Utilisateur:Emanuelo

Un article de Ideopedia.

(Redirigé depuis Emanuelo)

Bonjour !

Je suis Emanuelo (tamanulo en gelota), de Strasbourg. Sur L’Atelier, je suis connu sous le même pseudonyme.

Sommaire

Parcours linguistique

Une des raisons probables qui me font m’intéresser à la glossopoièse[1] est le nombre de langue que j’ai dû apprendre sans grand succès : anglais et italien dès le collège ; hébreu, grec koinè, latin et allemand à l’université. J’ai appris aussi l’espéranto, dont je suis un soutien. Ma langue maternelle est le français. Toutes ces langues sont aujourd’hui des influences, plus ou moins grandes[2], dans ma glossopoièse.

Projets d'apprentissage d'idéolangues

Les idéolangues que je souhaiterais maîtriser, en plus de l'espéranto que je maîtrise déjà, sont (par ordre alphabétique) :

Parmi elles, deux sont des projets de LAI (kotava et volapük, plus parfois le lojban), mais ce n'est pas ce côté là qui m'intéresse chez elles, mais leurs qualités (idéo)linguistiques.

J'en suis actuellement à l'apprentissage du volapük et de l'elko. Quand j'aurai atteint un niveau satisfaisant dans ces deux idéolangues, soit je m'attaquerai au kotava, soit je retenterai le lojban, que j'ai déjà tenté d'apprendre deux fois avant d'abandonner. Je n'ai pas encore décidé : le kotava me tenterait peut-être légèrement plus, mais je ne suis pas linguiste, j'ai besoin de cours progressifs et pas de grammaires, or les lojbanistes ont fait plus d'efforts que les kotavistes à ce niveau là.

J'aimerais aussi beaucoup tenter l'aneuvien, mais c'est une persolangue dont la présentation est… toute personnelle (même problème global que pour le kotava, donc). L'uropi peut aussi être une expérience intéressante, mais j'ai une mauvaise image, probablement fausse, des uropistes. J'ai commencé à m'intéresser au Trône de fer (les livres pas la série), dont j'ai lu le premier tome de l'intégrale ; il n'est pas impossible qu'au bout d'un moment le dothraki s'ajoute à la liste, mais elle est déjà suffisamment longue pour être impossible pour moi (et le dothraki n'existe que dans la série).

Glossographie

L'idéolangue principale que je crée est le gelota, une langue mixte basée sur des racines trilitères, et dont la vocalisation sert de marqueurs grammaticaux, et possédant son propre alphabet. À terme, elle fera système avec deux autres langues, qui seront ses sources (elle est une langue auxiliaire entre deux royaumes de langues différentes, et ce sont ces langues qui restent à créer).

J'avais commencé avec mon frère le monari, une langue mixte romanisante utilisant l’alphabet de l’espéranto. Mais cette langue n'a jamais quitté le stade de l'ébauche.

Activité sur Idéopédia

Pages rédigées :

Références

  1. J’utilise les termes « glossopoièse » et « glossopoète » plutôt que « idéolinguistique » et « idéolinguiste », car ces derniers me semblent trop scientifiques, et ma démarche est ludique et pas du tout scientifique.
  2. Le gelota est ainsi très marqué par l’hébreu, le latin et l’espéranto, tandis que le monari ne se veut pas très loin du français.

Liens