IDEO ANV Remarques Mo

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Mobile

Kigar, c'est l'adjectif
bil, c'est l'objet suspendu,
sĕret, c'est le motif.

Mobiliser

Adaremíd, c'est la version militaire de Akígaren.

Mode

Morod, c'est LA mode.
Mod, c'est LE mode, quel qu'il soit : opératoire (semi-auto) ou grammatical (subjonctif).

Mœurs

Morese (de latin MORES), toujours au pluriel et a gardé, en aneuvien, un sens très général, non pas orienté spécifiquement sur la sexualité.

Moindre

Minuser & minusert sont le comparatif & le superlatif de minus (moins) :

Æt • ùt minuser dool. = C'est un moindre mal.
Æt • àt minusert àr antene. = C'est la moindre des choses.

Moins

Minus est le terme le plus employé. Notamment dans les comparatifs & les superlatifs d'adjectifs et d'adverbes, mais également dans minus habun = minus habens.

  • "Moins" seul ou suivi d'un nom se traduit par l'adverbe au comparatif olyger ("plus peu").
  • "Au moins" se traduit par minusev.
  • De moins en moins :

Olyger yn olyger pour un verbe :

Da lokùt olyger yn olyger = Il parle de moins en moins.

Pour un adjectif ou un adverbe :

Da kom minus yn minus sajper yn àr afýplentese = Il vient de moins en moins souvent aux réunions.
  • Moins... moins...
Olyger o pulyden, olyger o prog. = Moins tu pédales, moins tu avances.
Olyger o gaṁble, olyger o slute. = Moins tu joues, moins tu perds.
Olyger àqun ep, minus pœṅler æt ep (tadrin!). = Moins y a d'eau, moins c'est profond (ben tiens !).


  • Nék est la forme littérale du moins de la soustraction ou des nombres négatifs.

Mole

Matyrut est formé de

matyrjo = matière
ùta = unité.

Condensable en matr.


Môme

Les mots nex et juk doivent être utilisés dans un registre purement familier.

Ed juk
ka kœṅdes nep stellin
ka vær nep sunglásse
ka poad nep revysteve in
ka làpor fàkturev
Créteil-ev

J Ferrat


O nor ù klaatan rooz
Qua la pod làt
lyd juk
Léo Ferré

Moniteur

Korúspaṅtal, c'est l'écran ; legaṅdù, c'est le mono des colonies.

Mono

On retrouve cette même acception dans lok & lod.

Sol, solek utilisent, eux davantage l'idée d'unité :

soltàp = monoplace.

Monsieur

Contrairement à bien d'autres langues, on retrouve les mêmes nuances, et dans les mêmes conditions qu'avec Madame et Mademoiselle. Zhùndak si < 20 ans, Eddak sinon.

Mont

Zeg (de zerreg) désigne toute sorte de mont (montagne), kag (de kagæl) a déjà été gravi au moins une fois jusqu'au sommet.


Monter

Gekes, c'est construire, élaborer (autre qu'un bâtiment).
Kagæle, c'est faire l'ascension (tant au propre qu'au figuré).
Adhip (cheval) & adip (autres) , c'est chevaucher (idem) : Ar ere adhipe = Ils faisaient du cheval, ils chevauchaient
Ar ere adhipe ùr rylne alzanse = Ils montaient de beaux alezans.
Ka adipa àt wỳt dùltes = Elle a chevauché la ligne blanche.
Da ere adip ed golàjkaż = il chevauchait sa maîtresse

Monture

Adhípa[1]= véhicule monté
supfæra & gekys sont des synonymes.
Àr supfærar ea'r vydre àr glassene.
ùt emrood en ùt gekysev auren = une émeraude sur une monture en or.

Montre

Hoψat représente tout ustensile pouvant donner l'heure, avec ses variantes : pœngoψat, boloψat.

Exmad est le substantif correspondant au verbe exím (montrer).

Æt ùt ryln hoψat!
Baah, æt • ber àt exmadev! a nep stĕ lek hoψ!
—C'est une belle montre !
—Bah! c'est pour la montre ! y sait mêm'pas lire l'heure !

Se moquer

Le verbe iron n'est pas pronominal "absolu" :

O iron es! = tu te moques de moi !

Dem iron ferait donc référence à l'auto-dérision.

Da dem iron, do læd nepdùs dorun = il se moque de lui-même mais ne laisse personne le faire (se moquer de lui).

Moquette

Nafítul : formation de ce mot mixte :

Pris de

l'à-priori navàt = plancher ;
piyltul = pelage, lui-même pris de
piyl = poil (à-postériori)
tœl = ensemble (à-priori).

Bref : ensemble de poils de plancher. C'est une définition de la moquette qui en vaut une autre. Comme -vp- a une prononciation un peu erratique et que, de toute manière, ce ne sont pas de vrais poils, le P de piyl a été escamoté. Pour garder une prononciation non voisée, le V a été changé en F.


Moral

Le substantif se traduit par anyméa, l'adjectif par moràlen. On ne confondra pas usmoràlen avec elimoràlen.

Morgue

Nektráxentos, c'est l'institut médico-légal ; moarg c'est l'arrogance.

Morse

Padhochœg, c'est l'animal ; morse, c'est l'alphabet.

