IDEO ANV Remarques D

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Dalle

Krencòk, c'est un élément de carrelage (élément de sol) ;
alpokrĕn (sol suspensu), formé des éléments suivants :
alpòdyn = suspension
krĕn = sol
plaròk, c'est une surface rocheuse (rok) plane (pla).

Ces trois sont utilisés en parallèle avec l'à-postériori daal.

dekàvĕg, c'est la gouttière sur le pont d'un bateau, de
dæk = pont
àqvĕg = gouttière ;
izhno, usízhen sont les équivalents de l'argot : "avoir la dalle", "casser la dalle" ou "se remplir la dalle".
eg • izhnov = j'ai la dalle.
la auk usízhen; la mir ep sygen pos. = On va casser la dalle, on verra bien après.
Vecón sur un écran.

Dalot

bulvĕg au bowling.
deklúl sur un bateau (cf ci-dessus).
àqvĕg, traduit aussi "gouttière".

Dame

Kaad met l'accent sur la distinction, la classe :

Æt • plus qua ùt każ, æt • ù kaad! = C'est plus qu'une femme, c'est une dame !

Au besoin, à la diction, on triplera la durée du A, ou bien on le postériori sera : kead
Bochte, boste, c'est le jeu qui se joue sur un damier (bochplaṅ)[1].

Da mida ùt alj koċ yn bochtes! = Il a mis un autre pion à dame !

Damer

Avec paṅl, on dame une piste ; avec bocht, on dame le pion.

Danse

Une danse, quel qu'elle soit, se dit toujours daṅs. Pour les verbes, geṅch est la traduction normale de danser au bal (geṅch, geṅchplas).

Date

En chiffres, on écrira la date en commençant par l'année, puis le mois et enfin le jour. En toutes lettres, on fera... l'inverse. Le mois peut se mettre au génitif ou au circonstanciel.

Dàt ou dàten, selon le sens :

La dàtar ase karbonev 14. = On les a datés au carbone 14.
Æt dàten fran àt aṅvíċ jàretev. = Ça date de l'année dernière.


Dauphin

Dælvyn, c'est le cétacé ; dvondù, c'est le second en titre (attention à l'accent sur le Ù de , qu'on retrouve dans dvondák et dvonkád).

Diable

LE Diable se dit Vid (neutre, avec une majuscule) : anacyclique de Div.
UN diable se dit ùt vid (neutre aussi, cf en dessous pour Dieu). Le chariot se dira plutôt viċat, mais vid n'est pas faux.
Vidak et vikad en sont les interprétations sexuées (diable & diablesse), ils sont respectivement masculin et féminin).

Le terme vid est basé sur l'antithèse de Dieu (religions monothéistes), vib a trait particulièrement au mal.

Diégèse

Redamòṅd si c'est un environnement existant, mais servant de toile de fond à une fiction.
Redámoṅd si l'environnement est totalement fictif, créé, en même temps ou non, que le récit dont il sert de scène.

Diésel

Prononcé (à peu près) à l'allemande /diːzəl/ ou bien à l'aneuvienne /di·ˈe·səl/ (penser alors au diacritique, comme en français). Toutefois, seule la deuxième est déclinable et peut servir de substantif :

ùt diesel trakkow; ùr diesel trakkowe = une locomotive diésel, des locomotives diésel
Àr henfàkte màtavene diéselse. = Ils fabriquent des diésels marins.

Diète

Djæt concerne une restriction alimentaire, soit pour raison sanitaire, soit pour raison économique :
La potne nepjó cyn erun djætev! = On n'en peut plus d'être à la diète !
Legàjet, c'est une assemblée.

Dieu

Sans déterminatif, on écrira Div (avec une majuscule) pour évoquer Dieu (quelque soit le culte). sinon, un dieu se dira ùt div. Dans tous ces cas, Div ou div sera neutre. Par contre, pour certains cultes (mythologie gréco-latine, entre autres) où les dieux sont personnifiés & sexués, on trouvera divdak, ou divkad. Pour d'autres cultes (celui de l'Égypte antique, par exemple) on pourra dire dived & divek.

Àt dived Hor • àt neràp Izis-en ea Oziris-en. = Le dieu Horus est le fils d'Isis et d'Osiris.

Différence

Elídet est le caractère de ce qui est différent, dysquæltyn résulte de la comparaison entre deux mesures.

