IDEO ANV Remarques Tr

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Tracteur

Agervik dans les champs (de ager & vihkùl), traktor ailleurs ; pouvant être utilisé comme adjectif : ùr traktor ea pryċepan vihkùle = un véhicule tracteur et un véhicule remorqué.

Trader

À cause de l'homonymie de deux radicaux kàp signifiant tout aussi bien "tête" ou "chef" que "capter", le mot dinkàpdu est un terme que n'aurait sans doute pas renié George Orwell. Ce mot ayant une signification tout aussi bien laudative :

Diner (argent) + kàp (chef, tête) + du ; à savoir "une tête en ce qui concerne l'argent"...

que péjorative :

Diner (argent) + kàp (capter) + du ; à savoir celui qui captede l'argent.

Tragicomédie

Le mot-valise tròmed est formé des éléments suivants :

tròmak = tragédie, en référence à Andromaque (J. Racine).
kòmed, un à-postériori, du français... comédie ; -òm- sert deux fois.

Si le nom kòmed donne l'adjectif kòmig, le nom tròmed donne tròmedig ; tròmig étant l'adjectif correspondant à tròmak.


Train

Stra, c'est l'allure.
Zhœṅget tep ùt deaw, ù strægen admenstàt nepjó os. = Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus (G. Apollinaire).

Trainée

Traagys, traduit, au propre comme au figuré, la longue trace bien visible.
Traakad est une femme de mauvaise réputation.... disent ingratement les messieurs respectables, après en avoir bien profité !
Fuchdùlt, venant de fœch = flamme & dùlt = ligne.

Trainer

Traagen, c'est tirer vers soi.
trastaṅ, c'est "progresser" plus lentement que permis :
Siă! o trastaṅ ep! = Alors ! tu traines !

Trait

Trac, pour tout ce qui touche le côté visuel :

ù trac àt low àt pàzhen = un trait au bas de la page.
Da hab àr lymárqane trace = Il a les traits marqués.

Plat convient à toutes les autres définitions.

Æt ùt plat sed hrarektaren. = C'est un trait de son caractère
ù hramàtig plat = un trait grammatical.

Traite

Ar ere kovar ùt nedwàrkes prachketen wỳpakadene pawàr plus tern jàreve. = Ils avaient couvert un réseau de traite des blanches pendant plus de trois ans.
E kova med karaṅckrysat per pagdateve. = J'ai acheté mon taille-crayon par traites.

Traiter

Traden[1]est le terme général, utilisé de manière directe avec un complément à l'accusatif :

Da pòten traden omne sublèktese. = Il peut traiter (de) tous les sujets.
— Da klàta es zoṅk!
— Araṅd os, æt nep ùt kàrk: æt ù djanòstik.
— Il m'a traité de con !
— Vis à vis de toi, c'est pas une injure : c'est un diagnostic.

Cf.Attribut

Transitif

L'acception de adolzhènktis est purement grammaticale, sinon, on mentionnera traṅsítis[2].

"Geven" • ùt adolzhènktis vaaremb. = "Donner" est un verbe transitif.
"Od supor od iquæl ni..." • ùt traṅsitis rylèntyn = ≥ est une relation transitive.

Les substantifs respectifs sont Adolzhènktet & traṅsítet.

Travail(-ler)

Làpor désigne surtout une activité économique, voire contraignante, alors que wark a un sens plutôt général, studieux ou artistique.

Dewèr tern jàreve, æt syropdu wark numarigev = Depuis deux ans, ce photographe travaille en numérique.
Pos warkuna klasev, àr nexàvdur kàne pùze spiylun in àt plaréav. = Après avoir travaillé en classe, les enfants peuvent aller jouer dans la cour.
Vydar, reen recert nexàvdur làpore. = De nos jours encore trop d'enfants travaillent.
Pos ternek jareve laak làporen, àr żhobdùr cem zlàtar tœrev ùs! = Après trente ans de dur travail, les employés sont jetés à la porte !

