IDEO ANV Remarques Em

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Embal-

Tout ce qui concerne l'action d'emballer (envelopper dans des matériaux protecteurs, en vue d'un trajet quelconque) se dit pàkad.
Tout ce qui entoure un objet, qui le couvre... se dit olpàka :
polymolpàka = emballage plastique.
Le verbe correspondant est pàkes.
Ce qui concerne une accélération soudaine avec perte de contrôle se dit enobàkad, le verbe (s'emballer) se traduit enobàk.
À hippok enobàktă àt vedjetev à slaakev = La jument s'emballa à la vue du serpent.
Ka ere erplàċa es cek àr pirme tupeve = Dès les premiers instants, elle m'avait emballé.

Embouchure

Sylsat se dit aussi bien pour le cheval que pour le trompettiste.
usflúma se dit notamment pour l'estuaire.


Embrasser

Au sens littéral du terme : prendre dans ses bras, donner l'accolade ; se traduit par iprádhes :

Komit, tep ed rex iprádhes os = Viens, que ton roi t'embrasse. (le Cid 45).

Au sens courant, se traduit par smaàg, voire smlàg.

Embrayage

Grĕṅklad, c'est l'action d'embrayer ;
grĕṅkel c'est le dispositif permettant cette action. Cf Enclenchement.

Émerveiller

Iċhòden.


Emmerder

Des nuances jusque dans la trivialité !

O ikòpren es = Tu m'emmerdes.
Eg akòpren os = J't'emmerde.

Empire

Iprílaṅd a une acception purement géographique, sinon on dira iprízhym, avec ou sans majuscule ou bien iprízhad :

Àt roman iprílaṅd cem ere rammer fran àt Ibretev rikyp-yn àt iljen Oríentes = L'empire romain s'étendait de l'Ibérie jusqu'au moyen Orient.
Da geràdă, rikyp ed dænt, ùt verydar iprízhaż omen ed oldùtulev en. = Il garda, jusqu'à sa mort, un véritable empire sur tout son entourage.
Àt estaslàg dek-ok Brumaire-n[1]adlíydă àt pirm Iprízhyms. = Le coup d'État du 18 Brumaire amena le premier Empire.

Encadrement

Ikáṅgad, c'est le fait d'encadrer, ou l'ensemble des dispositifs qui encadrent quelque chose. Ikaṅgdutul, c'est, dans le premier sens, l'ensemble des cadres d'une entreprise, mais aussi l'ensemble des responsables d'un site de loisirs ou d'étude. Àt dirèktor ea'r legaṅtdùr morefe àt ikaṅgdutuls æt kolònin Kœṅzhene. = Le directeur et les moniteurs forment l'encadrement de cette colonie de vacances.

Encens

Le verbe "encenser" se traduit de deux manières différentes, selon le sens attribué :

Asnárce pour le sens propre.
Attention toutefois, pour la différence de sens au figuré : oψmích. Ce verbe, formé de
ob- = contre
smich = flatter

est plutôt la traduction de la locution "frapper le nez, f... la gu... à coups d'encensoir" et signifie faire des flatteries outrées qui s'avèrent gênantes pour le "bénéficiaire".


Enchaîner

Lungáṅtas, àr zhoxhípdake cem ere olgaanse ni ed raameve. = Jadis, les galériens étaient enchaînés à leurs rames.
Ψùte! la posgaane à dvon parteve en. = Allez ! on enchaîne sur la deuxième partie.

Enchères

Enpænthog, c'est la vente aux enchères, le T sert deux fois.

Enchérir (r-)

Les verbes "enchérir" et "renchérir" se traduisent de manières identiques :

enpænden, c'est devenir plus cher
enpændes, c'est augmenter le prix, ou l'offre (enchères)
envárde se dit au sens figuré : c'est, par exemple, accentuer le propos :
Eg ere dikta tep æt sag ere subíljen, do ed viċyndak envárda: da dikta tep a ere nul = J'avais dit que cette histoire était médiocre, mais mon voisin a renchéri : il a dit qu'elle était nulle.

