Eewch elachaa'oyl (relais)

Un article de Ideopedia.

Eewch elachaa'oyl est le titre du texte ayant servi de base au deuxième relais idéolinguistique organisé sur L'Atelier.

Sommaire

Premier round : Dyoa'o (Der industrielle Mensch)

Texte original en français Dyoa'o
L'enchaînement de la Bête

C'était avant (le temps des) les Larmes :
Les Anges du Ciel et les Anges de la Terre vinrent à la Bête,
Ils combattirent les sept têtes de la Bête,
Les Anges du Ciel entonèrent leurs chants de puissance,
Choddyao, Iaddyao, Oaddyao et Aerkcyao, les Bénis, tranchèrent les têtes,
L'Épée de Dieu trancha l'âme de la Bête,
Ils séparèrent sa mauvaise passion et son corps,
Vers l'abîme, au-delà des rêves, ils envoyèrent son âme
Et ils scèlèrent son corps
Dans l'œil rouge de la grande planète,
Enchaîné par les quatre lunes.

Eewch elachaa'oyl

Elaocl a'eawyghuh oa'e :
Qzhe wymhlacl cy wyi'azhoe'ol y Eews eo'eawtyh
Eewach searycs oqqi fyo'eadytydsh
Wymhlaceol y czhech elchatych elotye'ol tye'ea'otydsh
Choddyao eo cy I'addyao eo cy Oaddyao eo cy Aerkcao eo y searycs mha'earytydsh
Lhomaych Skadshel y Eewch etyl mharyrytyh
Qzhe y rych ellhoe'oqlil magham cy rych i'aachs lhaaeatytyh
E-Tyaatys, cha-eltyla'el Qzhe y Eewch etys qe'ea'otyh
Cy Qzhe y i'aachs iryhooggtyh
o-shuilwch ae'ozh btoys tyaskazh
Tseq y syoecws oye achaangoyrkuh

Deuxième round : langue d'ownlangland (odd)

Texte original en français langue d'ownlangland

L'enchaînement de la bête

c'était avant les pleurs
devant les anges l'ange de Ban la bête vint
la bête à 7 têtes pour combattre
les archanges chantèrent leur chant de puissance
« Choddyao eo cy I'addyao eo cy Oaddyao eo cy Aerkcao »
les têtes tranchée par l'épée de Dieu l'âme de la bête tranchée
la pulsion du mal de son corps tranché
vers l'abîme loin du rêve son âme chût
et son corps scellé
dans la terre son œil rouge
dans la lune enchaîné

Image:Odd relais.png

Troisième round : Deyryck (Aquila Ex Machina)

Texte original en français Deyryck

La bête à sept têtes et aux yeux rouges se positionna juste sous le soleil qui ne voyait pas les larmes qu'il causait. Puis une guerre éclata lorsqu'elle s'attaqua aux êtres du ciel et leur chef.

(En dessous de ce combat, les gens hurlaient/clamaient le nom des êtres du ciel.) Dieu intervînt et porta un coup d'épée à la bête. Son corps fut bannit violemment sur Terre et ses yeux rouges furent condamnés à fixer la lune.

Son âme, quant à elle, tomba dans l'oubli.

"Gast'zladi ta raiklûwiki lûista myaroj dlaga zakédjia da° kasiyan afio dafiopanû hyûa'ûn yo mivûyra'
At bûidji sûnin mi vaalz ta èsfaj'adoikis dlagavrana gwéktopa' Har'gaatamjihapa't dlaga koma'
Sa kraéroam'imé dlaga tahar ûm méazasni mibyûrsa ôs'a Sa mar klûwikanrama ta rama da Ta sa asapahamèndmarapa ôs'a"

Quatrième round : Ɣu (Mardikhouran)

Texte original en français Ɣu

Une bête à sept têtes et aux yeux injectés de sang se plaça juste en-dessous du soleil qui ne voyait personne pleurer.
Puis quand la bête attaque les gens du ciel et les chefs militaires, on commença la guerre.
Dieu intervint, et donna un coup d’épée sur la bête.
Le corps de la bête fut effectivement banni de dessus la Terre avec violence.
Les yeux regardent la lune, la regarde bel et bien.
Et l’âme est oubliée.

Takílata li sonehúl véhke ñýla pa-tíkle lǿevucle câka klu tamoɣékat veos ei povízo itó ki.
Na poɣós ilí ei sonehúl ei cǿɣetlem ei vi-skojámone imékone, okálata ei paháve.
Tavítokat me Tovéi na tatǿsuvat ei sonehúle anêitoɣka velí.
Ozélata jot tasúhune sonehúl áɣka ly caok zavné.
Tamoɣménat tíkle híotao, tamoɣménat éiva zavné.
Na ovønélukat ei píze.

