Discuter:Gäko sc

Un article de Ideopedia.

Pronoms... ou articles

Salut Ziecken.

Suite à l'info que tu nous a donnée à l'Atelier, j'ai voulu en savoir davantage, notamment sur le système de transcription issu du Gäko. C'est alors que je suis tombé là d'ssus:

Notez que les articles sont souvent omis.
A : Cette voyelle est utilisée pour traduire tous les pronoms indéfinis ( un, une, des ).
E : Cette voyelle est utilisée pour traduire tous les pronoms définis ( le, la, l’, les ).

Or Un, une, des, le, la, les sont justement des articles, puisque, comme les adjectifs déterminatifs (ton, ces, -même), ils accompagnent un nom (ou même un pronom, comme ça peut être le cas de -même). Un pronom (celle, le nôtre, on[1], quelqu'un, dont) peut remplacer un nom dans une phrase, il peut en avoir les mêmes fonctions (sujet, compléments, etc...). Le nom en question peut même être remplacé par une une proposition relative:

Qui dort dîne (le client qui veut occuper une chambre pour dormir doit occuper une table pour dîner).

"Qui dort" est la proposition sujet du verbe "dîne". "Qui" est le pronom sujet de "dort" ("le client" est éludé: "qui" suffit). Dans la phrase (un peu lourde) "le client qui dort dîne", "qui dort" aurait été complément du nom "client" et "le" (le client) aurait été un article.

--Anoev 9 août 2010 à 08:28 (UTC)

En fait le Gäko sc est un système de cryptage inspiré de la langue Gäko. Il s'agit de deux projets différents. Deux projets que je n'ai pas mis à jour depuis longtemps et toutes les infos dont je dispos sont sur leurs pages respectives Gäko et Gäko sc.--Ziecken 9 août 2010 à 09:32 (UTC)


  1. naguère pronom indéfini, reversé dans les pronoms personnels