Dialectes du tatsique

Un article de Ideopedia.

Cette page contient des caractères spéciaux.

Si vous avez des problèmes pour les afficher (carrés blancs, points d'interrogation), veuillez consulter la page d'aide Unicode.


Sommaire

Un dialecte devenu lingua franca

Le Tatsique est la lingua franca d'une nation plurilingue et multi-ethnique connue sous le nom de Naroda. Mais le Tatsique est � l'origine le dialecte d'une seule tribu, établie dans le bassin où se dresse la ville de Zara et qu'on appelait "Avar" (l'État de Zara porte d'ailleurs ce nom). Ce dialecte, l'Avar, se situe dans un continuum dialectal qui en cette région du pays bénéficiant d'une faible différenciation des dialectes, notamment vers l'Est et le Sud (dans les autres directions, les dialectes deviennent rapidement incompréhensibles de celui de Zara). Aussi, lorsque Zara commença � acquérir une certaine puissance, son dialecte devint de plus en plus entendu hors des murs de la ville. Le développement des relations avec les tribus du Sud et de l'Est forgea les bases de la futur grandeur du Duché de Zara qui unit pour la première fois de nombreuses tribus capables de communiquer puisque leurs dialectes respectifs étaient intercompréhensibles. La langue tatsique naquit donc par volonté d'unifier plusieurs tribus de même langue. C'est ainsi que la jeune langue tatsique, dont le nom provient de la racine "tat", le père, puisqu'elle était la langue de peuples frères, devint celle d'un peuple uni. Elle connu alors une forte simplification de sa structure, comme par souhait d'en faciliter l'utilisation, en l'unifiant de sorte que tous y retrouvent leur identité. La langue tatsique standard était forgée et fut plus tard normalisée.

Les différences dialectales eurent alors tendance � s'affaiblir, bien que de grandes tendances aient perduré, en se mélangeant aux accents locaux si bien qu'on peut aujourd'hui parler d'une sorte de redialectalisation. Dans les points les plus reculés, ou quelques enclaves que les circonstances historiques ont isolé du rayonnement de Zara, ont conservé leurs dialectes sous une forme originelle (� Nat ou dans le Sikim par exemple). À Zara, une certaine tendance � se démarquer linguistiquement a toujours été observée, si bien qu'aux côtés de la langue tatsique sous sa forme standard, s'est développé une variété dialectale propre � la ville de Zara, si bien que la langue tatsique standardisée n'a pu s'imposer complètement, même dans la ville où elle était née. C'est ainsi que la totalité de la Naroda se caractérise linguistiquement par une diglossie dont la variété haute est la langue tatsique standard, langue officielle de la nation, langue de communication intertribale et langue de prestige, et la variété basse, le dialecte local.


Les dialectes du tatsique et ceux des autres langues

La langue tatsique possède donc, sur le plan dialectal, sa propre aire de diffusion, � côté de son aire de diffusion en tant que lingua franca. Il faut entendre, que toute la Naroda ne parle pas � la base, la langue tatsique. De nombreux états et régions possèdent leur propre langue, parfois fort différente du tatsique, bien que la plupart en soient des langues proches, qui appartiennent � la même famille.

Au Nord de Zara, se parlent le Zanskarien et le Khat, qui possèdent leur propre dialectalisation. À l'Ouest et au Nord-Ouest, se parlent le Narte et le Digorien, de langues fort proches du tatsique, mais clairement distinctes, avec également, leur propre division dialectale. À l'extrême Sud de la Naroda est parlé le Bucovien avec sa propre division dialectale... D'autres langues moins importantes sont ainsi parlées par les populations de nombreuses régions, mais la langue tatsique a colonisé une grande partie de la nation.