Dilatation

Formation du mot agúftyn :

Les affixes

a- = transformation vers
-tyn : calque de "-tion"

sont les mêmes que pour apùgtyn (contraction).

Le radical est transformé par l'entremise de l'akrig.

ne change pas
devient
devient

La transformation étant du type toupie, l'ordre des lettres est également inversé.

Dimesionnel

uċométren = uni-dimensionnel
bisométren = bi-dimensionnel
terpel-sométren = tri-dimensionnel
quàtpel-sométren = quadridimensionnel.

Diplomatie

Xerýlet : mot formé de

xeno grec ξένος ;
ryltyn = relation ;
-et : calque (entre autres) de "-ie".

...

Direct

Eljàlten = Sans arrêt,
elikárten = sans correspondance,
elitèmpav = sans délai (en direct).

Sinon, le terme général (utilisé également dans d'autres acceptions) sera l'ultra à-postériori direkt :

ùt direkt dyn hepaċ = un direct au foie.

Direction

Rixtyn[2], c'est celle à prendre pour garder le bon chemin.
Direktyn, c'est le commandement.

Dirigeable

Ríxdar, c'est l'adjectif
Rigáṁb, c'est l'aéronef.

Discothèque

Rekordoos est l'endroit où sont stockés (voire loués) des enregistrements (le plus couramment sous forme de disques).
Geṅchoos est l'endroit où sont passées des musiques destinées à la danse en ville.

Discret

Bizĕl (à postériori, issu de bizalmas Hongrois) concerne notamment une caractéristique humaine ou animale : "ne se fait pas remarquer", dans tous les sens du terme.
elipròl, à-priori, est surtout un terme technique,
formé du préfixe antonymique eli-
et de la contraction de prodòl (continu).

Discipline

Faṅrad est également la traduction de matière, dans ce sens.
korgyn est le raccourci de korgentyn, dans tous les sens du terme, s'en déduisent :
le verbe korgen ;
l'adjectif korgar ;
le nom korgówetul = conseil de discipline.
Ed traṅtrádyns, o mir dor as lal sol! eg nep veṅd lorèdun korgówetulev! = Ta transaction, tu la feras tout seul ! J'ai pas envie de passer en conseil de discipline !

Dispenser

Adusdèv, c'est accorder une dispense :
Or cem adusdèv komentene = Je vous dispense de vos commentaires (vous êtes dispensé(e) de commentaires : COI au génitif)
Adgèven, c'est distribuer (syn : omgèven)

Disposer

Nep tenest àr mese kes ætev = Ne dispose pas les tables comme ça. (acc.)
O kàn tenes à xeliysen rikyp eensdavs = Tu peux disposer de la voiture jusqu'à mercredi. (gén.)

Disque

Qu'il s'agisse de celle du géomètre, de celle de l'athlète, du producteur phonographique ou de l'informaticien, la forme circulaire pleine de matière se dira en aneuvien [diçq] (simplifiable en /diçk/, voire /disk/), s'écrira disq et se déclinera comme marq.

Autre orthographe possible : disk, se décline normalement.

Dissolution

Au sens propre (dans un liquide), on dira adinpỳn, au sens figuré (dissolution d'une organisation) on dira userpỳn, même chose pour dissoudre : adinpỳge (-a, -éa) & userpỳge (-a, -éa) :

Àt sàld dem adinpỳge in àt àqs = Le sel se dissout dans l'eau.
À præsident userpỳga àt Lugentes = Le président a dissous le Parlement.

Distance focale

En un seul mot : fokalúngret.

Distraction

Ne reste, de rœdh (attention), que la première et la dernière lettre : deux consonnes, en conséquence, l'accent tonique est décalé sur la deuxième syllabe du préfixe elírhyn ; exceptionnel.

lùder ; au pluriel, il traduit aussi "loisirs".
ustrèxyn est un terme de procédure.


Document

L'accentuation de ce mot dépend de la nature du document.

En général, on utilisera dokúment : Or færet æt dokúmentes yn à standókaċ = Portez ce document aux archives.

L'accentuation sur la dernière syllabe aurait davantage une notion de justificatif. Or farfæret nis es ùt dokumèntes qua bewyr àt aṅtóns = Livrez-moi un document qui prouve le contraire.
C'est, du reste, la traduction du russe документ.

