IDEO ANV Remarques N

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Déclinaison des mots en -Ṅ

S
P
N -ṅ -ne
A -ṅs -nse
G -n -nne
C -nev -neve

Le point (et la nasalité) ne sont conservés qu'au nominatif et à l'accusatif singulier.

Naissance

Se dit nàtyv, s'il s'agit d'un organisme vivant (plante, animal dont humain) ; le verbe correspondant est natyv (-a, -ía) (sans diacritique sur le A). ɴàtyv se traduit par Noël.
Dans toute autre acception (projet, système politique, construction, Bible...) du mot, reprendre directement l'adaptation du mot "genèse" : genæz, le verbe correspondant est genes.

Napperon

Se dit naapin. Cependant, l'expression populaire "avoir les boyaux qui tricotent des napperons" se traduit en aneuvien par (habun) ùr kyψeψe toshytev = (avoir) des intestins en dentelle.

Natal

Aṅàten [ɑ̃ˈnatən] = prénatal
posnàten = post-natal.

Nationalisme

Image:Attn.png Le mot nàtynesem n'a pas suivi la dérive sémantique péjorative qu'en a son équivalent européen. Il se limite à la synonymie de sovoresem ou parlaṅdesem (resp. : souverainisme & patriotisme) et n'inclut pas nécessairement itenàtynesem (chauvinisme : le préfixe fait la différence) ou xenomíset (xénophobie).

Nature

Ces trois paronymes renferment des notions distinctes :

natur désigne une espèce, un type naturel : ùr mamimàle omen naturene = des mammifères de toute nature.
nàtur correspond à un caractère inné : æt • ed nàtur ane = c'est leur nature.
natùr, c'est un endroit où les activités humaines sont nulles ou peu présentes : stàret natùren = la force de la nature.


Naturisme

Image:Attn.png Attention à la différence de sens. Les termes aneuviens natùresem, -eson n'impliquent pas nécessairement le recours à la nudité (totale ou quasi totale) du corps (nahímesem). Ils impliquent seulement une adaptation à la vie naturelle, voire sauvage, à savoir sans gaz, sans électricité, sans télécommunications (ni téléphone, ni radio, ni internet) et avec des vêtements non usinés, ou à la rigueur, en fibres 100% naturelles.

Navigateur

Naxàtor est un nom neutre.

Navigation

banaxàtyn : n. ferroviaire flognaxàtyn : n. aérienne ifornaxàtyn : n. informatique kosnaxàtyn : n. côtière
kulnaxàtyn : n. fluviale planaxàtyn : n. plaisance spasnaxàtyn : n. spatiale stranaxàtyn : n. routière

Nébulosité

Nùbjet = caractère de ce qui est nébuleux.
nùbtul = ensemble de nuages.

Nef

Le bateau se traduira par navef, l'allée centrale de l'église, par asal.

Négatif

Nègis[1]rassemble tout à la fois la négation d'un propos qu'un nombre ou une valeur physique (température) situé en dessous de 0.
Porys est le négatif d'une photo argentique. Utilisé plus rarement en imagerie numérique, pour décrire une image dont toutes les valeurs ont été inversées.

Négliger

Le contraire de njene est amàles
Le contraire de selh est kùres.
Ær ùr doole parèndur: ar selhe ed neràpduse = Ce sont de mauvais parents : ils négligent leurs enfants.
Nep ofàlkun tep dàr slutnar àt gams: dàr ere njener àt aṅbèrac! = Pas étonnant qu'ils aient perdu la partie : ils avaient négligé l'entraînement.

Néon

Le mot neoṅ ne concerne que le gaz rare qui, ionisé donne une couleur rouge-orangée aux tubes translucides dans lesquels il est enfermé, ou, à la rigueur, les tubes eux-mêmes lorsqu'ils sont emplis de néon. Il ne désigne jamais en aneuvien les autres types de tubes ou lampes à lumière fluorescente. (florocun lug).

Net

Tyt est utilisé dans toutes les acceptions :

Ær plaate • nep tyte. = Ces draps ne sont pas nets.
Ted syrop • nep tyt. = Ta photo n'est pas nette.
Æt adòr • nep tyt. = Cette affaire n'est pas nette.