Enclenchement

Hrlakèndat, c'est le fait d'enclencher, c'est à dire de mettre en marche un dispositif, ou au contraire, d'empêcher son départ (chf.) ; Hrlakènsent, c'est le dispositif mécanique qui permet ou interdit cette action.

Encore

Reen indique une idée de continuité :

A ep reen iyr? = L'est encore là, lui ?

Fætas (de fæt (fois) + l'adverbialisateur -as) indique une idée de répétition :

Provest fætas, fætas provest = Essaie encore.
Anglais
Again Fætas
Still Reen

Endémie

Omargráṅgad s'applique aux maladies; le mot est formé de
omoras = généralement
aréa = sur une surface donnée.
graṅg = malade
-ad = suffixe exprimant un processus.
Omarlérad s'applique à tout autre fait. Les adjectifs en découlent : omargráṅgig & omarlérig.
àt omarlérig elizhòbad àr ultrafræjesnen sosjetene = Le chômage endémique des sociétés ultralibérales.

Endoctrinement

Formation du mot idœlenad :

in : calque de "en-"
dœlenad = doctrine, lui-même formé de
met = pensée
lener = enseigner
-ad : suffixe exprimant un processus, une action.

Endroit

Le synonyme de "lieu" (klœt) est poctj (proche de poct = place, poste)
l'antonyme d'"envers" (olq) est blo (c'est également son ambigramme approximatif (glissement du l)).


Énerver

Anírves, c'est exciter, agacer sur une période plus ou moins longue, jusqu'à...
dynírves, c'est une mutilation punitive : c'est trancher les nerfs de quelqu'un (ceux des tendons des pieds, notamment) afin de l'handicaper. Ce peut être aussi une intervention vétérinaire.

Enfant

< 6 ans ifàndu[2]
< 13 ans nexàvdu[2]
Parenté neràpdu[2]
Jésus Ifàndak[3]

Enfant de chœur

Kultadùsdu, littéralement : auxiliaire de culte, de

kult
adùsen : auxiliaire
du.

On peut trouver également kultadùsnex, dans des acceptions très particulières

Enfer

Jăr, l'anacyclique de Răj (lituanien rojus, tchèque ráj = paradis).
Cependant, un autre terme, à-postériori direct : ifèrn peut être utilisé pour des acceptions générales : àt ifèrn àt nàtynen Muséumen = l'enfer du Musée national. L'adjectif correspondant est ifèren (infernal).

Enfermer

Iklósen, ikárse sont synonymes, sauf que le second s'emploie plus pour les personnes (incarcération) ou pour les animaux non habitués à vivre dan un espace clos (fauves enfermés en cage...).

Eg iklósna àt koż in à hrogles. = J'ai enfermé le code dans le coffre.

Àt zhelon prinsdak ere ikárse ed nùpkaż aṅt pùzun vedjun ed golàjkaże! = Le prince jaloux enfermait sa femme avant d'aller voir ses maîtresses !

Enfiler

Mis à part pour un vêtement (adimís), enfiler se traduit en principe en asíles.

Enflammer

Se traduit par ifœges, notamment au figuré. Toutefois, si les résultats recherchés sont importants (souhaits d'un incendiaire ou d'un pyromane), iníges (même conjugaison) sera plus approprié.

Engagement

Tet la hid ùt ipòċyns, la tenjes cyn = Quand on prend un engagement, on s'y tient.
Ed purmílad adpòċynen ere nor fiynen = Sa promesse d'engagement n'était que du vent.


Engager

Or ipòctes àt chablons = Vous engagez le gabarit.
Ar cem dorar apòctes = Ils se sont fait engager.
Da dem ipòdna àt adfàkev qua inerpoct das in. = Il s'est engagé dans une affaire qui le dépasse.