Doigt

Eg ere tiyn digteve yn epítugun = J'étais à deux doigts de réussir.
Gundígt[3], igt, ilidígt, rindígt & qidígt • àr pent digte àr hhiren neklorene.

On notera que les charnières des mots-valises (gundígt & ilidígt n'en sont pas) forment le mot digt (au diacritique près).

Dominer

Erklère a une acception purement topographique :

Àt hoogev æt promœṅtoren, la erklère al àt vaals. = Du haut de ce promontoire, on domine toute la vallée.

Ermástes donne une idée de maîtrise, due à une supériorité reconnue :

Àt AJ Auxerre ermástesa al àt gàms. = L'AJ Auxerre a dominé toute la partie.
Kœm ùt tan prodœnktev, la mir ermástese àt merkaż; æt • tàrd! = Avec un tel produit, on va dominer le marché ; c'est sûr !

La "supériorité" contenue dans obmástes est, par contre, faite d'arrogance et d'oppression. On retrouve cette construction dans obmástor et obmástyn.

Àt hitleren Dyshlaṅd obmástesă àt Euroψ pavàr quàt jàreve sypas. = L'Allemagne hitlérienne domina l'Europe pendant environ quatre ans.


Ermástyne (plur.) tient du vocabulaire lithurgique.

Don

Ar dor ùt gefs nit Rub Krox = Ils ont fait un don à la Croix Rouge.
Ed nivlev dan, æt nepjó • ùt podret, æt • ù thaṅ! = À son niveau, c'est plus une capacité, c'est un don !

Dossier

Pour celui fixé à la chaise, c'est quablàrdo,
pour celui rangé dans l'armoire du bureau, c'est lililil (évoquant un peu les feuilles et leurs intercalaires...). Est parfois raccourci en lilil, notamment au génitif et au circonstanciel :
Omen • in àt lililev = Tout est dans le dossier.

Doubler

Doplen, c'est multiplier par deux, ou bien faire une doublure (cf plus bas) ;
engæn & enfaar, c'est dépasser (respectivement à pied & en véhicule) ;
obdòp, c'est trahir ;
doplòper, c'est faire un doublage.

Doublure

Pour la partie de tissu à l'intérieur d'un vêtement, c'est doplys ;
pour un remplaçant, c'est dopeldu.

Dragon

Fuspỳco, c'est l'animal mythique qui crache des flammes
rezaur, komożaur, c'est le maxilézard
hrago, c'était le militaire chargé des manœuvres de répression, et, par extension, un individu arrogant et acariâtre.

Drague

Tout ce qui concerne la pratique de raclage des fonds d'un cours d'eau ou de la mer utilise le radical simple kraṅl. On remarquera toutefois qu'entre kraṅlboot et kraṅldu, l'accent tonique n'est pas à la même place : [kʁɒ̃lˈboːt] & [ˈkʁɒ̃ldy].

Tout ce qui concerne la recherche de relations sexuelles utilise le radical gobús, composé de

goox = sexe
bus = chercher.

Se conjugue comme ce dernier.Dar gobúske àr daxe, nor àr vaxèndaxe.

Ka tryg nep, ka rœk nep, ka gobús nep, do ka adlòk. = Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais elle cause. (M. Audiard).

Dramaturgie

La dramaturgie (tràmatul) est un ensemble de pièces théâtre de toutes catégories, qu'elles soient comiques, dramatiques ou tragiques. Ce mot incite donc à ne pas confondre entre tràma et dram.

On retrouve ce même distinguo dans tràmadu (dramaturge).


Droit(e)

La droite entre deux points = kyt ; ùt kyt dùlen = une ligne droite (qu'on ne confondra pas avec ùt qit dùlen = une petite ligne, ni "la ligne à droite" = àt dùlen drexev).
kyten signifie aussi bien "droit" que "rectiligne"
Le contraire de la gauche (quel qu'en soit le sens : topographique, politique...) = drex.
Æt dĕ • àt riygert quas e kógset = ce type est le plus droit que je connaisse.

Drôle

  • Les adjectifs :
komig, à postériori désignant quelque chose, un récit ou quelqu'un provoquant l'hilarité.
zyxon, synonyme approximatif d'étrange, inhabituel...

