Féminin

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Définition

Dans la plupart des langues, le féminin est un genre grammatical "marqué", c'est-à dire qu'il porte une désinence, une terminaison qui le distingue

soit du neutre
soit du masculin.

Dans beaucoup de grammaires, indo-européennes notamment, le genre des mots prend une référence sur le vivant et on a donc un genre en grammaire comme on a un sexe en biologie.

Cependant, la correspondance s'arrête là et on trouve, au féminin grammatical, des mots qui n'ont rien de féminin (♀).

pièce
Anglais ship
Allemand Sonne
Russe школа
Italien viale

À l'opposé, des noms représentant des êtres vivants féminins sont représentés dans un autre genre grammatical, citons entre autres

succube ( : M)
Mädchen ( : N)
tendron ( : M[1]).

Dans un bon nombre de langues, le son [a] final représente les noms au féminins, comme dans la presque totalité des langues latines (sauf... en français, encore que l'article défini est "la") comme le castillan, le catalan, l'italien, le portugais etc. mais aussi slaves[2]et l'arabe.

En allemand, le féminin n'a pas vraiment de désinence particulière sinon la présence d'un -e non systématique (eine, Katze, die, sie ist) et non exclusif (sie sind, die Kinder).

Idéolangues

Les idéolangues traitent ce genre de manière très différente et lui donnent (comme aux autres genres) une importance très variable.

Aneuvien

Le seul aspect grammatical du féminin en aneuvien apparaît au pronom de la 3me personne. Un nom représentant un animal féminin se terminera par -k et une personne, dans la plupart des cas, par -kad. Le féminin (pas plus que le masculin) ne touche aucun des autres mots et, que ce soit un chemisier ou une chemise, horla sera toujours un nom neutre.

Elko

Les noms et pronoms elkans au féminins se voient attribuer le préfixe a- et n'ont aucune influence grammaticale (sur les adjectifs et les verbes).

awido = fillette
ago = elle.

Espéranto

Les noms féminins (pas d'influence sur les autres mots) espéranto sont pourvus de l'interfixe -in-.

Ĉevalino = jument.

Le pronom de la troisième personne est ŝi, homophone de l'anglais she.

Kotava

Le féminin, sans influence grammaticale et, comme pour les trois langues précédentes, réservé au monde du vivant, est représenté par le suffixe -ya.

Fasile

En fasile, le féminin, sans influence grammaticale, réservé au monde du vivant, est représenté par la terminaison -a.

Psolat

Le psolat est assez proche des langues romanes, il emprunte à l'espagnol, au portugais et autres, la terminaison -a pour le féminin, réservé cependant au monde du vivant, contrairement aux langues inspiratrices. L'influence grammaticale est cependant plus marquée que dans d'autres idéolangues.

La optima kana = la meilleure chienne.

Ŧhub

Certains noms ont, en guise de flexion féminine, l'interfixe -av-, mais celui-ci n'a aucune valeur grammaticale :

Dyмavo = adolescente.

Uropi

En uropi, le féminin se caractérise par la terminaison -a au nominatif et -u au génitif (les deux cas de la déclinaison uropi).

Volapük

Le féminin volapük se forme par l'adjonction du préfixe of- (traditionnel) ou ji- (moderne) devant un nom, qu'on retrouve, seul, dans la troisième personne du pronom.



  1. Il s'agit de la jeune fille, pas de la pièce de viande, à moins que l'on soit cannibale.
  2. ...encore que ce ne soit pas systématique :
    Castillan estación
    constitució
    virtù
    тетрадь .