IDEO ANV Numéraux

Un article de Ideopedia.

Les numéraux sont, comme leur nom l'indique, des adjectifs, noms, adverbes, déterminatifs ayant rapport avec une grandeur, une quantité ou un classement.


Sommaire

Cardinaux

Les numéraux cardinaux sont des adjectifs (invariables) lorsqu’ils précèdent un nom. Le nom se décline normalement.

Eg hab quàt apaalse = J’ai quatre pommes.
ùt 1 dèkut 11 tinek-ùt 21
dvo, tiyn 2 dektin 12 ternek 30
tern 3 dektern 13 ċèrent 100
quàt 4 dèquat 14 ċèrent-ùt 101
pent 5 dekpent 15 tinèrent 200
seg 6 dexeg 16 tœsaṅd 1 000
hept[1] 7 dek-hept[1] 17 tinœsaṅd ternèrent-

tinek-tern

2 323
okt[1] 8 dek-okt[1] 18 dek tœsaṅd

dekœsaṅd[2]

10 000
nov 9 dek-nov 19 ċèrent-tœsaṅd 100 000
dek 10 tinek 20 tinsaṅd 1 000 000

Ùt, dvo, tœsaṅd, tinsaṅd etc... sont des cas particuliers

  • Derrière ùt (mais pas dèkut) le nom est au toujours au singulier :
1001 (tœsaṅd ùt) nox = 1001 nuits
Tinèrent-dekut deawe pos = 211 jours après
  • Dvo (2) n’est pas un cardinal. Le cardinal correspondant est tiyn :
Eg waad devèr hoψev tinek-dvo = J’attends depuis vingt-deux heures. (d’horloge)
Eg waad devèr tiyn hoψeve = J’attends depuis deux heures. (durée)
Stàtynged, dvo = 2 rue de la gare.
  • De même, on aura, pour 0 :
nul comme cardinal
zer comme numéro.

Dorit ZOP = Faites le 085.

  • Tœsaṅd... sont des noms (donc, variables), conséquemment, le noms auquel ils se rapportent est au génitif pluriel s’il est immédiatement placé derrière.
tiyn tœsaṅde tapene vihkpàrken[3]= 2000 places de parking.
  • Quintillon se dit ψhag ; c'est un nom, au même titre que les précédents :
tinèrent ψhage zàwene = 200 quintillions d'atomes (2*1017 atomes). Ψhaxaṅd, c'est 103*1030


  • Les grands nombres s'écrivent par tranche de trois unités, avec un espace entre chaque groupe. Les traits d'union sont utilisés à l'intérieur de chaque groupe pour unir centaines dizaines et unités. Les grands nombres en -saṅd vont jusqu'à dexaṅd (1030)[4].
  • Les chiffres considérés comme figures sont des noms.

22336 : Tiyn dvor, tiyn terne ea ùt seg.

  • La virgule numérale se dit dekys [ˈdɛkɪs][5]
ċèrent-ùt dekys tinek-pent = 101,25
ùt lòvat dekysen nulek-ok pœṅtene[6]= une baisse de 0,08 pts.

Les années s'énoncent "à l'anglaise", dans tous les cas de figure :

dekok-novek-dvo = 1892
deknov-nulek-pent = 1905
tinek-nulek-ùt = 2001
tinek-dequat = 2014.

Nulek (10*0) et nulèrent (100*0) sont utilisés notamment

pour les années (cf. ci-dessus), pour nulek,
pour certaines décimales, pour les deux. Pour dire 0,005, nulek est inutile, nul dekys nulèrent-pent suffit.
pour l'expression nulèrent-nulek-nul! signifiant "rien de rien !".

Ordinaux

Les ordinaux sont des adjectifs à part entière[7], ils se forment (en général) en mettant -en derrière le cardinal : penten = 5me. Font exception :

pirm = 1er
dvon = second, 2me
tèren = 3me


21me... 91me etc se disent tinek-pirm, novek-pirm... même remarque pour 22me (tinek-dvon)[8]

mais 11me se dit dèkuten, 12me dektinen...

àr dektin pirme = les 12 premiers.
Àr iquælas dvone • àt Fraṅs ea’t Rocjet = Les seconds ex-æquo sont la France et la Russie.

Jours et nombres

  • Cardinaux

Ils font référence à une régularité, réelle ou supposée :
Æt nep pòtendar! Ar dem wache ùt sœndaw quàtax! = C'est pas possible ! Ils se lavent un dimanche sur quatre !

  • Ordinaux et "dernier"

Sans article défini les précédant, les ordinaux suivis d'un nom de jour de la semaine font réference au jour considéré pour chaque mois :

Da kom à praskoos pirm ea teren vrjesdaw. = Il vient au bordel le premier et le troisième vendredi (de chaque mois).

Avec un article défini, pirm & ultim font référence au mois précédent, au mois en cours ou au mois suivant selon le temps ou le mode du verbe utilisé :


Pirm Ultim
Passé mois en cours mois précédent
Futur ou impératif mois suivant mois en cours

Les autres ordinaux NE FONT AUCUNE RÉFÉRENCE AU MOIS si un article précède le nom du jours considéré mais évoque davantage les expressions bien francophones "en huit" & "en quinze". On tâchera de manier les traductions de ces expressions avec précaution : l'imprécision étant de mise.