Engrenage

krlaṅtul, c'est, au sens propre, l'ensemble des roues dentées, voire de cardans permettant la transmission du mouvement.
Krlaṅad, c'est la transmission de ce mouvement.
Krlanad, c'est, au sens figuré, un enchaînement de faits inexorables découlant d'une situation. Le N n'a plus de diacritique donc le A n'est plus nasal.
Devèrtep da priynja æt adfàx, da • ùt ifèren krlanadev in = Depuis qu'il a accepté cette affaire, il est dans un engrenage infernal.

Enlèvement

Dimerad pour le fait d'évacuer un objet encombrant, ràpt sinon. Les verbes respectifs sont dimer & ràpe.


Ensemble

Le nom se traduit par tœl.
L'adverbe se traduit par tœlas.


Entaille

Germárq, c'est une marque faite en creusant (gerrer) dans une pièce, par exemple, pour la reconnaître.
ckrytys s'apparente davantage à une blessure, plus ou moins profonde.

Entendre

Audj est utilisé comme verbe de perception auditive (Latin AVDIO) ;
atèl est le condensé de ad- (préfixe) & intel (comprendre)
ersàpes est celui de er- é esàpes (souhaiter) ; comme ce dernier, il attend une proposition subordonnée avec un verbe au subjonctif ou bien un verbe au participe :
Eg ersàpes tep or fàkt ed warkes. = J'entends que vous fassiez votre travail.
Ar ersàψe cem dorun dyvèrte = Ils entendent se faire respecter.

Entrée

Traduit en aneuvien par pas moins de 7 substantifs !

accès pour piétons ingènt
fait d'entrer à pied ingénad
droit d'entrée innòt
accès pour véhicules infárt
fait d'entrer à bord infaarad
entrée sur scène apláṅchad
hors d'œuvre pirăg
autres sens adérad

Entreprise

Itekœnad, c'est une action, une tentative, le fait d'entreprendre.

ùt eraudon itekœnat = une entreprise hardie.

Itekœnet, c'est une société (socjet)

ùt itekœnet poblige warkene[4] = une entreprise de travaux publics.

Entrer

Ingæn, c'est entrer par ses propres moyens ;
infaar, c'est entrer véhiculé ;
inpùze, c'est entrer en s'éloignant ;
inpàteze, c'est entrer en venant.

Ces verbes sont également des traductions du verbe "rentrer" tant qu'on ne désire pas insister sur un mouvement rétrograde ou une répétition. Traductions auxquelles il conviendra d'ajouter inpòct.

Entretien

Si c'est une conversation, on traduira alòkad ;
sinon (entretien du matériel) : akùrad. Les verbes se construisent de la même manière.

Envier

Ivèṅdun • ùt sàrem menaċèntad, obivèṅdun • ùt rœch. traduit approximativement en "l'envie est un simple sentiment ou un péché."

Environs

Sype est toujours au pluriel :

La auk vedjárane àr syψe. = On va visiter les environs.

Envoûtement

Sărmástad est compris avec une acception maléfique. C'est quand la victime a subi un sort (sărc) qui la domine (obmástes).
Karmástad est une domination ressentie de manière beaucoup plus agréable : le premier radical est kàrm. Le M sert deux fois.

Les verbes s'en déduisent.

Æt sărcenkad ere sărmástesa das = Cette sorcière l'avait envoûté.
Æt oψýlkad ere karmástesa das = Cette vamp l'avait envoûté.
EA EP
Ed En

  1. Les mois du calendrier républicain français ne sont pas traduits et sont donc traités comme des noms non aneuvisés.
  2. 2,0 2,1 2,2 -dak, -kad
  3. Avec une majuscule, toutefois, on ne confondra pas.
  4. Qu'on ne confondra pas avec publig itekœnet = entreprise publique (les employés sont fonctionnaire).