IDEO ANV Remarques Cr

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Crâne

Kàptaq est une apocope de kàptaqtul (ensemble des os de la tête), il se décline comme les autres mots finissant pat un -Q derrière une voyelle.
roagon ainsi que les autres mots en roag est pris de la déformation de moarg (arrogance).

Craquer

Au sens propre (se casser) : kràge ;
au sens figuré (s'effondrer) : legràge.

Créance

Kredet est associé à krest (crédit) ;
antévet est formé de
anto = anti-
devet = dette :
c'est ce qu'on attend d'un débiteur.

Crèche

Nàtrip (pris de krip, pour le sens originel) pour Jésus, baboos [bɐboːs][1]pour les autres bébés.

Crédit

Mis à part les acceptions financières (faire crédit, avoir un crédit, solde créditeur) dont les termes aneuviens sont des dérivés de kaṅved, le terme courant est krest :

Eg gev næq krestes ni ed sàgs dan. = je ne donne aucun crédit à son histoire.

Crêpe

Krep pour LA crêpe ;
hrep pour LE crêpe.

Crevasse

Erèkj : plus (er-) profond qu'une ride (ekj)
xhul : un trou (lul) dazns la glace (xhiylh).

Crever

Erpĕrk se conjugue soit à la voix active, soit à la voie réflexive, selon le sens :

— Àt master, ka erpĕrka med balls.
— A ere nep fàl spiyl sub àt olkolaréav.
— La maîtresse, elle a crevé mon ballon
— Fallait pas jouer sous l'préau.
Ed tiyr dem erpĕrka. = Mon pneu a crevé.

nechdæn & subdæn se conjugent comme dæn.

Ùt nechdán tyyr dem snyff iyr. = Ça sent un animal crevé ici.
Bevend! La subdenún bevyynev iyr! = À boire ! on crèv'de soif ici !
Àt odàch! Eg auk dor as nechddæn!= L'ordure ! J'vais l'faire crever[2]!

Crevure

Erpĕkj est dit d'une large fente causée par une crevaison. C'est un condensé de erèkj (crevasse) et de erpĕrk (crever).
Nechpĕrd est un terme (masculin ou neutre) franchement vulgaire et péjoratif.

Crime

Bùnĕz (hongrois bűnözés), et ses multiples dérivés (mots agglutinés) :

_ crapuleux kabùnĕz
_ de guerre xapùnĕz
_ de sang blubùnĕz
_ de lèse-majesté Hokrybùnĕz
_ sexuel gobùnĕz

Criminel

Bùnĕzen læsqad = enquête criminelle
bùnĕzon bovoar = comportement criminel
ùt bùnezdu = un criminel
xapùnĕzdu = criminel de guerre.

Crinoline

Traduit soit par l'à-postériori total krinolyn soit par l'à-postériori agglutiné roψtut, formé de

rob
stut = étai

selon ce qu'il y a autour : une robe à crinolines (ou "en crinoline") se dira stutrob.

Tùψkal, c'est une échelle à crinoline.

Cristal

Ær • àr krisdalhe cukron. = Ce sont des cristaux de sucre.
Æt • àt krictalen Boheemen = C'est du cristal de Bohême.

Cristallin

Krisdalhon, c'est l'adjectif ;
glàca, c'est le nom (de russe глaз).

Critique

Æt • àt kridig pœṅt = C'est le point critique.
Ùt krisílatig adnàlid mad. = Voilà une analyse critique.
Krisílat • alhàn, do àkt • laak. = La critique est aisée mais l'art (acte) est difficile.
Da... ep... krisíladu arten? Setad nep "ispèktor àr kœnadane warkene"? = Il est... critique d'art ? pourquoi pas "inspecteur des travaux finis" ?

Croc

Spadosh, c'est la dent ;
spach, c'est l'outil.
boftespach, c'est un croc de boucher ; appellation également utilisé pour désigner une mèche.

Crochet

Spachin (l'outil) est formé des éléments suivants :
spach = croc[3]
-in : diminutif ;
zhislàg, terme de boxe, est formé de
zhiyr = tourner
slàg = coup ; bref, un coup tournant ;
quarkrám : parenthèse carrée, de
quarrig = carré
kram = parenthèse.

D'autres en préparation : le champ sémantique est étendu !.

Croisement

Fypl, c'est l'action de se croiser, en prenant deux itinéraires inverses ;
krogat, c'est l'action de disposer en forme de croix ;
Gomíxat, c'est l'action de réunir deux races différentes d'une même espèce animale, ou deux espèces voisines (hipas=hippod+asink ; aship=asind+hippok).

Les verbes respectifs sont fyple, krog & gomíxe.

Croûte

Se dit, dans tous les cas : krœqa puisque dans tous les cas, évoque une surface plus ou moins dure au dessus d'une couche vraisemblablement plus tendre :

aarden krœqa = croûte terrestre
ù krœqa à hnjœv = une croûte au genou
ùt lakis krœqane arsal = une galerie pleine de croûtes
inzhun ù krœqas casser la croûte (manger une croûte).

Croyant

Le terme "croyant" est, en aneuvien, un paronyme de fàdon (fidèle) : seule la dernière voyelle change, -un de fàdun étant un calque du participe présent, agglutiné au nom fàd (foi).

Crudité

Krùdet est le terme général (quel qu'en soit le sens) ;
aṅtrăg (italien antipasti), c'est le hors d'œuvre.

