IDEO ANV Remarques Be

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Beau

Ryln signifie beau, tout comme rylnet signifie beauté. Rym a également une notion d'ampleur, de taille :

Ùt rym skàlop. = un beau steak.

Résultat de l'imbrication de ryln et loot, "bel et bien" se dit rylnoot. le L sert deux fois.


Beaucoup

Muls appelle le génitif singulier (partitif) ; mult, le pluriel ; le cas peut varier :

Eg inzha mult paastane = J'ai mangé beaucoup de pâtes.
La vedjar mult avese = On a vu beaucoup d'oiseaux (en nombre total).
La vedjar mult avene = On a vu beaucoup (de sortes) d'oiseaux.

En cas de problème de prononciation, le T devient muet.

Si le mot est utilisé seul, on préférera muls :

A nỳven muls = Il neige beaucoup.
Mais mult spone nỳvne = il neige beaucoup de flocons.

Bébé

UN bébé humain se traduira toujours par baabdu. Toutefois, dans le langage familier, et sans article cette fois, on pourra se limiter à baab.

Baab loot sliyfa ep? = Bébé a bien dormi ?

Sinon : Ær nexíppor • reen ùr baabe. = Ces poulains sont encore des bébés.

Bedeau

Sjamàdak est formé des éléments suivants :

sjæl = église
hamànet = intendance, lui-même formé de :
habant = bien
manàzh = gérer
dak = homme.[1]


Bellâtre

Par souci d'équité, nechrýldu est un nom neutre et s'applique aussi bien au féminin (nechrýlkad) qu'au masculin (nechrýldak). Pas d'jaloux !

Bénédicité

Formation du mot aṅspísorat :

aṅt = avant
spiyset = repas
orat = prière.

Bestial

Dans son sens général, se traduit par zor, voire par nezhor (péjoratif).

Si on désigne particulièrement des pratiques sexuelles, on dira plutôt zoqúden.

Bête

On peut quand même rapprocher l'adjectif zónik de zoṅk.


Bêtise

Zóniket est tiré de zónig (bête) et est utilisé dans les acceptions suivantes :
O mir reen dor ùt zónikeċ = tu vas encore faire une bêtise.
Àt zóniket ær dĕr oskumes es = la bêtise de ces gens me consterne.
Kaṁbrànd est l'article de confiserie, spécialité de la ville de Cambrai (aneuvisé en Kaṁbræ pour la circonstance). La charnière ce ce mot (avec kànd = bonbon) est sa première lettre.


Beurre

S P
N Masel Masle
A Masels Maselse
G Maslen Maslene
C Maslev Masleve

Biberon

Brevœt : ce mot est formé de
brev = téter.
bœtej = bouteille.

Le B initial sert deux fois.

S'en déduisent les verbes brevœten (boire au biberon) & brevœtes (faire boire au biberon)[2].
S'en déduit également le verbe trygœten[3], encore que le liquide contenu se titre davantage en degrés d'alcool qu'en degré Celsius.
Da ere trygœtes ep ed pent litreve per deaw.= Il bibreonnait bien ses cinq litres par jour.

Bibliothèque

Knigek, c'est le meuble[4];
knesál, c'est la pièce ;
knegoos, c'est l'établissement.

Bidet

Dans les deux cas, on s'assied dessus ;

debòk se trouve plutôt dans une salle de bain (de deg + bok)
hip dans une écurie (hippo).

Bien

Loot, c'est l'adverbe, mais, en tant que substantif, c'est celui qu'on fait.
Habant[5], c'est celui dont on dispose.

Bière

Æl & cervooz sont synonymes et évoquent les brasseries.
Góntym évoque davantage un aspect "bien mort" que "bon vivant".

Bijouterie

Zhoalyskop, c'est le magasin :

Da nep hidda à tempes dem mikáṅvsun: da pùza elitèmpav fran àt zhoolev dyn àt zhoalyskoψ! = Il n'a même pas pris le temps de se changer : il est allé directement de la prison à la bijouterie !
zhoalri, ce sont les bijoux eux-mêmes :
O cem dora hab! æt, zhoalrin? noger jànemrin! = Tu t'es fait avoir ! ça, d'la bijouterie ? plutôt d'la quincaillerie !

Billet

Quelque soit ce qu'il évoque, se traduira par not.

Toutefois, on pourra toujours préciser :

dinòt = billet de banque
farnòt = billet de trajet (en train, bateau, avion, bus, diligence...)
mwynòt = billet doux...

Bise

Le vent fort et glacial se dit Thyn.
La aṁb fakte ep à smax? (sans accent sur le A) = On s'fait la bise ?

Blague

Le petit sac se dit blust
la plaisanterie se dit żhok.

Blaireau

Les trois termes viennent de borz () :

Borzo, c'est l'animal ;
Borzat, c'est l'ustensile de barbier, est également utilisé pour un gros pinceau ;
Borzdu, c'est le personnage.

Blanc

Wỳt évoquera surtout soit la lumière la plus claire de toutes, un animal, une fleur ou quelque chose de blanc :

Rub + hræn + blu = wỳt : Rouge + vert + bleu = blanc.
Wỳpadu évoquera plutôt la quasi absence de pigmentation de la peau.

Blé

Zĕm dans les champs,
zmĕ dans le coffre-fort.

Blesser

Impératif irrégulier : stænk

Nep matet das! Nor stænk das! = ne le tue pas ! Blesse-le simplement !

Autre verbe, plàmes utilisable tout comme stænges, mais l'impact est quelque peu différent.

Nep kagelet æt skalev, o dem auk plàmes = Ne monte pas à cette échelle, tu vas te blesser.
Da nepjó ùt plàmsun lokatev cyv! = il n'en est plus à une parole blessante près !
Omne plàmse, àt ultim mat! = Toutes blessent, la dernière tue.

De même, pour les substantifs, plàmys serait plus à rapprocher de "plaie".

Æt dysfreṅdan klim liyma ni das ùt reenem plàmys kàredev. = Cet amour déçu lui a laissé une grande plaie au cœur.
Ka haba ùt opan stængys àt tibjav. = Elle a eu une blessure ouverte au tibia.
Cektep da vedjă àt plamys sed bjochev, da dem paamă. = Dès qu'il vit la plaie à son ventre, il s'évanouit.

Bleu

Blu, c'est la couleur ;
bluk, c'est le fromage
de blu & kæs ;
blumat, c'est l'hématome[6].

Image:Attn.png On se méfiera du comparatif, qui est blùr[7]; et, par conséquent, du superlatif qui est blùrt :

iyr, àt maar • hræner qua blùr = ici, la mer est plus verte que bleue.

Blindage

Kyreka, c'est le dispositif ;
kyredat, c'est le fait de le disposer.

Blister

Formation du mot kaṅpàkat :

kaṅg = carcan
olpàkat = emballage.
BA BO
Be Bi Bl
  1. La tâche est le plus souvent confiée à un homme. Dans le cas contraire, on dira sjamàkad
  2. Ici, -es a un rôle factitif.
  3. On notera quand même, que dans la formation de ce mot, le radical brev- n'apparaît plus du tout, on a, en tout et pour tout :
    tryg = boisson alcoolisée
    bœtej = bouteille
    -en = suffixe verbal.
  4. Formé d'une imbrication de kneg et de kigek. Malgré sa finale en -ek, c'est un mot neutre.
  5. ... qu'on ne confondra pas avec habaṅt .
  6. Pas mortel, qu'on se rassure : -mat, de hemat, pas de mat!
  7. Pour ne pas confondre avec le pluriel : blur.