Digramme

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Définition

Un digramme ou bigramme est un phonème représenté au moyen de deux lettres.

Langues naturelles

Ce digramme peut être

ai[2]est un digramme francophone représentant le [e] ou le [ɛ]
[u] est représenté en par le digramme ou et en par le digramme oe.
  • Consonantique
[s] est représenté par le digramme sz
[ʃ][3]est représenté par
sh
ch
sz
sc[4].
Le son [ɸ] est représenté
par ph
Le son [f], au côtés de la lettre F
par ph .

Les Æ, Œ... peuvent être considérés soit comme digrammes liés () soit comme des lettres à part entière (), selon la langue considérée.

Certains linguistes ont proscrit les digrammes de leur réalisation (adaptation orthographique de langues existantes pour le premier, idéolangue pour le second), comme

Jan Hus, préconisant le háček pour les post-alvéolaires (et affriquées s'y rapportant)...

Idéolangues

Espéranto

...Ludwik Lejzer Zamenhof, préconisant l'accent circonflexe, pour ces mêmes lettres, ainsi que quelques autres.

Cependant, les digrammes existent dans d'autres idéolangues :

Aneuvien

L'aneuvien fait abondamment appel aux digrammes, tant vocaliques (EA, OA) en plus des lettres doubles (AA, EE, UU) ou particulières (Æ, Œ), pour des phonèmes longs ; que consonantiques pour transcrire des phonèmes ne pouvant l'être par une lettre unique.

Elko

Quand deux consonnes à point & mode l'articulation identique se suivent, l'une voisée et l'autre non (T & D, par exemple), le son de la seconde est remplacé par une post-alvéolaire, voisée ou non, selon la première consonne du digramme ainsi obtenu :

Digramme abde Prononciation Digramme abde Prononciation
BP PB
DT d͡ʒ TD t͡ʃ
GK KG
ZS ʒ SZ ʃ

Les phonèmes /zʒ/ et /sʃ/ étant problématiques, seule la post-alvéolaire est prononcée.

Le EI est un ancien digramme abde correspondant au (rundar), maintenant remplacé par le Ė.

La transcription abde du nalique utilise abondamment les digrammes pour représenter les runes composées correspondant à des phonèmes qui n'existent pas dans les autres versions (dialectes) de l'elko :

IH /ɯ/

Ido

Cet espérantide fait appel à des digrammes pour remplacer les post-alvéolaires et affriquées qui leur correspondent.

Exemple : Ŝ → Sh.

Sprante

Le sprante dispose notammment du SC [ʃ], du HN [ɲ], ainsi que de digrammes vocaux comme OA [ɔ:]. EA [ɛ:], etc. Les nasales s'obtiennent en ajoutant la lettre N.

Liens


  1. Toutefois, toutes les diérèses et la plupart des diphtongues apparaissent sous forme de digrammes. Pour les exceptions dans ces dernières, on peut trouver le I ([aɪ]) ou le U ([ju]), si on n'inclut pas le E situé derrière la consonne suivante (Mike, cute) comme la fin disjointe d'un digramme (comme dans rescue)
  2. EI: Digramme ? ou voyelle amuïe ? Dans "beige", ei se prononce [ɛ] et chacune des consonnes se prononce... tout comme dans "belge".
  3. On a même droit au trigramme allemand sch, comme dans l'ancienne monnaie autrichienne Schilling face à la subdivision monétaire britannique, plus ancienne encore : shilling.
  4. Devant un E ou un I, sinon, c'est le trigramme sci devant A, O ou U.