Travers

Traṅs, c'est l'adposition "à travers" (+ circ.).
traṅt, évoque une idée de perpendicularité ou oblique :

traṅfiyn = vent de travers.
nep midit æt xesèdjes traṅtev. = Ne met pas ce banc en travers.

dotraṅt, c'est un défaut
riput c'est un morceau avec os (côtes).

Traversée

Kàwa c'est le fait de traverser une étendue (bokàwa si c'est une étendue d'eau, à bord d'une embarcation, de quelque taille qu'elle soit) ;
kawehàrda est un appareil de voie (chf.)

Trébucher

Image:Attn.png on tâchera de ne pas trébucher sur le subjonctif de dyráṅd : dyraṅdía.

Tri

Le mot sylk est un recoupement de deux origines possibles :

l'une à-postériori comme étant le condensé de sylèktyn (sélection), lui aussi à-postériori.
l'autre, qu'on peut rapprocher de siyk, si on évoque le tri par le vide, en ne retenant ce qui convient et en rejetant tout le reste. Toutefois, si on veut mettre l'accent sur le côté impitoyable d'une telle opération, on utilisera plutôt les termes oψýlk & oψylèktyn.

Les substantifs, pouvant passer pour parasynonymes débouchent sur des verbes qui ne le sont pourtant pas :

Dorun ùt sylkes ; dorun ùt sykèktyns = faire un tri ; faire une sélection.
La sylkar omnàr lilililse ea la sylèktesar àr advoarunerte. = On a trié tous les dossiers et on a sélectionné les plus convaincants.

Le gallicisme (récent) "tri sélectif" se traduit en aneuvien par radhynen sylk (tri rationnel).

Tripode

Se dit, en principe, tertĕs (de terpel = triple & tĕs = pied), mais le totalement tripòd se rencontre aussi. À l'entrée de certains réseaux de métro, les dispositifs de contrôle de titres de transports sont soit des korustœre (portillons) soit des korusqòbe (tripodes, tourniquets).

Tripotée

Oslákat est égalemment la traduction de "avoinée, "correction", "dérouillée", "raclée" etc.

Da mir gœnes ùt æċe oslákatene! = Y va (s')prendre un'de ces tripotées !

Lipàtul signifie (arg.) un grand nombre, à foison.

— Ùt lipàtul kadene ere in æt bokev...
— Ær erer ùr traṅsdake.
— Y avait une tripotée d'filles dans cette boîte...
— C'étaient des trans.

Trombonne

Rœṁbondu dans un orchestre, rœṁψat sur un bureau.

Tromper

Da cem reansa per àt teltansev. = Il a été trompé par la distance.
Da cem nutràża per ed golàjdakev. = Il a été trompé par son amant.

Trou

Tout dépend si on le creuse ou si on le perce.

Dans le premier cas, l'à-priori lul convient. Il est motivé par le υ qui représente le fond et par les deux l qui représente la verticalité des parois.
Dans le deuxième cas, il n'y a pas de fond et pek peut être pris comme une déformation des verbe pĕrkes ou pĕrken (percer). Ce second mot est également utilisé pour le 0 de la numération binaire.

Tout ceci est théorique et un trou dans un mur pour y accrocher un tableau aura bien un fond et sera bien horizontal ; le mot sera plutôt pek, de même un gros trou dans le mur. Sinon, si on veut vraiment garder l'idée de creuser, il y a les mots gàlri et vegtùp.

Trouble

Le terme général sera le quasi-à-postériori trœm ; surtout pour l'adjectif.

Æt zlàta ù trœms med mens in. = C'a jeté un trouble dans mon esprit.
Mais Gnàlaz nir faborduse obtrœmene! = Honte aux fauteurs de troubles !


Troupe

Dùtul (ensemble de personnes) représente, en fait, une traduction générale et plutôt approximative, d'où ressort le mot dùtulat = attroupement. Le sens peut être précisé au moyen des préfixes, lesquels prennent la place de la première lettre.