Ka mir pas àt pirm lœrdaw. = Elle passera le premier samedi (du mois prochain)
Er mir vègne àt revèstes àt ultim diensdaw. = Nous recevrons la revue le dernier mardi (de ce mois)
Àt nexamédikdak passa àt ultim eensdaw. = Le pédiatre est passé le dernier mercredi (du mois dernier)
Or kjas abfæret æt formulars rykip àt dvon mondavs = Veuillez envoyer ce formulaire avant lundi en huit.

Autres numéraux

  • Adverbes ordinaux

S'obtiennent avec -as, doit à la suite de l'ordinal pour pirm & dvon, soit à la suite du cardinal pour les autres :

...ternas... quàtas... = ...troisièmement, quatrièmement...
  • Multiplicatifs
-ef :
Tinef = bis, ternef = ter, dèkef = 10 fois...[9]
-ersyn :
tersyn = trio, dèkersyn = dizaine, dektinersyn = douzaine, dekpentersyn = quinzaine, ternekersyn = trentaine, tœsaṅdersyn = millier... mais paar[10]= paire.
-(er)pel :
dopel = double, terpel = triple, penterpenàdur[11]= quintuplés, dekplen (-a,-éna) = décupler.
  • Fractionnaires: -ax
ù ternax = 1/3
Tern pentaxe = 3/5
Tinek-hep dekaxe = 27/10
ù tœsaṅdax = 1/1000...
mais ùt halv = un demi.

Toutefois, si ùt halv = un demi, tiynax existe bel et bien ! Effectivement, on ne confondra pas:

ùt halv hoψen = une demi-heure
ùt hoψ tinax = une heure sur deux
ùt hoψ ea halv = une heure et demie
Æt taṅk vylan tern quàtaxe kùbig metren = Ce réservoir contient 3/4 de mètre cube.
Da pùze Lœṅdons tern dawe quàtaxe = Il va à Londres 3 jours sur 4.
Æt wasq metàr ternef quàt metrene = Ce bassin mesure 3 mètres sur 4. (3 (mètres) fois 4 mètres)
Fal sjàden tinef pentek metrese = Il faut nager deux fois cinquante mètres.

Si on utilise ces mots comme fractionnaires, ce sont des noms et le nom qui suit est au génitif, sinon (fréquence), ce sont des adjectifs.

  • Distributifs: -per
Dar ere kolánde terper, hhireve à njogev en. = Ils défilaient, marchant trois par trois, mains sur la nuque.
Ka lægaka à skalav quàtper tépeve.[12]= Elle descendit l'escalier quatre (marches) à quatre.



  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 Hep ràdige = 7 radis, mais tinek-hept inèste = 27 éléments.
    Même règle pour ok(t) & dérivés de ces deux nombres.
  2. On utilisera avec un seul adjectif numéral (comme dans l'exemple ci-dessus), les noms complets (tiyn tœsaṅde...), sinon utilisera la forme contractée : quatínsaṅde noverent-dekutœsaṅde segèrent mikrobe. 4 911 600 microbes.
  3. Mais dekùtœsaṅde ternek euror = 11 030 €
  4. Il y a, en plus, cencaṅd = (10300). Dexaṅd est synonyme de ψhag.
  5. Il y a deux manières d'indiquer une suite infinie de chiffres derrière une virgule :
    • Soit on connait d'avance les chiffres qui vont suivre :
    Nul dekys pyrjòde ternen ou nul dekys tern ea pyrjòde = 0,3333...
    Ùt dekys pentek-tiyn ea pyrjòde nulèrent-oktek-dvo-en = 1,54082082...
    Tiyn dekys ok-pent-hep-ùt-quàt-tiyn ea pyrjòde = 2,85714285714...
    • Soit la période est trop longue à énumérer, ou bien il n'y en a pas (nombre irrationel):
    Nul dekys nul-pent-tiyn-seg-tern ea postun (ùt dek-novax) = 0,05263... (1/19)
    Tiyn dekys heptèrent-dek-ok ea postun = 2,718... (e)
    Tern dekys ùt-quàt-ùt-pent-nov ea postun = 3,14159... (π).
    Pyrjòde ou postun se décline comme dekys.
  6. Dekys se décline comme le nom auquel se rapporte le nombre mais se met toujours au singulier dans ce cas :
    Ar ere sub tiyn dekysev pentek metreve pwichen = Ils étaient sous 2,50 m de boue.
    Par contre : ka hab repen ùr kerfœntese kœm ed dekyseve = Elle a toujours des problèmes avec ses virgules (à cause de ses virgules).
  7. Toutefois, il n'ont, pour des raisons évidentes, ni comparatif, ni superlatif
  8. Prononçable, assez librement [ˈtinɛk ˈvɔn], [ˈtinɛ dˈvɔn] [ˈtinə ˈgvɔn] etc...
  9. Toutefois, bis- peut être utilisé dans des expressions figées. (Yn) bisvedjun (ors) = au revoir.
  10. Qu'on ne confondra pas avec l'adjectif pàr.
  11. De
    Penterpel = quintuple
    nàtyv = naissance
    dur êtres humains.
  12. On ne confondra pas avec : Ar dorar nul gàms: quàt ni quàt = Ils ont fait match nul : quatre à quatre.