Gématrie

Un article de Ideopedia.

Cette page est une ébauche.

Connectez-vous si vous désirez améliorer cette page (comment faire ?).

La gématrie est l'utilisation directe de lettres en lieu et place de symboles particulier pour les chiffres, quel que soit le système de numération utilisé.

Sommaire

Chiffres romains

L'exemple le plus connu en Europe est évidemment le système romain:

Chiffre arabe[1] Chiffre romain Chiffre arabe Chiffre romain
1 I 100 C
5 V 500 D
10 X 1000 M
50 L 5000

Pour écrire les nombres intermédiaire, on opérait

  • Soit par addition: III, XV, LVIII...
  • Soit par soustraction: IX, CD.

Si la numération romaine était pratique pour un numérotage (de rues, de place etc...) elle était par contre assez peu commode pour effectuer des opérations et la moindre addition de nombres un tant soit peu importants exigeait la consultation de tableaux ou d'abaques.

La numération romaine est encore utilisée de nos jours, tant pour nommer

des souverains: Mohamed VI; Grégoire XIII
que des républiques: la Ve;
des siècles: XXIe siècle;
des arrondissements de villes importantes: La mairie du XXIe arrondissement (celle des mariages spontanés).

Numération hexadécimale

On pourrait la considérer comme une gématrie partielle, dans la mesure où les quantités allant de 1010 à 1510 sont représentées par les six premières lettres de l'alphabet latin.

Idéonumérations

Akrig

Le système de numération akrig est basé sur la base 6 et chacun de ses chiffres est représenté par une lettre. C'est le nombre de segments utilisés pour cette lettre qui détermine le chiffre:

I 1 4
2 5
3 6
° 100 (36) - , 0 (utilisation
récente)

Kelep

Le système[2]kelep est vicésimal pour le nombre de ses symboles: toutes les consonnes disponibles dans l'alphabet nebu sont employées et sont prononcées de la même manière que pour un mot.

Tableau à venir


  1. Ainsi nommé à cause du comptage (les Arabes furent les premiers utilisateurs du 0); Les symboles eux-mêmes proviendraient plutôt des bords de l'Indus.
  2. Ou plutôt, les systèmes: Plusieurs porocédés sont en cours d'élaboration. Leur différence tient à l'importance de la mantisse dans le module.