Cueillir

Ckutrág au sens propre (Çkùt + trag, autrement dit : couper en tirant)[4].
Opèrnd au sens figuré  :

Ar çem dorar opernd àt usgènt àt floxentev. = Ils se sont faits cueillir à la descente de l'avion (à la sortie).

Cuiller

Le mot lĕzhit est un à-postériori tiré de lžice (tchèque) et en découlent les dérivés suivants :

babĕzhit = cuiller pour bébé
drĕzhit = cuiller de bois
kahwĕzhit = cuiller à café
lĕzhilak = cuillerée
lĕzhipól = cuilleron
lĕzhitin = petite cuiller
kulĕzhit = cuiller à sauce
mynĕzhit = cuiller à soupe
sĕrzhit = louche
uspĕzhit = cuiller à dessert.

L'accent tonique est sur le Ĕ. Si ça peut être évident pour certains mots (désaccentuation de spécificateurs visible par disparition de diacritique, notamment), ça l'est moins pour d'autres, notamment kulĕzhit puisque kulat (sauce), accentué naturellement sur la première syllabe, n'a aucun diacritique[5]ni aucune voyelle longue[6]susceptible de l'indiquer.

Cuire

Kœges est notamment utilisé à la voix active, comme verbe transitif, avec un COD.
Àt boremdak kœges ed brœṅdes = Le boulanger cuit son pain.

C'est également ce verbe qu'on utilise lorsqu'on veut utiliser la voix passive :

Àt rostan cem kœxa = Le rôti est cuit.
Kœgen est utilisé dans toutes les autres acceptions, y compris figurées :
Àt rostan kœgna ùt hoψev tinek pavàr. = Le rôti a cuit en une heure vingt.
A mir kœgen ni ose! = Il vous en cuira !

Dans tous les cas, l'adjectif "cuit" se dira kœgan :

kœgan arzhylen = de la terre cuite.

Cuisine

Fàktun àt kœgs in àt kœxalev. = Faire la cuisine dans la... cuisine.

Cuistre

Construction du mot nechtúndu :

nech- : préfixe péjoratif
-t- : ce qu'il reste de stĕ (savoir)
-ún- : particule du participe et de l'adjectif verbal (ici : de stĕ)
-du : suffixe humain.

L'accent ne se portant ni sur un préfixe, ni sur un suffixe ; comme il ne reste du radical (stĕ) qu'une voyelle, ne reste plus, pour l'accent, que la place la moins probable : le Ú de -ún-.

Culot

Kopek pour Edison, audyg pour Danton.

Culotte

Se dit deglable pour le synonyme de clip[7]
Sinon, on a legsàrg traduisant également "pantalon".

Cultiver, culture

Pos kulteruna àr agerse, àt fœṅgdu dem nyvj internetev. = Après avoir cultivé les champs, le paysan se cultive (sur) internet.

Les substantifs correspondants sont kultur & nyvjà.

Cunilingus

Si le mot syl-n'ònagev, littéralement "Bouche-à...", est invariable (et donc indéclinable), onaglàkad, formé de

ònag- = vulve
smlàk : voir ce mot,
-ad : suffixe d'action

lui, se décline tout-à-fait normalement. Onaglàk, c'est le verbe.

Cure

Kùr [kyʁ], c'est un soin ; kur [kuʁ], c'est l'espace de travail du curé.

Curieux

Ażĕton, de

ad- : préfixe
sĕt = sache (subjonctif de "savoir")
-on, suffixe, correspondant au "-eux" français, concerne qui cherche à savoir.

Neżhĕtonkad! Eg auk arpen os osbúskun in med adabeve! = Sale petite curieuse ! J'vais t'apprendre à fouiller dans mes affaires ! Gurjon concerne ce qui attise la curiosité :

Ùt gurjon bovoarat mad. = Voilà un comportement curieux.

Les noms en découlent :

Àt ażĕtet kàn ere od ùt quàlitet od ù tetilauq = La curiosité peut être une qualité ou un défaut.
Or vedjáranite ed staż ene ea ed gurjántese an. = Visitez notre ville et ses curiosités.

Cyan

Si l'adjectif est complètement invariable, le nom de la couleur, lui, se décline tout-à-fait normalement :

ùr rylne cjaṅ harléar = de belle chemises cyan.
Or uspỳget omne cjaṅse æt piktùren = Désaturez tous les cyans de cette image.


Cyborg

Siborg, c'est une machine d'une forme quelconque, mais ayant parmi ses composants, des composants organiques. Des contractions de

sibèrnig &
orgánig.

Sibordu, c'est un robot, pouvant lui aussi, avoir des éléments organiques. La différence avec le précédent est qu'il a une forme anthropoïde. Voir également par là[8].


CO D
Cr C


  1. baabos également possible.
  2. Si on voulait dire "j'vais l'crever", c'est plutôt le verbe précédent qu'il faudrait utiliser, pour "trouer la peau, l'bide" :
    Eg auk erpĕrk as.
  3. L'outil est une compression de spadosh :
    spaad = piquer
    tosh = dent.
  4. Synonyme possible : pilgœnes
  5. comme dans kàhwa
  6. comme dans baabdu
  7. Dans une utilisation plus particulière, on peut avoir également venèglabl, de Vener & deglabl, à l'usage notable des femmes.
  8. Cf aussi.