IDEO ANV Remarques Coa

Un article de Ideopedia.

(Redirigé depuis IDEO ANV Remarques Co)

Sommaire

Cobaye

Kopàj si c'est un cochon d'Inde ;
adgæzo si c'est tout autre animal destiné à des expériences ;
adgædu si c'est un être humain.

Coccinelle

Le nom est obtenu par plusieurs manipulations successives, comme c'est le cas pour quelques mots aneuviens.
On part de Porsche (et pourtant, le mot désigne autant l'insecte que la voiture, puisque c'est à partir de l'un que l'autre a été dessinée) ; comme le nom est encore trop proche (paronyme de Porsche ?), il est transformé, via sa transcription phonétique (/pɔʁʃ/) par l'entremise de l'adnébou : .
La transcription adnéboue est retournée de 180°, ce qui donne : , ce qui donne /d͡ʒɔd/[1], autrement dit żhod ; c'est un nom neutre, toutefois.


Coche

Koch, c'est UN coche (véhicule) conduit par un cocher (kochdak)[2];
marq, c'est une entaille ;
chwilkad , c'est une femme à la fois malpropre et concupiscente.

Cochenille

Kochnil, c'est l'insecte ;
kochrub, c'est la couleur.

Cochon

Chwilen est l'adjectif ; chwin le nom.


Cocktail

Bevmíx, c'est le terme général, à savoir un mélange à boire. Si un des éléments est alcoolisé, trygmíx sera utilisé. Par conséquent, on aura :
Aneuvien Français
Bevmíxe Cocktails avec

et sans alcool

Elitrygmíxe Cocktails sans alcool
Trygmíxe Cocktails alcoolisés


Cocktail se traduit également par mixad (figuré) ou mixys (non consommable).
Ed grœpev àktynen in da ere arpena kompœṅdun molotovmíxyse = C'est dans son groupe d'action qu'il avait appris à composer des cocktails molotov.
Laaket qùvduse ob ea lovízhat pluduse kœm: àt fræjden mixad mad. = Dureté contre les pauvres et bienveillance avec les riches : voilà le cocktail libéral.
Fejàlespis est un mot-paravent à deux charnières distinctes. Les éléments sont :
fej = fête
jàles = taille
spiyset = repas.

Cocotte

Fljogál, des éléments
flio = feuille
gal = poulet
concerne le pliage représentant un gallinacé.
pœngvás concerne le récipient de cuisson, toutefois, on peut préciser ċhygvás (ċhỳgun, de Russe чыгун = fonte) afin de la différencier de la marmite.
papvás est dit particulièrement pour une cocotte-minute (cf Denis Papin).
subákad concerne une femme (kad) frivole (subádr).

Code

Kod c'est la clef permettant de décrypter un message.
Kood c'est un ensemble d'articles (de lois, notamment).

Cœur

Désigné uniquement comme la pompe à sang qui fait vivre tous les vertébrés[3], ce mot se traduit en aneuvien par kàrd. Sinon, au sens figuré (sentiment, courage) ou bien si on veut désigner une carte à jouer (), on utilisera kàred. On essaiera donc de ne pas confondre kàrd avec kard qui désigne... une carte (y compris si c'est du cœur !).

On peut toujours, avec affection, dire «med kàredu» à l'élu(e) de son... kàred !

Coiffer

Kappylăre = disposer ses cheveux d'une certaine manière ;
kapòrnes = mettre une coiffe (chapeau, bonnet, heaume etc...).

Les substantifs respectifs sont à l'avenant.

Col

Que ce soit celui du cygne (bouteille) ou celui de la chemise, se traduira par kol. En montagne, ce sera kaln (comme pour "porte" : kàln), sans le diacritique).

Collation

Spisinet se dit pour un encas, de

spiyset = repas
-in- : diminutif
-et : reprise du suffixe de spiyset.

Gœltyn a un sens proche de "vérification", collationner : gœles se conjuguant comme gœnes (prendre).