Neuf

Parfaitement homonymes en français, l'adjectif numéral cardinal (9) et l'adjectif qualificatif (synonyme de "non usagé") le sont en aneuvien au diacritique près. Ce dernier peut, comme la plupart des A.Q. être utilisé en tant que substantif (déclinable, par conséquent) :

Da kjas velía dor es pàgen bithógen àt trefev nóven! = Il aurait voulu me faire payer de l'occasion au prix du neuf !
Æt • àt noven tœr drexev. = c'est la neuvième porte à droite.

Neutraliser

Deux verbes aneuviens :

udhes, tiré de grec ουδέτερος), signifie "rendre neutre" : sans genre, sans parti, ni acide ni basique...
usòpdor, de
ùs = hors de
oper = œuvrer
dor = faire

signifie "rendre inopérant", soit provisoirement, soit définitivement (sabotage, destruction, élimination).

S'en déduisent les noms uthtyn & usòptyn. On fera attention : les deux U ne se prononcent pas identiquement.

Newton

Si le nom du physicien peut rester[2]dans son orthographe originelle (àr warke Isaac Newton-en à kràvidentynev en = les travaux d'Isaac Newton sur la gravitation), l'unité qui en est issue (à fortiori des multiples et sous-multiples) est systématiquement aneuvisée : njuton. A donné le mot njut.


Noblesse

Nobeltul : c'est l'ensemble des personnes ayant un titre de noblesse :
àt hoog nobeltul = la haute noblesse (à partir des marquis)
Nobelet : caractère de ce qui est noble, digne.
nobelet kàreden = noblesse de cœur.

Paronyme : noblet (dignité).

Noce

Nùpfej, c'est une fête spécifique au mariage, ou aux anniversaires de mariages.
æt ed nùpfej silabren = c'est leurs noces d'argent ;
àt nùpfej Figaron = les noces de Figaro (W-A Mozart) ;
nokfej c'est le fait de faire la fête la nuit (la tournée des boîtes, des bars etc).


Noir

Svart traduit autant la teinte la plus sombre entre toute que l'absence totale de lumière :

A svart dær't'in! = Y fait noir là n'dans !

Image:Attn.png On se gardera par contre de l'utiliser pour traduire la pigmentation de la peau, le terme melàndu (penser à "mélanine") est là pour ça :

Afríkendur nep omne melàne, melàndur nep omne afríkene. = Les Africains ne sont pas tous noirs, les noirs ne sont pas tous africains.

Noisetier

Nogitend. Image:Attn.png on ne confondra pas avec nogtend : le I fait toute la différence !

Noix

...et ses dérivés :

Kazhunòg, kokonòg, pydoṅkelnòg, repeknòg etc...


Nom

Légère différence orthographique en aneuvien, dépendant du sens :

naam pour l'état civil (entre autres, valable aussi pour àt naam æt xhipen = le nom de ce navire).
nam (avec un seul A), pour la grammaire : àr demene name.

Nomade

Le mot kaṅlœten, formé de

kaṅves = changer
klœt = lieu
et du sffixe -en

a rapport aux populations nomades, quelque soient les régions, les pays ou les étendues traversées. Les noms comme samédu, manuçhdu, hritandu, cigàndu etc. sont l'aneuvisation du nom des peuples concerné. On fera attention au verbe qui est homonyme de l'adjectif et on aura, par exemple :

samédu • kaṅlœten = le Samé est nomade
samédu kaṅlœten = le Samé nomadise.

Toutefois, le pluriel dissipera les ambigüités, celui du verbe étant différent ; on dira plutôt :

samédur • kaṅlœtene = les Samés sont nomades
samédur kaṅlœtne = les Samés nomadisent.

Nomenklatura

À la différence du mot francophone "nomenclature" qui se traduit en aneuvien par un mot fabriqué de plusieurs éléments :

naam = nom
klas = classe
dik = dire
-ys : calque de "-ure",

le mot nomenklátura est l'aneuvisation du mot russe номенклатура. Il est déclinable.

Æt • inèsdu àt ukrànen nomenkláturan = C'est un membre de la haute société ukrainienne.