Tout d'abord, a Sud de Zara, l'Amdonie et la totalité de la Dacie sont de langue tatsique. Il existe quelques différences dialectales ou d'accent mais relativement faibles. Plus au Sud, la ville portuaire de Varna est majoritairement de langue tatsique puisque la zone fut conquise par Zara � une époque reculée et la ville même fut dès l'origine peuplée par des tatsophones. En Bucovie, les circonstances économiques et historiques ont provoqué une certaine implantation de la langue tatsique, essentiellement dans les villes, mais celle-ci tendit � acquérir des traits locaux issus des langues locales, Bucovien, Islimien ou Kazar.

À l'Est de Zara, � part la ville de Nath et la région subkhatique, on parle tatsique sans interruption de Zara � Maxačkala, dans les proches montagnes et dans la totalité de la plaine osmorienne. Le langue tatsique est parlée sur toute la côte sud, sans interruption depuis la Dacie et ce, jusqu'aux frontières de l'État de Khalatb (où l'on parle Khalatbien, une langue proche mais impossible � comprendre pour un tatsophone). Et vers le Nord, on parle tatsique en Bognie, et de façon plus sporadique dans la plaine subkhatique (certains parlers de la zone sont très distincts, voir : Subkhatique), et dans la totalité de la Novodvode. La langue tatsique est ensuite bien implanté dans les villes de l'île d'Otočok et en territoire Naga, bien que les langues Naga et Otnaga soient celles qui y sont le plus parlées. Le tatsique enfin, a donné naissance � un créole en voie d'extinction en Nouvelle-France. Plus tard, la langue tatsique s'implanta dans quelques colonies, hors de Naroda. Le tatsique possède donc des variétés dialectales dans toute l'aire décrite.

N'oublions pas le cas des Afro-narodiens, descendant de nombreux esclaves portés par les Valois et parlant aujourd'hui une variété de Novodvodien créolisée, l'Afro-tatsique.

Dialectes du Tatsique

Dialectes zariques

Les dialectes zariques ou avar, sont au nombre de cinq :

  • Zarique en tant que tel, ou Tatsique Zarique, parlé � Zara
  • Sikimien, dans la vallée de Sikim et les montagnes situées au Nord de Zara
  • Amdonien, en Amdonie, au Sud-Est de la capitale
  • Svanurien, � Vrata et dans sa région, vers l'Est, les marches de Svanurie
  • Karmien, en aval de Zara, dans la vallée du Dunave, en direction de la Scythie

Dialectes méridionaux

On compte trois grandes tendances dialectales en tatsique méridional :

  • Zanurien, en Zanurie
  • Dacique (lui-même subdivisé en trois variétés dialectales), en Dacie
  • Tatsique de Varne

Dialectes orientaux

Le tatsique oriental se subdivise en six principaux dialectes :

  • Biérois : dans l'état de Bières (Bogn)
  • Bogdanien : dans l'état de Bogdanie et jusqu'aux limites de la Dacie
  • Osmorien : sur toute la côte osmorienne
  • Natbolien : autour de Natbolok, au Sud de l'Osmorie
  • Novodvodien : en Novodvode, sur la côte Nord-est
  • Afro-tatsique : descendants des esclaves africains portés par les colons valois, répartis surtout dans l'Est de la Naroda (plus de 5 millions de locuteurs)

Voir la page : Tatsique oriental

Dialectes isolés

  • Tatsique de Bucovie

La langue tatsique parlée en Bucovie a intégré avec aisance une quantité non négligeable de termes et expressions empruntés au Bucovien. L'accent typique de cette langue a également marqué l'intonation avec laquelle le tatsiqu est parlé. À Vladikavkaz, le tatsique a emprunté au Kazar, mais la fusion n'est pas si nette puisque le Kazar est une langue turque.

  • Vlaxtażik (Créole Franco-tats)

Le "Vlaxtażik" est une forme de créole parlée par les premiers colons francophones Valois. S'il fut un temps, cette variété de tatsique parlée par des francophones était fort entendue en Nouvelle-France, elle est aujourd'hui en voie d'extinction, ultime symbole de l'implantation définitive du tatsique chez les frncophones, devenus parfaitement bilingues.


Quatre langues appartiennent � la même branche que ces dialectes :

Il arrive parfois qu'on les qualifie de dialectes du tatsique.