Colle

Colle, que se soit au sens propre (produit qui fait adhérer provisoirement ou définitivement deux matériaux) ou au sens figuré (question ou devinette destiné à "coller" le cerveau de l'interlocuteur) se dira plm.
La sanction disciplinaire consignant le collégien ou le lycéen se dira prelm : Prenad + plm ;

tern hoψe prelmen = trois heures de colle.

Collier

Koltál : le cou lui-même
kolpára : ce qu'il y a autour.

Comique

Les mots kòmig & kòmed sont assez proches, même si, comme en français, ils ne sont pas synonymes.

"Comédien(ne)(s)" se dira : kòmedak, kòmekad, kòmedur ;
le nom commun "comique(s)" se dira : kòmidak, kòmikad, kòmidur. On ne confondra pas kòmikad avec komkad (comtesse).
Komigéra opéra comique
mileskòmig _ troupier
plaṅchòmik _ de situation
slovòmik _ de mots
multekòmik _ de répétition
kinòmik _ de gestes

Commander

Dans le sens de demander, se traduit par komaṅd[4]; dans le sens de "donner les ordres", on traduit par izhœṅk :

Kes ùt dak eg hab ùr chumdaxe ea in àt raṅgev, egiψ izhœṅd = Comme un garçon j'ai des copains et dans la bande c'est moi qui commande... (Sylvie Vartan).

Comme

La préposition se dit kes, la conjonction, synonyme de pavàrtep (pendant que) se dit evèp.

Commissaire

Kòmisar, ainsi que ses agglutinés :

thogòmisar _ priseur
lufradòmisar _ de police
poblòmisar _ du peuple
poṅdòmisar _ fédéral
roṅtòmisar _ aux comptes

Commissionner

Envoyer en commission = harmentes ;
Titulariser = atiduleres.

Communier

Adfàderen pour le communiant ;
adfàderes pour celui qui l'administre.

Compagnie

La compagnie de quelqu'un se dit koṁset okendùn, la compagnie des chemins de fer est traduite par l'à-postériori koṁpani beanene.

Complémentaire

Le terme général est advòlar, donnant advòlaret pour "complémentarité".
Adalpígare est du ressort de la géométrie :

Tiyn adalpígare gone habe π/2 radjanse kes sœms = Deux angles complémentaires ont... un angle droit comme somme.

Comporter

Inàden est synonyme de illáb et de indòle ;
dem bovoar est un à-postériori venant de behave, behaviour (Image:Englishflag.gif).


Composition

Kompœṅdentyn se rapporte à un ouvrage technique (chimie, architecture etc...) où à quelque chose divisé en plusieurs éléments (coke, inèste) ;
kompóztyn se rapporte plutôt à une œuvre littéraire ou artistique (musicale...) ; toutefois, "composer" (un numéro de téléphone) se dira kompóz.

Compréhension

La compréhension d'un sujet difficile se dit intellyn,
la compréhension des péchés d'autrui se dit aqbíbortyn
Aqbíbortyn nep qibor. = Compréhension n'est pas pardon.
la compréhension face à un désagrément se dit aliráṅtyn
hrop pœr ed aliráṅtynev orn = Merci de votre compréhension.
On peut trouver aussi kukràjtyn = compassion.

Comprendre

Les verbes respectifs se traduisent par intel, aqbíb & alírane auxquels on ajoutera illáb. Lequel sert notamment dans la locution cem illábun ċyv, signifiant "y compris".

Comté

Komyd, c'est le territoire sous l'autorité d'un comte, distrit, c'est ce même territoire, libérée de l'autorité dudit comte.



CH CON
Co Com
  1. Un à-peu-près, cependant nécessaire : le R retourné donne , autrement dit : /t͡ʃ/... derrière /ʒ/ ! Ces deux phonèmes, l'affriqué non voisé et le postalvéolaire voisé se condensent en un postalvéolaire affriqué voisé.
  2. Éventuellement traduit pour désigner un (ancien) cargo mixte
  3. Par extention, la partie centrale et/ou vitale d'un dispositif.
  4. Également possible avec deux M.



Cf vertèbre.