomoteurs.

Volaille

Contrairement à ce que peut laisser supposer le spécificateur (gal = poulet), galtul concerne tous les volatiles susceptibles d'être élevés dans une basse-cour.


Volailler

Image:Attn.png On tâchera à ne pas faire de faute de frappe ou d'orthographe et à ne pas confondre galozkad = "volaillère" avec galkad = "poule" (femme entretenue) !

Volant

Badem, c'est le volant de badminton ;
rikring, c'est celui de la direction ;
ruthring, c'est celui qui régule le mouvement d'un moteur.
trăsin, c'est la garniture textile ondulée.
Hiddit àt rikringes. = prends le volant.
Æt ruthring dem peze minusev ternèrent kilo. = Ce volant pèse au moins 300kg.
Ùr iblàpale trăsinen = Des rideaux à volants[6]

Vouvoiement

La règle aneuvienne veut qu'on vouvoie

  • les personnes qu'on voit pour la première fois, quel que soit leur âge :
— Quat gerev ep or?
— Jàrev dek.
— Quel âge avez-vous ?
— Neuf ans.
  • Les personnes avec qui on a des relations de travail (y compris des professeurs aux élèves).
Zhùnkad Lukloma, devèr ùt heptaw, eg waad ed devaċ qbisiken orn = Mademoiselle Lukloma, ça fait une semaine que j'attends votre devoir de physique.
  • les personnes avec qui on a des relations commerciales.
À klindak ea't praskankad:
—Or gœnes ep àr perodrínoċe?
—Teràdert! eg wark probas!
Le client et la prostituée :
— Vous prenez les chèques-emploi ?
— Bien sûr ! je travaille honnêtement !

Vue

Ka hab ùt loot veċ. = Elle a une bonne vue.
Fran iyr, àt vedjet • chodon. = D'ici, la vue est merveilleuse.

U W
V
  1. On fera bien attention à mettre les deux B et les deux O.
  2. [e] de ceen est raccourci et le phonème n'est plus affriqué : le dîné est terminé.
  3. ... en -on : calque de "-eux" (Français), -oso/a (Italien), -ous (Anglais)...
  4. Contrairement à beaucoup d'autres mots, c'est ici l'adjectif COMPLET qui a été pris pour l'inversion : kalis.
  5. Tomber dans le vide se dira vaal(un) siykev sans préposition ("au vide").
  6. Pour "volants", trăsin reste singulier.