Notable

L'adjectif notar, de note et le suffixe dar est obtenu par compactage, en supprimant la terminaison -E du verbe, ainsi que le -D- de l'adjectivisateur -dar, dont le voisinage est problématique avec un T. L'adverbe notas est obtenu simplement en enlevant le -E.

Il existe également l'adjectif tildar souvent pris négativement :

Ed devat orn nep tildar = Votre devoir n'est pas notable (on ne peut même pas lui donner une note).

Le nom commun iprídu (du moins, sexué : iprídak, ipríkad) ne devrait pas être confondu avec son paronyme imprízhdak, imprízhkad), représentant aussi un notable, mais à la tête d'un empire.

Àt notaret ùt fàkaten = la notabilité d'un fait
àt ipríet ùt dùn = la notabilité d'une personne.


Note

Nót, sur un calepin (ne pas confondre avec not qui signifie un billet) ;
nàd, sur une partition
til, bonne ou mauvaise, comme appréciation (chiffrée, souvent) à un exercice.

Notoire

Le mot pógend est formé du compactage de deux éléments, auquel est ajoutée une terminaison :

poblik = public
kógent = connaissance
-end, ce dernier remplacé par -as pour l'adverbe.

Nourrice

Venkàd: donne le sein. sinon, on dira legaṅkad.
Ventáṅk. Ce dernier est un réservoir contenant un liquide (alimentaire, le plus souvent : lait, soupe, sauce).


Noyer

Nogtend, c'est l'arbre ;
silagmát, c'est le verbe.

Nu

... et ses dérivés :

Nahimkàp, nahimpèktr, nahimkòp, nahimlèg, nahimdemkàrdet etc...
ùr kjœte nahíme ifàndur.

Cet adjectif peut être également utilisé comme substantif et être décliné :

Da kova tiyn nahímse Bouguereau-v. = Il a acheté deux nus de Bouguereau.

Par contre, nùd concerne toutes les autres acceptions :

nùd krendaréa = terrain nu
àt lal nùd verydet = la vérité toute nue.
nùrkestunet : condensé de nùd-larkestunet = nu-propriété.

Nuage

Kumulus Cumulus
Kumunèṁbus Cumulo-nimbus
Neṁbus Nimbus
Siyrus Cirrus
Stratúmulus Strato-cumulus
Stratus

Nudisme

Le mot nahímesem traduit également "naturisme" dans son acception francophone actuelle. On tâchera donc de ne pas utiliser natùresem dans ce sens.

Nuisette

Noxmih, c'est ni plus ni moins que le parasynonyme de noxòrla.
venermih désigne un vêtement à un usage, en gros similaire, mais dont la teneur érotique est plus présente (du à l'élément Vener-).


Numéro

Dès lors qu'il s'agit d'un ordre numérique (le numéro dans une rue, celui d'une ligne de moyen de transport), voire l'immatriculation d'un véhicule (routier, ferroviaire, etc), même si celle-ci contient (également) des lettres, ou bien un celui d'une loterie, on dira et écrira numar (sans le B).

Or haba nep àt lood numars = Vous n'avez pas eu le bon numéro.

On peut également trouver l'abréviation suivante : Nr.

Ed strægen • àt glysev Nr 14.[3]

Sinon, on utilisera exímbad quand il s'agit d'un numéro de music-hall, de cirque ou bien de toute autre type d'exhibition.

... do à skærunert, æt eră àt exímbad ărdysmíhaten àt ajoelkaden. = ... mais le plus effrayant, ce fut le numéro de strip-tease de l'aïeule.

Nuque

Le mot njog qu'on pourrait penser comme un à-postériori (hongrois : nyak) est le fruit d'une coïncidence : c'est la transformation[4], par adnébou interposé () du mot kol () qui signifie "cou".

Nymphe

En entomologie : neṁf ; sinon niymefkad.


MO O
N
  1. Nèkis, également.
  2. Toutefois, en tant qu'historique, ce nom peut être aneuvisé, contrairement à Helmut Newton, photographe quasi contemporain.
  3. On ne mettra l'abréviation que devant un numéro en chiffres : ed strægen • àt glysev numarev dèquat. = notre train est à la voie numéro 14.
  4. Reflet outoupie