IDEO ANV Impératif

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Formation

Tout d'abord, pour obtenir[1]le verbe à l'impératif,

On prend le passé du subjonctif
On remplace le A final par un T
On rétablit le radical originel (cf audj)

Les irrégularités sont rares (cf stĕ).

Infinitif

présent

Subjonctif

passé

Impératif
pàteze patezéa pàtezet
liven livéna livent
audj ădía audit
stĕ seta set


Une précaution cependant : les verbes en -d dont le subjonctif passé ne se termine ni en -éa ni en -ia ont un impératif "raccourci" :

Infinitif

présent

Subjonctif

passé

Impératif
olvind olvindía olvindit
soled soldéa[2] soldet[2]
aud auda aut
requèd requéda requèt


Utilisation

Hormis la conjugaison à toutes les personnes, l'impératif est nettement plus utilisé en aneuvien qu'en français, il est notamment requise pour la traduction de "devoir" lorsque celui-ci ne revêt pas un sens général. Ainsi :

Ù fraṅsdu dev liven pœr as = Un français doit vivre pour elle.
Eg pùzet vedjun ed lœmytins, ea'r hoψe • pĕte. = Je dois aller voir ma p'tit'poupée, et les heures sont brèves. (S Adamo : À vot'bon cœur)

À ce titre, on peut trouver l'impératif aneuvien aussi bien dans une phrase interrogative que dans une proposition subordonnée.

— Tev ep e rotrèvet æt sryfes?
— Sàrdaw.
— Quand dois-je rendre ce rapport ?
— Hier.
Ka dikta ni es tep eg vedit kas aṅt kràsdaw. = Elle m'a dit que je devais la voir avant demain.

Toutefois, une injonction représentée par un verbe à l'impératif peut avoir un effet beaucoup plus long : Or nep rœkit ad ùt beṅzypœṁpes. = Ne fumez pas près d'une pompe à essence.

Conjugaison

L'impératif se conjugue avec tous les pronoms personnels à l'exception de la deuxième personne (tutoiement).

1S e progit
2S progit
Vouvt or progit
3S a[3]prògit
1P er progite
2P or progite
3P ar progite

Courtoisie

Pour exprimer une demande polie, une prière ou un conseil bienveillant, on pourra utiliser la particule kjas (la même qui sert, devant un verbe à l'indicatif ou au subjonctif, pour obtenir le conditionnel).

Or dem kjas særvet. = Veuillez vous servir.

On la retrouve dans

Kjas placit ors = S'il vous plaît.

Cette particule n'est pas utilisée à la 1re personne du singulier et plutôt rare à la 1re personne du pluriel.

Temps & aspects

Si le procès dont il est question n'est soumis qu'après un certain délai, on utilisera la particule mir devant le verbe à l'impératif.

Waadit à topùzaṅtes ber awárekun. = Attends le top-départ pour démarrer.
Mir awárekt à topùzaṅtev. = Tu démarreras au top-départ.

On peut utiliser la terminaison -a pour spécifier qu'un procès DOIT ÊTRE ACCOMPLI dans un certain délai. Malgré l'injonction sur un procès futur, MIR n'est pas obligatoire.

Or nep retrokòmite pos hoψev 20:00. = Ne revenez pas après huit heures.
Or retrokòmitar aṅt hoψev 20:00. = Soyez revenus avant huit heures.

Adjectif

Comme le participe a ses adjectifs verbaux, l'impératif a également le sien ; équivalent du gérondif latin :

DELENDA CARTAGO

et traduisible en français soit par un participe présent ("payant"), soit par l'infinitif précédé de À ("à faire").

Pour l'obtenir, prendre l'impératif et changer le -T en -D pour les verbes en -EN et changer ce même -T en -ND pour les autres verbes :

Infinitif Impératif

(verbe)

Impératif

(adjectif)

lek lektet lektend
audj audit audind
pàgen pàgent pàgend
fàk fàktet fàktend
ruv ruvet ruvend
soled soldet solend
stĕ set stend
ler lernit lerind
Eg deva gœnes ùt pàgend ingènlex = j'ai dû prendre une entrée payante.
Eg hab ù traṅslòktend sryfes[4]= j'ai un rapport à traduire.
Æt • nep fàktan nep fàktend! = C'est ni fait ni à faire !


Tout comme les adjectifs participes, l'adjectif impératif ne peut pas, en principe, avoir de complément. On utilise alors une forme verbale :

Eg hab ù sryfes ber traṅslòktun yn kotàvas[5]= j'ai un rapport à traduire en Kotava.


Retours : Verbes, Aneuvien

  1. On pourrait toujours enseigner, pour simplifier les choses, qu'il suffit d'ajouter -t(e) à l'infinitif du verbe, mais une telle méthode ne conviendrait qu'aux verbes en -e, -en, -es et quelques verbes comme klim, skrip...
  2. 2,0 2,1 Mais également soléda, solet
  3. Da ou ka, le plus souvent. A + impératif exprimé pour la deuxième personne est une preuve d'incorrection, d'arrogance & de mépris.
  4. En cas, comme ici, de difficultés de prononciation, on escamotera le D : [tʁɑ~ns'lɔktən'çʁɪfəs]
  5. Par contre, dans cet exemple :
    Eg hab ù traṅslòktend sryfes in med polev = j'ai un rapport à traduire dans ma poche. Il est évident que "poche" n'est pas le complément de "traduire" !