Ùt sol tekev, da verdera lal zyxon. = D'un seul coup, il est dev'nu tout drôle.

Zyxon poctj pœr ùt fyplentev = Drôle d'endroit pour une rencontre.
  • Les noms :
trooldu, désigne un individu étrange, pas facile à "cerner". À postériori du norvégien "troll".
nex est la traduction de "drôle" : très jeune personne, dans les parlers du sud-ouest de la France, synonyme de "gamin, gone, môme, marmot" etc... On rencontre aussi neq.

Devan est pris de l'adjectif verbal homonyme, lui-même pris du participe devun du verbe dev ; ce mot est déclinable lorsqu'il est utilisé comme nom :

Skaregt ted devans ni ase, o hab léx cyn. = Réclame-leur ton dû, tu y as droit.

On ne confondra pas avec devat (devoir).

Les mots en –du

  • La quasi-totalité des mots en –du se rapporte à des êtres humains, de par leur fonction (beaṅdu, boftedu…), leur origine (papeetedu, fraṅsdu, ivrydu…), leur parenté (ajoeldu, neràpdu…), leur âge (baabdu, vaxèndu…) ou leur… état (graṅgdu, nekrodu...). Ce suffixe peut être, au besoin, remplacé par –dak (♂) ou –kad (♀). si l’on veut mettre l’accent sur le sexe de la personne. Certains noms de fonction n’ont pas le suffixe –du, comme doktor, direktor, prins, præsident mais dans ce cas, les suffixes sexuels sont simplement rajoutés au mot : prinsdak, direktorkad. Certaines nuances toutefois existent :
  • Doktor, præsident, master... seront neutres et le pronom personnel singulier qui leur est attribué sera A, ils ne deviendront masculins ou féminins que si on leur attribue le suffixe correspondant (doktorkad, masterdak...) ou bien si on utilise un pronom personnel bien spécifique (da ou ka). Les mots ayant le suffixe -du (legendu, gerœṅdu…), seront TOUJOURS neutres.
  • Les mots comme rex, prins, dùk, paap… sont en principe masculins s’ils sont au singulier (regdak, prinsdak, dùkdake seront toujours masculins, quelque soit le nombre) ; ils peuvent être neutres ou masculins au pluriel. Ils ne seront au féminin qu’avec le suffixe correspondant :
Àr rexe Englaṅden (…) ar… = Les rois et reines d’Angleterre (…) ils…
Àt Reenem-Dùk Luxembœrgen (…) da… = Le grand-duc du Luxembourg (…) il…
Àr prinskade àr sàgene fajàkadene (…) kar… = Les princesses des contes de fées (…) elles…
Àr paape Avigonev (…) dar… = Les papes à Avignon (…) ils…
Àt regkad koròpna àt elexáṅtrals; ka dora ckùt àt texdulens per ùt nexàvdakev = La reine a inauguré la centrale électrique ; elle fait couper le ruban par un petit garçon.

Ce sont quasiment les seuls cas de déséquilibre, en aneuvien, entre le masculin et le féminin.

  • -Du est issu de , lui-même pris de duun erat (ou dunérat). À ce titre, pris dans cette acception, le U se prononcera [y], même non accentué.

Duel

Tinal, c'est un nombre grammatical, considérant deux unités ;
tigrùk, c'est un combat singulier, au sens propre comme au sens figuré ; malgré l'exemple suivant : ù tigrùk tigrene (un duel de tigres). Ce mot est formé des éléments suivants :
tiyn = 2
grùk = combat.

Duc

Le titre nobiliaire se traduit dùk (tout comme prins etc... a une règle particulière pour le genre). La duchesse se dit dùkkad.

L'oiseau rapace nocturne se dit également dùk mais le nom est neutre. Si on veut insister sur le sexe du volatile, on mentionnera dùked[4]ou dùkek.

Dur

Kyq est l'antonyme exact de ilàl (mou).
Pour tous les autres sens, on utilisera laak :

Æt skalop • kyq kes laadhen! = Cette escalope est dure comme du cuir !
Æt kagel • laak. = Cette côte est dure.
Or rœdhite! Ær • ùr laake! = Faites attention : ce sont des durs !
CR DE E
D


  1. L'ancien radical rlæk- a encore cours.
  2. Le X se prononce [s].
  3. Autre variante possible : Thœmp
  4. On ne confondra pas.