Grec

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Présentation

Le grec est la plus ancienne langue d'Europe qui soit encore utilisée comme langue officielle d'un État[1]

Grec ancien et grec moderne

La langue grecque est une langue qui a évolué au cours des siècles, et même des millénaires pour devenir ce qu'il est maintenant. il serait donc illusoire de vouloir comprendre, sans "traduction", pour un hellénophone actuel, des écrits datant de Platon ou de Socrate. Pourtant, il s'agit du même alphabet, avec quelques modifications, bien sûr, mais des modifications, il y en a eu également dans l'alphabet russe, lors de la réforme de 1918 (disparition de lettres, notamment). Il serait tout aussi illusoire, pour la plupart d'entre nous, de comprendre sans "traduction préalable" des poèmes de François Villon. Il s'agit pourtant de langue française.


Alphabet

À quelques rares exceptions près (les dernières lettres, surtout), l'alphabet est une adaptation directe de l'alphabet phénicien. Un certain nombre de lettres ont disparu, comme le F ou le Ϙ, d'autres ont changé de prononciation (B, Δ), des diacritiques (esprits) sont passé à la trappe ; c'est ce dernier détail qui pourrait, à la rigueur faire remarquer de bien des gens : « Tiens ! ça, c'est du grec ancien ».


Alphabet grec

Γγ Δδ E ε Ζ ζ Ηη Θθ Iι Kκ Λλ Μμ Ξξ Oo Ππ Ρρ Σσς Yυ Φφ Χχ Ψψ Ωω
Caractères additionnels
Ϝϝ Ϙϙ Ϻϻ Ϟϟ Ϡϡ Þþ

 


Grammaire

La grammaire grecque est une des plus complexe qui soit, aussi bien pour la langue de Platon que pour celle de l'Union européenne. Des articles plus complets sont disponibles, tant pour le grec ancien que pour le grec actuel.

Ponctuation

La ponctuation grecque est notablement différente des autres ponctuations européennes. On observera les correspondances suivantes :

Grec Autres
; ?
· ; :

Les guillemets sont droits.

Les autres signes étant sans changement.


Influence idéolinguistique

En plus des éléments de radicaux et d'affixes, qui font du grec un puits lexical abondant, non seulement pour les langues naturelles, mais également pour les langues construites a posteriori et mixtes, le grec apporte à certaines idéolangues un apport orthographique grâce aux lettres de son alphabet qui n'a pas été repris par l'alphabet latin (tout du moins pour les langues dont au moins un des alphabets (s'il y en a plusieurs) de transcription utilise des lettres latines.

On notera particulièrement

  • L'aljaro, qui utilise, parallèlement à l'alphabet latin conventionnel, l'ajskrityr qui est une combinaison de lettres latines et de lettres grecques (entre autres).
  • L'aneuvien utilise une lettre grecque non "latinisée" dans son écriture "conventionnelle" : le Ψ.
  • Une autre écriture est également disponible, tant pour l'aneuvien que pour le psolat : le vadora où on trouve notamment le Λ, le Φ et le ϴ[2].
  • Le ŧhub qui compte un nombre non négligeable de lettres comme les Γ, Δ, Λ, Π...

Liens externes

  • Wikipédia

  1. ... et même de deux : La république de Chypre (du moins les deux tiers qui ne sont pas sous tutelle turque).
  2. En fait, une déformation du Θ.