IDEO ANV Remarques Ep

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Épidémie

Numgráṅgat au sens propre, numolérat au sens figuré.

Éponge

Pœṅzh, c'est l'invertébré marin. Dans ce cas, le Z rappelle zo (animal).
pœṅchat, c'est l'ustensile ménager, formé de
pœṅzh : cf ci-dessus
sat = ustensile simple. Le S de sat disparaît, mais dévoise le ZH du radical : Bobœṅchat

L'utilisation de CH pour le verbe (pœṅche = éponger) et le nom (pœṅchdat[1]= épongeage) rappelle bien qu'on n'essuie pas au moyen de l'animal, mais au moyen de ce petit parallélépipède spongieux. Lequel "spongieux" se dit bien pœṅzhon, car il renvoie y compris à l'animal.


Épouser

Si les synonymes français "époux (-se)", "mari/femme" ou "conjoint" se disent exactement de la même manière : nùpdu, nùpdak, nùpkad il n'en est pas de même pour les termes "épouser" & "marier" qui ne sont pas vraiment synonymes (sauf "épouser" + COD & "se marier avec" + Cpl. accomp.) qui sont traduit toutefois par les termes proches que sont, respectivement nùpen & nùpes.

Àt regdak nùψa ed neràpkaż. = Le roi a marié sa fille.
Eedip nùpna ed madhes. = Œdipe a épousé sa mère.

Toutefois, on dira, pour "se marier" : aṁb nùpen (s'épouser).

Ar aṁb nùpnăr ea'r habăr mult neràpduse = Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.


"Épouser" a deux autres traductions possibles :

Eg advỳbora ed vepœntes an = j'ai épousé (adopté) son point de vue.
Ka làbles àt morqbes àt rolùneten. = Elle épouse la forme de la lunette arrière. (Coluche : On n'a pas eu d'bol !)

Équestre

Hipen a directement rapport avec le cheval :

hipen aréa = centre équestre[2].

chvàlrin a plutôt rapport avec la chevalerie :

àr chvàlrine orede = Les ordres équestres.

Escalier

Se dit skala /ˈçkɐlɐ/

Roleskála /ˌʁɔləˈçkɐlɐ/ = escalier mécanique, escalator, escalier roulant
kacunskála /ˌkɐsunˈkɐlɐ/ = escalier en colimaçon
năckála /nɔˈskɐlɐ/ = escalier de secours[3]
skalòn = cage (colonne) d'escalier[4]
skalmèn = esprit de (l')escalier.

Image:Attn.png On fera bien attention à ne pas confondre :

gektor ù skalas = monter (construire) un escalier
kagel ù skalav = monter (gravir) un escalier.

Esclave

Se traduit par Lærgdu même si nombre d'esclavagistes ont tendance à oublier que cette main d'œuvre qu'ils ont réduit à leur merci est avant tout constituée d'être humains. Toutefois, dans certaines technologies, il est fait mention de mastersent et de lærgsent[5](dispositif maître & dispositif esclave).

Ka ere hab tiyn lærge blixe, æqs knipan en ù tripodev. = Elle avait deux flashes esclaves, chacun fixé sur un tripode.

Espace

Speas, c'est l'espace infini, ou bien une dimension mathématique : ùt vektoren speas;
aréa, c'est l'espace disponible, l'espace délimité, synonyme de "aire" dont il est issu.

Espagnol

Les termes sont différents, selon qu'il s'agisse de la nation :

Da mir dem ræs cyr da • spanjol = Il grandira car il est espagnol.

ou de la langue (en fait : le castillan). On fera donc la distinction entre :

Da retàkta spanjolev: kœm noblèntetev = Il a réagi en espagnol : avec dignité.
Or traṅslòktet æt sryfes yn spanens = Traduisez-moi ce rapport en espagnol.

Esprit

Nyv a donné nyvjon (spirituel) et nyvjà (culture)
Ψiyqet a donné ψyqesem (spiritisme : invocation des esprits)
Spryt a donné sprytrygant (spiritueux) & salprýt (esprit-de-sel) .
Men est un synonyme plus général que nyv ; il a donné notamment menrek (souvenir).

Essence

Le terme général est esaṅc ; beṅzyn ne se trouve qu'à la pompe.

Estimer

et ses dérivés

Avárde est également la traduction de "évaluer" :
La avárde àt lœngrec æt kolfinen oktèrent metreve = on, estime la longueur de cette baie à 800 m
gystúm, c'est "avoir de l'estime pour" (formé du reste avec le préfixe laudatif gyl-)
Da gystúm Rodrigo-s alsytep or klim das = Il estime Rodrigue autant que vous l'aimez (Le Cid, Acte I sc 1)
Sans cette consdération : stum :
O kàn dem stum hàrlon livun reen! = Tu peux t'estimer heureux de vivre encore !

