Hypocoristique

Un article de Ideopedia.

Un terme, une locution ou une expression est dit hypocoristique quand il est employé à des fins affectueuses (de ὑποκοριστικός = caressant). Dans beaucoup de langues, la plupart des termes hypocoristiques sont obtenus au moyens de suffixes ou d'interfixes diminutifs.

Antonia = Antoinette ; Antonina = Ma p'tite Antoinette.


Sommaire

Idéolangues

Aneuvien

En aneuvien, l'hypocoristique est très souvent représenté par l'interfixe -in- ou le suffixe -et (voire même les deux). On trouve également le préfixe lu- (issu de lœm = mignon). Luminet en étant une espèce d'hyperbole.

L'acception hypocoristique est la seule en aneuvien où on puisse utiliser l'adjectif possessif med (à l'exclusion de tout autre[1]) devant une personne.

Elko

Le suffixe lexical est simplement enlevé à la clé :

ewiko = père ; awiko = mère ; ewik, awik = papa, maman.

On peut même renforcer en répétant la clef et en suppriment le préfixe : wikwik.

Espéranto

Les interfixes hypocoristiques espérantistes sont -ĉj- (♂) et -nj- (♀).

Kotava

Plusieurs méthodes existent:

  • Le suffixe -am :
vakol = chien ; vakolam = p'tit chien[2]
  • Le suffixe -any, utilisé également pour le mélioratif.
  • Pour une personne, la suppression de l'interfixe -ik- :
gadikye = père → gadye = papa.



  1. On peut toutefois trouver : Nep eg ted kœrinet? = Ne suis-je pas ton (ta) p'tit(') chéri(e) ? Par contre on ne dira pas Eg vedja ted kœrineċ àr pradhemve àt erkàpdaken in., mais Eg vedja ed kœrineċ on... = J'ai vu ta p'tit'chérie dans les bras du patron... ou : "ton p'tit chéri".
  2. Non pas au sens de "chien de petite taille", mais de "mon p'tit chien".