Mortel

Dænd = ce qui doit mourir un jour
O nep ùt div, nor ùt dændu = Tu n'es pas un dieu, seulement un mortel.
dænor = ce qui donne la mort.
Dengèf venyp : poison mortel.

Mortier

Baṁp, pour bâtir ;
tokon, pour détruire ;
kaprót (7) pour coiffer.

Moteur

Le substantif et l'adjectif se ressemblent, seul le premier se décline.

Des mots agglutinés peuvent être rencontrés

Enerzhi Motor
Àq aqmòtor
Elèktricitet Elekmòtor
Kœmbustyn Thermòtor
Nuklar Nuklòtor
Stumf àqun Stumòtor

La dernière appellation étant tout à la fois un moteur à eau et un moteur thermique.

Motif

Sĕret en aneuvien, mot identique pour "cause" (1re définition) ;
patàr, à-postériori de l'anglais "pattern" : motif décoratif.


Mouiller

Le premier (Agjàten), concerne tout ce qui correspond au sens propre (eau ou toute sécrétion humide) :

Æt pœṅzh lal agjàtan = cette éponge est toute mouillée.
Nor las vedjun kas, ka dem ere agjàten kes ùt àqsatev = Rien qu'en la voyant, elle mouillait comme une fontaine.

Les deux suivant concernent des acceptions figurées :

Da cem rer obdevàten ùt tojn adfàkev in = Il était mouillé dans une sale affaire.
Vymòmas a mir fàl dem aṅgàzh plus qua æċ! = Maintenant, il va falloir se mouiller plus que ça !

Moule

LA moule (avec les frites et la bière) se traduit par svarkòṅq ;
LE moule (à tarte, à glaçons, industriel...) se traduit par mól.

Moulin

S'il tient dans une pièce, on pourra traduire molsat, et on pourra même préciser : kahwamòlsat, olimòlsat, ormòlsat...

S'il constitue un édifice, on dira alors moloos, aqmoloos, finmoloos.

On pourra dire, ironiquement parlmòldu (ne pas confondre, toutefois).

Mourir

Le participe présent est dœn, utilisable comme adjectif imperfectif. L'adjectif perfectif n'existe pas, il est remplacé par l'adjectif tœn. Dœna signifie donc exclusivement "étant mort".

Dœna àt aṅvíc heptaw, da ere nep poten hid strægens sàrkdaw. = Étant mort la semaine dernière, il ne pouvait pas prendre le train hier.

Mousse

Mœs[2], c'est LA mousse, quelle qu'elle soit : celle de la lessive, de la bière, celle au chocolat, ou bien celle qui pousse dans les endroits frais & humides.
Nazhùd, c'est UN mousse.

:— Quav ep àt nazhùd?

— A sœvov kœm àt kapitændax.

Mouvement

Au sens propre (fait de se mouvoir) : kinat, mais aussi pour "rythme" ;

Sinon :

mekatul (mouvement d'horlogerie)
kined (courant philosophique, artistique, parti politique).
part (morceau musical).

Moyen, -ne

L'adjectif (dans la moyenne) se dira iljen, Le nom se dira hondyr :

ùt hondyr dorun aljas ere nep. = il n'y avait pas moyen de faire autrement.

La moyenne se dira iljat. Ber kogstun àt iljac inte tiyn syvneteve, la kalùke àt hàrmonig iljaċ. = Pour connaître la moyenne entre deux vitesses, on calcule la moyenne harmonique.

Muer

Palkaṅ, c'est changer de peau ; vokkaṅ, de voix.

Da vokkana syvert: tiyn moned pavàr, la ere nep adkógen sed vox! = Il a mué très vite : en deux mois, on ne reconnaissait plus sa voix !

Se conjugue comme d'autres verbes en -Ṅ (staṅ etc).

Mulâtre

Formation du mot Minalàndu :

Mi- de mixe = mélanger
-na- de tyv = naissance
-làn- de melàn = noir (de peau)
-.

Mule

Ashipek c'est l'animal, féminin de ashiped (neutre : aship = asind + hippok : croisement d'un âne et d'une jument) ;
muul, c'est la pantoufle plate.

Musclé

Image:Attn.png Attention : l'adjectif se dit izoman, aussi bien au sens propre qu'au sens figuré :

àr izomane jorède, do nep ùt in àr pradhemve! = des épaules musclées, mais rien dans les bras.
Æt gaṅg cem kógen ber ed izomane obgákateve. = Cette bande est connue pour ses descentes (interventions) musclées.

Sinon : Æt motor cem ízomen per ù brœnekev = Ce moteur est musclé par un turbo.

Mutation

Appòctyn, c'est un changement d'affectation,
Abmòrfyn, c'est un changement de forme.

Les verbes respectifs sont Appòctes & Abmòrfen, le dernier ayant donné l'adjectif (et substantif) abmòrfun.

Myriade

Deux termes possibles :

Un mixte : dekœsaṅtyn [dəˈkœsɑ̃ˌtɛʁsən] de :

Dek =10
tœsaṅd = 1 000
-tyn : à-priori

Un autre, complètement à-postériori : myrjad, désignant une quantité immense.

ME N
Mo M
  1. adhipat, si c'est un cheval
  2. On ne confondra pas avec mus, verbe signifiant manquer" ou "rater".