Fragduzoga

Un article de Ideopedia.

  fragduzoga
fragduzoga
 
Année de création 2014
Auteur Pomme de Terre
Régulé par
Nombre de locuteurs +73 millions (fiction)
Parlé en Labango (fiction)
Idéomonde associé Labango, Masicosme
Catégorie Persolangue
Typologie Langue a priori
Alphabet Alphabet fragduzoga
Lexique une trentaine de mots
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_FDZ

Le fragduzoga est une idéolangue bleue créée par Pomme de Terre en 2014. En août de la même année elle est choisie comme langue nationale du Labango, un des neuf pays du Masicosme.

Sommaire

Morphologie & syntaxe

La morphologie s'articule autour de syllabes, certaines porteuses de sens mais ce n'est pas une généralité. La structure de la syllabe est C(C)V. Bien évidemment, lorsqu'il y a deux consonnes on ne peut avoir une sourde et une voisée. Le fragduzoga est plutôt agglutinant, bien que l'on retrouve certains aspects de l'isolation. Il n'y a ni déclinaison ni conjugaison, tous les mots sont invariables. Le nombre, le temps, l'aspect et le mode sont précisés par des particules. L'ordre des phrases est strictement OVS, les circonstanciels peuvent se placer ausi bien avant que après la structure principale et il n'existe que la voix active. Suivant leur positionnement dans la phrase et les particules qui leur sont fixées, les mots peuvent aussi bien être des noms que des verbes ou encore des adjectifs ou des adverbes. Il serait peut-être plus judicieux d'employer le terme de "racine" plus que celui de "mot".

Alphabet & prononciation

Le fragduzoga utilise un alphabet propre, qui à cause d'un manque total d'imagination s'appelle l'alphabet fragduzoga. On n'y différencie pas les consonnes sourdes et voisées, certains mots doivent donc être connus pour pouvoir être lus. Les consonnes ont deux casses et les voyelles n'en ont qu'une. Les syllabes s'écrivent comme dans un carré à la manière du hangeul. Ainsi la première consonne s'écrit en majuscule à gauche, la voyelle en bas à droite et la deuxième consonne si il y en a une en haut à droite. Ce système permet d'écrire ou de lire en colonnes de haut en bas comme en lignes de gauche à droite. La translittération en alphabet latin n'utilise jamais de majuscule.

Consonnes

Majuscule Minuscule Prononc. API Translittération
Image:Fra1.png Image:Fra12.png [ʃ] [ʒ] x j
Image:Fra2.png Image:Fra22.png [p] [b] p b
Image:Fra3.png Image:Fra32.png [k] [g] k g
Image:Fra4.png Image:Fra42.png [s] [z] s z
Image:Fra5.png Image:Fra52.png [t] [d] t d
Image:Fra6.png Image:Fra62.png [f] [v] f v
Image:Fra7.png Image:Fra72.png [n] n
Image:Fra8.png Image:Fra82.png [m] m
Image:Fra9.png Image:Fra92.png [ʁ] r
Image:Fra10.png Image:Fra102.png [w] w
Image:Fra11.png Image:Fra112.png [l] l

Voyelles

Lettre Prononciation API Translittération
Image:FraA.png [ɛ] e
Image:FraB.png [a] a
Image:FraC.png [i] i
Image:FraD.png [ɔ] o
Image:FraE.png [u] u
Image:FraF.png [ø] y

Grammaire

Pronoms personnels

ti je wa nous exclusif
dja tu jo nous inclusif
da indéfini xlu vous
kwo 3e sg nwo 3e pl
mli 4e sg lu 4e pl
nga 5e sg zra 5e pl
  • L'indéfini s'utilise lorsque le sujet de l'action est inconnu (Pamela Rose a été tuée. ou On a tué Pamela Rose. = pamela rose xlefa da.) ou qu'il n'y a tout simplement pas de sujet réel (Il pleut. = flito da).
  • Les quatrième et cinquième personnes quant à elles s'utilisent lorsqu'il y a plusieurs troisièmes personnes dans un énoncé. Par exemple: Jacky dit à Jean-Paul que Jacky a vu Michel et que Michel a perdu sa clé. En fragduzoga, on peut éviter la répétition et l'imprécision du "il" qu'on aurait en français: la première troisième personne à apparaître sera représenté par le pronom de 3e personne, la seconde par la 4e, et la troisième par la 5e. Et en transformant le pronom sujet en pronom possessif, on peut aussi lever toute ambiguité à propos de la clé perdue.
  • Il existe aussi deux pronoms supplémentaires: gu et we qui indiquent respectivement la réflexion et la réciprocité. Ils sont toujours objets et se placent donc avant le verbe. Je me tue. = gu xlefa ti. Ils se connaissent. = we xu nwo.

Pluriel

On ajoute -xi à la fin du nom ou du déterminant. Il n'est pas nécessaire de le répéter après sa première occurrence si le contexte est clair.

Génitif

  • -la: le génitif possessif indique une possession ou une propriété. Ex: ma maison, mon stylo...
  • -du: le génitif partitif indique une matière ou un élément constitutif. Ex: ma main, les murs de la maison...
  • -ko: le génitif relatif indique tout autre type de relation (relation sociale, provenance, contenant, contenu...). Ex: ma soeur, mon directeur, mon dieu, l'eau de mon verre...

Il se place sur le complément qui précède alors le complété: l'oeil de Nina = ninadu xybo.

Déterminants

  • ta-: défini
  • ra-: semi-défini
  • ry-: indéfini
  • lso-: absolu
  • pe-: négatif

Comparateurs

Indiquant une comparaison, ils sont au nombre de trois:

  • ro-: plus ... que (comparatif de supériorité)
  • si-: moins ... que (comparatif d'infériorité)
  • tlu-: autant ... que (comparatif d'égalité)

Un adjectif augmenté d'une de ces particules forme une sorte d'adverbe qui s'utilise comme un verbe.

Classeurs

Ils indiquent quant à eux plus l'idée d'évolution que de quantification; ils sont utilisés pour les références locales et temporelles. Il y a d'abord les deux particules bu et da qui indiquent respectivement l'antériorité et la postériorité, que l'on combine avec les noms-adverbes gi (moment) et na (lieu):

  • bugi: avant
  • dagi: après
  • buna: devant
  • dana: derrière

A ces deux particules il faut ajouter la répétition du nom-adverbe qui forme le troisième classeur:

  • gigi: à ce moment, simultanément
  • nana: au même endroit

On peut les utiliser seuls (dagi > puis), combinés à des noms (dagi gdu > après le repas) ou à des propositions (dagi mfa fani > après que Fanny a parlé).

Liens