Empire de la Scène

Un article de Ideopedia.

La Scène ou Empire de la Scène (en Décrume Scena vym ou Cempu Sceno vymae) est le nom d'un état semi-fédéral situé sur le continent de Dravel dans l'idéomonde de La Scène. C'est à l'époque actuelle une des grandes puissances de la planète, en pleine expansion.

  • Fiche technique
    • Capitale : Marnuta
    • Langue officielle : Décrume
    • Nom officiel : Empire protecteur de la Scène (Artugaita Cempu Sceno vymae)
    • Forme d'État : Empire, Confédération
    • Nombre de provinces : 15
    • Nombre de covérats : 9
    • Monnaie : œil impérial
    • Calendrier en usage : Calendrier Yaurrite réformé
    • Religion dominante : Beneriessu, Fardalisme, culte de la Mort
    • Ethnie majoritaire : Décrumes (Dacrumiti)
    • Langues reconnues : Les covérats peuvent chacun utiliser une ou plusieurs langues autres aux côtés du décrume ; les langues ethniques des provinces n'ont aucun statut
    • Fête nationale : Depuis 1948, l'anniversaire du couronnement de l'Empereur en exercice

Sommaire

Géographie

Histoire

En 1824 (de notre ère), une nouvelle puissance politique émerge dans la Plaine, un empire formé de l'union du Dacrum et des princes Coumeusses (auxquels se sont joints presque aussitôt les Guersinéous, désireux d'échapper à leurs voisins Raumains). L'empire reposait à la base sur une libre entente entre covérats, entités politiques autonomes, avec à leur tête les chefs traditionnels, sous la houlette d'un empereur élu parmi ces chefs ; mais très vite, les décrumes s'arrogèrent le trône de façon permanente, et réduisirent l'autonomie des covérats. De nos jours, certains d'entre eux ont perdu tellement d'autonomie qu'ils sont devenus des province directement administrées par l'Empire.

Institutions

Démographie

Langues

La langue décrume est officielle partout et s'utilise quotidiennement au sein de l'administration impériale. Une tradition qui lui faisait préférer la vieille langue de culture qu'était le raumain classique s'éteint petit à petit.

À l'intérieur de chaque covérat, c'est la langue de l'ethnie dirigeante qui est officialisée :

Mais de plus en plus, leurs élites abandonnent l'usage du vernaculaire entre elles pour utiliser exclusivement le décrume.

Pour ce qui est des provinces, malgré la présence de langues au caractère bien marqué (topol, shllba, 'ums, etc), seul le décrume est autorisé. Un exception est le Guersiné, dont le statut de province est trop récent pour avoir aboli l'usage officiel de la langue des Guersinéous.

Culture