Estimable

Par ordre croissant :
stumdar = pas mauvais
gystúmdar = d'une valeur certaine
gystúmend = d'une grande valeur, incontournable
avárdar, traduit aussi "évaluable".

Inestimable

Du reste, c'est uniquement ce dernier mot qui dispose d'un antonyme : eljavárdar.

Étager

On fera attention de bien distinguer ces deux paronymes aneuviens, qui n'ont rien de synonymes :

Étager Niveler API
Itif
présent
Niveles
Nivles
niveləs
nivləs
Itif
passé
Nivelsa Nivlesa nivɛlsɐ
nivlesɐ
Subjonctif
passé
Nivelésa Nivlésa nivəˈlesɐ
nivˈlesɐ


Établissement

Astána, c'est le fait d(e s)'établir, a donné rastánat = rétablissement.
astánid, c'est une institution de service (hôpital, école, caserne, hôtel de police...), formé des éléments

ad, lié à astánes = établir
le suffixe -id présent aussi dans særvid (service).

Étalon

La plupart des mots de cette famille (stàlodar, stàlodat, stàlos (-sa, -ósa)) ont pour radical stàlo et évoquent le monde de la métrologie. Hippod, lui, évoque plutôt les haras.

État

ùt zyxon stàtev in = dans un drôle d'état.
ùt kàpdu Estaden = un chef d'État.

Étendre

Dans le sens d'étaler, se traduit par rammer (-a, -éra).
(s')étendre se traduit par (dem) liyg (-a, lygéa).

Éthique

Adjectif : moràlen, traduit aussi "moral".
nom: moràlat, proche de moràl.

Être

Le nom se dit erat.

Ùt livun erat (condensé en livérat) = Un être vivant.
Ùt duun erat ou dunérat (condensés en = personne) = un être humain.


Le verbe se dit ere. C'est l'archétype du verbe irrégulier aneuvien.

Le présent de l'indicatif n'apparaît que sous la forme d'un point médian (• : non prononcé[6]) ou bien, au besoin, de la particule passe-partout EP.

ERE, qui sert de particule pour l'imparfait (tant de l'indicatif que du participe ou du subjonctif), est également la forme conjuguée du verbe à l'imparfait de l'indicatif.


Temps Présent Imparfait Passé (prétérit) & PQP
Indicatif •, ep ere/erer era/erar

eră/erăr

Subjonctif er eréa
Eg • iyr = Je suis ici
Eg ere = j'étais
Ar erer tinek ea cerent... = ils étaient vingt et cent... (J Ferrat)
Ar erar qua er ep. = Ils ont été ce que nous sommes.

Les autres modes n'appellent pas de commentaires particuliers :

Or erete rœdhise = Soyez attentifs.
Erun skoolev devèr tern hoψeve... = Étant à l'école depuis trois heures...

Le futur de l'indicatif et le présent 1re forme du conditionnel n'utilise pas le présent de l'indicatif, comme pour les autres verbes, mais l'imparfait :

Er kjas erer loot àt litorev àt maaren = Nous serions bien au bord de la mer.
Tet ka er reen livun, ka kjas er iyr kœm es = Si elle était encore vivante, elle serait ici avec moi.

Étrennes

Pirgeft est au singulier.

Étude

Stud, pour l'étudiant (entre autres).
Tabalbùr, pour le notaire.

Europe

On fera une différence entre le continent et la nymphe[7], ayant également donné son nom, en plus du continent, au satellite de Jupiter. Cette différence, toutefois s'efface au génitif et au circonstanciel. On a donc :

N Europe Europ
A Europes Euroψ
G Europen
C Europev


EM EV
En Eq


  1. Toutefois, le CH est voisé par le D de -dat et le N est amuï : /pœ̃ːʒdɐt/.
  2. [ip] est commun, en aneuvien, aux mots d'origine latine (EQV-) et à ceux d'origine anticogrecque (ἵππος-), ces derniers se distinguant par le doublement du P, de même que les noms purement zoologiques tirés du français "cheval".
  3. Construit de la manière suivante :
    nod = alarme
    skala = escalier.
  4. Construit de la manière suivante :
    skala = escalier
    lon = colonne.
    Le L sert deux fois.
  5. [ˈmɐçtɛχsənt], [ˈlɛːʁgzənt]
  6. Un • entre deux groupes de consonnes peut, au besoin, se prononcer [ə] (schwa)
  7. En fait, il y en avait plusieurs de ce nom, et pour les dérivés (satellite, continent). En aneuvien, les nymphes s'écrivent toutes Europe, seul le continent s'écrit sans E final.