Cinquième round : Svakaramtra (djingpah)

Texte original en français Svakaramtra

Le monstre à sept têtes apparut, et, les yeux ensanglantés par la lumière du jour, ne vit pas que quelqu'un pleurait.
Alors, le monstre attaqua les gens de l'espace et les chefs, la guerre commença.
Toveï s'interposa et, de son épée, transperça le monstre.
Le corps du monstre fut banni de la Terre avec une grande brutalité.
De ses yeux, il regarda la lune, il la regarda intensément.
La voix, alors, fut oubliée.

Ad-sapkfanas vartanras ākfasasantad, āt, ed-oksulus as-haśmaśa in-rācayā purahemaiśtfaz, na rarāźad zur janas lalāpad.
Thāta, ad-vartanras ed-khazṃjenun ed-aumaxkan dzan huxuzdad, ad-pālmus pravavrad.
Ad-Toveyus metasasantad āt va ad-vartanram, īfana, āthufifīdad.
As-vartanraśa a-karpam, mākhana condana, ad-dāxjos āthubapālatā.
En-oksufis vanayas, is-candīm ayaibad, vāzana ayaibad.
A-vatrācam to khaxratā.

Sixième round : Kieli (Eclipse)

Texte original en français Kieli
Le monstre a sept têtes est apparu avec ses yeux du jour, que la lumière rendait ensanglantés, et n'a pas vu que quelqu'un pleurait.

Ensuite, le monstre a attaqué les gens de l'espace et les chefs, la guerre a commencé.
Tovei est intervenu et il a transpercé le monstre avec son épée.
Le corps du monstre a été rejeté à terre avec une grande violence.
Par ses yeux, la lune a regardé avec intensité.
La voix a alors été oubliée.

Harkanek tseesayn alo sersti kiia lidira astiel, siia alo kenati sekmaite astiel, nec et alo kap esi seidae reica.

Tenti, harka alo kasgrevi seine nesmanem nec olesnem, ckraf alo ribaini.
Tovei alo teeka, etonek alo lersokti harka se seikel.
Harkanek acma alo ma isoveko da fedora kiia sonekkagvel.
Se astiel, soliiv alo soalsi.
Ciim alo ma esviaa keba.

Septième round : Arwelo (Djino)

Texte original en français Arwelo
La créature à 7 têtes apparut avec ses yeux diurnes, la lumière ensanglantait ses yeux, et il ne voyait pas du tout quelqu'un pleurant.

Ensuite, le monstre attaqua les extra-terrestres et les chefs : la guerre commença.
[tovei] intervint, son épée transperça le monstre.
Le corps du monstre fut rejeté par terre avec une grande violence.
À travers ses yeux, la lune contemplait.
La voix fut oubliée à cet instant précis...

Ku tagaba monso kwe webisi kon sua lucesa wiloy. Luco sangifi lea wiloy i le arole no wi bwaha uso.

Pue monso toki ekundusoy i ugoy. Wero kei. Tovei kwe kasinisi, i lea swedo neluli monso.
Monsa somo kogewe si bode ekyetia.
E sua wiloy, ku luno kowili. Voko ties kwe si ekminia.

Traduction littérale par Djino du texte en arwelo :

La créature à 7 têtes apparut avec ses yeux diurnes. La lumière faisait saigner ses yeux et il ne voyait pas du tout la personne qui pleurait.
Ensuite le monstre attaqua les extra-terrestres et les chefs. La guerre commença. Tovei intervint, et son épée transperça le monstre.
Le corps du monstre fut très violemment rejeté par terre.
Avec ses yeux, la lune contemplait. La voix fut oubliée à cet instant...


Huitième round : Elko (Ziecken)

Texte original en français Elko

La créature à sept têtes était apparue avec ses yeux lumineux.
La lumière faisait saigner ses yeux et il ne voyait pas complètement la personne qui pleurait.
Ensuite la créature attaquait les extraterrestres et les dirigeants.
La guerre commençait.
Tovei intervint, et son épée transperça la créature.
Le corps de la créature fut très violemment rejeté par terre.
De ses yeux, il contemplait la Lune. La voix est alors oubliée.

. kėlo u sauta gabo bau zidi te dola ilamo sa .
. wedeu , dolo tiu lodi ilamo ga tu nane lami lallamia kiho .
. teu , kėlo wedu gini inenlo tu iriho .
. reso keti .
. Towei terau miki , tu gino sa leni kėlo .
. baho kėloa biu iture gėri rėnoe .
. ilamoe , go totlami Selo . soho gu mima .