Milùtul = troupe de soldats
plaṅchùtul = troupe théâtrale
onvedùtul = troupe de manifestants.

Trouver

Vœnde, c'est découvrir quelque chose ;
ĕrek, c'est trouver une solution ;
stum, c'est "estimer" :
E stum os ryln = j'te trouve beau.

Trouvaille se dit, par conséquent : vœndat ou ĕrekat.


Tsunami

Le premier mot : kovàqsin, est une agglutination de
kove = couvrir
àqsin = vague ;
bref, une vague qui couvre.
Le second, ċunami est l'aneuvisation de 津波 (japonais). Ce mot est par conséquent déclinable.

S'en déduisent les adjectifs qualificatifs kovàqsig & ċunamig.

Le néologisme "tsunamiser" (ou même peut-être "tsunamir") est traduit par un dérivé du deuxième : ċunamin (-a, -ína).


Tube

Le long conduit cylindrique, coudé ou non, permettant le passage de fluides se dit tùp[3].
Le petit emballage en plastique ou en fer blanc, fermé par un bouchon et pouvant contenir sauce, peinture, colle... se dit qitaṅk.

Tunnel

Le nom vegtùp

veg = chemin
tùp = tube

est à l'origine du verbe aneuvien vegtùpes signifiant "creuser un tunnel" ou "tunnelliser". Synonyme : gàlri.


Turbo

Brœno est l'escargot dont la forme a inspiré celle du compresseur alimenté par une turbine : brœnek.

Tuteur

Tenduvtíng, c'est la tige (ting) qui aide (adùv) l'arbre (tænd) à pousser droit. le D sert deux fois.
Lekażindu, c'est le tuteur légal, chargé de l'éducation et de l'assistance d'un orphelin mineur.

Ka cem dora uspàrtes per ed lekażindakev = Elle s'est fait dépuceler par son tuteur.

Tutoiement

La règle aneuvienne précise que tout tutoiement entraîne, de facto, un tutoiement réciproque[4].

Un manquement délibéré à cette règle serait une marque

-soit d'arrogance ou de mépris de la part de la personne qui tutoie mais n'accepte pas le retour (peu courant : on utilisera plutôt la troisième personne avec le pronom a).
-soit de prise de distance hostile de la part de quelqu'un qui répondrait à un tutoiement par un vouvoiement.
Àt tàljerkapdak: Ea æt xeliysev, o repen iten ep?
Àt arpèdak: Gyltep o mir nep gevna àr kaṅlúxe.
Le chef d'atelier : Et cette voiture, t'es toujours dessus ?
L'apprenti : Tant que tu ne m'auras pas donné les pièces de rechange.

Lire aussi cette interventiondans l'Atelier.

Tuyau

le conduit se dit également tùp.
Eg hab ùt distùψ pœr àt penten raasev. = J'ai un tuyau pour la cinquième (course).


Type

Pour exprimer toute espèce, soit par un substantif, soit par un adjectif, on dira typ, ainsi que dans les mots agglutinés, comme suit :

Or mir fœṅd àr morulevse in àt typèpestev = Vous trouverez les formules dans la lettre-type.


Pour exprimer un être humain indéterminé, on utilisera plutôt dĕ [ˈdœ], masculin ou neutre au singulier, comme au pluriel (c'est le pronom personnel, s'il existe, qui fait la différence).

Àt juk cem dora obgæn pawàr ùt hoψev per ùt dĕv elitraṅsaqmíhev. = La "p'tite" s'est fait suivre pendant une heure par un type en imperméable.


TI U
Tr T

  1. On ne confondra pas avec traaden (commercial). ni avec tràd (trahir).
  2. Avec une précaution de prononciation pour le premier S : [s].
  3. Tub et ses dérivés marchent encore, mais uniquement pour la traduction de "tube".
  4. En principe, beaux-parents & gendres/brus se tutoient après le mariage ; en cas de divorce difficile, le vouvoiement peut revenir.