F

Un article de Ideopedia.

  F f
(effe)
 
Graphies
Capitale F
Bas-de-casse F
Alphabets
Langues naturelles latin sauf estonien et finnois
Idéolangues Toutes
Codification
Windows • F = Alt + 70
•f = Alt + 102
Mac
Linux

La lettre F est la sixième lettre de l'alphabet latin, c'est une lettre propre à cet alphabet. Elle est généralement prononcée /f/.


Alphabet latin

Aa Bb Cc Dd Ee Ff Gg Hh Ii Jj Kk Ll Mm Nn Oo Pp Qq Rr Ss Tt Uu Vv Ww Xx Yy Zz
Caractères additionnels
Ææ ß Ʒʒ Ŋŋ Œœ Ȣȣ Ʃʃ Þþ Ɣɣ Ƿƿ Ȝȝ

 


Sommaire

Présentation

La lettre F est une consonne endémique, propre à l'alphabet latin

Histoire

La lettre F provient de l'alphabet protosinaïtique. Elle a des origines communes avec le U, le V et le W. À l'origine on a la lettre vav ("clou" ou "crochet") se prononçait /v/, sa représentation graphique s'apparentait alors à un koppa Ϙ puis la partie supérieure s'est progressivement ouverte pour donner un Y plus arrondi que celui que nous connaissons. Le temps l'a ensuite fait évolué vers un "h" culbuté (ɥ).

En hébreu classique la forme se simplifie pour donner un gamma inversé, tourné vers la gauche mais en grec le vav devient upsilon Y puis F inversé pour s'appeler digamma, il se prononçait alors /w/. Il a par la suite été remplacé par phi (Φ), cette nouvelle lettre a été placée en fin d'alphabet. En passant dans l'alphabet étrusque les parties supérieures du Y se penchent toutes deux vers la gauche pour donné un ansuz inversé. L'alphabet latin a ensuite adopté cette lettre en la retournant vers la droite pour devenir le F que nous utilisons aujourd'hui.

L'allemand est un témoignage de cette évolution phonétique car le V se prononce encore aujourd'hui /f/, le son /v/ étant alors rendu au moyen de la lettre W.

Typographie

Lors de son assimilation par les Latins, la lettre F a, dès lors, intégré un alphabet bicaméral. Selon les polices et les alphabets, elle peut revêtir différentes formes (notamment en bas de casse) :

Alphabet Capitale Bas de
casse
Latin F f

Ordre

La lettre F est la sixième lettre et la quatrième consonne de l'alphabet latin.

Phonologie

Le son de cette lettre varie selon les langues, mais a principalement la réalisation suivante : /f/.

Morphologie

Lettres proches

  • Le ſ (s allongé).
  • Le Ғ : appartenant à l'alphabet cyrillique, ell est notamment utilisée pour transcrire les sons /ʁ/ ou /ɣ/.
  • E e (E) : appartenant aux alphabets latin, grec et russe, il est principalement utilisé pour transcrire les sons /e/ et /ɛ/.

Diacritiques

La lettre F porte très peu de diacritique. Les rares occasions de diacritiques de la lettre F sont, le plus souvent, des transcriptions.

  • Ƒ (hameçon) : langues d'Afrique
  • Ḟ : irlandais (ancienne orthographe)

Digrammes

Il semblerait que la lettre F n'entre dans la construction d'aucun digramme.

Idéolangues

À l'exclusion de langues minimalistes, toutes les idéolangues auxiliaires et la quasi-totalité des persolangues utilisent, soit la lettre F, soit le son [f][1].

Elko

La lettre F est la cinquième lettre de l'Abde, il s'agit de la translittération de la rune Feha . Elle se prononce entre /f/ et /v/ mais plus souvent /v/. Les locuteurs natifs de l'elko ne font pas la différence entre ces deux phonèmes. Ils prononce donc indifféremment l'un ou l'autre.

Le F est utilisé comme profixe et sert à exprimer l'alterité.

dewe /dɛwɛ/ quelque part → defe /dɛvɛ/ ailleurs.

Il n'y a donc aucune clé qui ne comporte le F ni la rune .

Algardien

La lettre F est la 5e lettre de l'alphabet runique algardien : translittération de

Il se prononce [f], mais comme pour le b, l'influence du Mernien le fait prononcer [φ] dans le Revar.

Sources

  • Les mystères de l'alphabet, Marc-alain Ouaknin, éditions Assouline, ISNB : 2 90822 879 3
  • La naissance des écritures, Seuil, ISBN : 2.02.033453-4



  1. Transcrit en ŧhub par un Ф, malgré la présence de lettres latines dans l'alphabet de cette langue.