Neuvième round : Perciscain (LlenguaPuerchisca)

Texte original en français Perciscain

Traduction du texte en elko à venir

Lo munstro dî suepte testas aparezeù cun seos oggíos luminozos.
La lumía fazevâ tumbar den sancre los oggíos dî los utros, nunobstante, nun veyù nadè ggorar.
Par fin, lo munstro atactù lo tzavuto dî los extrateriestres i la guería comenzù.
Repentemiente, aqueggío prendeù sea espalta i empalù lo munstro.
Lo vuentro dîl munstro tumbù al zulo i près deste ultimo se metiù escultanto lo canto dî la luna.

Dixième round : Sivélien (Atíel)

Texte original en français Sivélien

Le monstre à sept têtes apparut avec ses yeux lumineux.
La lumière faisait saigner les yeux des autres, cependant, il ne voyait personne pleurer.
À la fin, le monstre attaqua le chef des extraterrestres et la guerre commença.
Soudainement, celui-ci prit son épée et empala le monstre.
Le ventre du monstre tomba à terre et près de lui on se mit à écouter le chant de la Lune.

Vea lussete aesléi á aeí íva uorvul ís ko.
Te aesle anseítlanse u lusse einei, isa umaeís nemnaí earaninne.
U katta énaeísse er koré nusyín a uorvul, eí á aeí marka.
Okotinte er eíko térín a katta, eí uorvul eíalyénín et.
Áraus kollye syotín u annin uorvul, eí u pealta Omna án et urolan es ávívínme.

Onzième round : iNedjena (Balchan-Clic)

Texte original en français iNedjena

Le monstre à sept têtes est apparu avec des yeux lumineux.
Les beaux yeux saignaient de lumière, mais on ne voyait personne pleurant.
Le monstre a blessé le chef des extraterrestres à la fin, et c'était la guerre.
Puis le chef a pris une épée, et il transperça le monstre.
Le ventre du monstre est tombé vers le haut de la Terre, et on commença à écouter le chant de la lune près de lui.

Kibutsu kutaroxo hikuhufi ko amaketxo izikala.
Kamaketxo sukudama ya ikala, eva neku hikwanta usikele naku.
Kibutsu hikubaza kiroxoneo no kamaujuneo de kijoto, ye hikwanta kisota.
Ye kiroxoneo hikutata ikyama, ye waru zae kibutsu.
Kyumbo no kibutsu hiqata xae kimite no kyAlesa, ye kiwimba no kiCunga hikujimo anta usyedja.

Douzième round : gelota (Emanuelo)

Texte original en français Gelota
Le monstre heptacéphale apparut avec des yeux lumineux. Ils étaient ensanglantés par une lumière, mais personne n'était vu pleurer. Le monstre blessa le chef des extraterrestres en dernier ; c'était un guerrier. Le chef prit l'épée, et la cassa à travers le monstre. Le ventre du monstre tombe vers le haut de la Terre, et le chant de la Lune commença à être écouté. Ĥuĝinajagi haluðerita civezoĝē G, hilocē cinejogē. Fagedō bilodu heloce, veṙō ĝinajegi ĝinajāgi palaki. Ĝibaledi haluðerita halumenite haneluterisā nenotora, fagedi lubetila. Lakeĥi halumenita hajobetole terogi, kalevi le haniluðerite. Tarasi habetone halaneteroso haterosi, tenateri natāri harani hategoda hasetori.

Treizième round : algardien (Bedal)

Texte original en français Algardien
Le monstre à sept têtes avec des yeux lumineux apparut. Ils étaient blessés par la lumière, mais personne n'était vu en train de pleurer. Finalement, le monstre blessa le chef des extraterrestres, c'était un guerrier. Le chef prit l'épée en métal, et la brisa à travers le monstre. Ses entrailles tombèrent sur la surface de la Terre, et on commença à entendre le chant de la Lune. Ulatsesa ßi komate spari pakan rin e wilaßi mīr. Alda he ßukiresa dun navo dakaziv. Lukarin, pakan ßukiresa hozekor e sanalikote, aro aliv karmeryo. Hozekor kißesa vār lenate, we reklanesa ni pakanad. E niþaras eßikema dwa Ğārad. Lai, Selya lodiesa mude.

Xème round : LANGUE (AUTEUR) - À COPIER ET À COMPLÉTER

Texte original en français LANGUE

Traduction en français du texte précédent

Traduction en idéolangue