Catégorie:Verbe

Un article de Ideopedia.

Le verbe est, avec le nom, un des piliers essentiels de la phrase dans la quasi totalité des langues. Seules quelques langues expérimentales semblent prétendre se passer le verbes, comme le thenqol ou l'allnoun.

Sinon, le verbe porte

-l'action (manger), l'état (sembler), le déplacement (venir), le changement d'état (devenir) : en somme : le procès.
-la position dans le temps (présent, passé, futur)
-la durée ou la répétition d'une action (exprimées différemment d'une langue à l'autre)
-l'aspect : action ou état considéré comme terminé ou susceptible de l'être, ou bien encore en cours ou à son début)[1]
-la modalité d'une action (exprimée par les différents modes[2]), à savoir :
certitude
demande
condition
incertitude
souhait, crainte
etc...
-la tournure : action ou état considéré comme existante et/ou vraie (affirmatif), inexistante (négative), fausse (contradictoire[3]), sujet à question (formes interrogatives)...

-le rapport entre le(s) sujet(s) et le verbe, autrement dit, la voix. On peut toujours imaginer une grammaire n'ayant pas de forme spécifique pour la voix passive, pour peu qu'existe un accusatif bien distinct dans la déclinaison, qu'on mette le sujet devant le verbe (et le complément d'agent après, au nominatif).
Par exemple : la grasan bovidon buĉis = le veau gras a été tué[4].

En français, les voix réflexive et réciproque s'expriment de la même manière : au moyen de la voix pronominale, ainsi nommée parce qu'il y a TOUJOURS AU MOINS un pronom personnel comme complément.

A et B se regardent :

Soit A regarde A et B regarde B (dans une glace)
Soit A regarde B et B regarde A.

D'autres langues comme le kotava (resp. va int & va sint) ou l'aneuvien (resp. dem & aṁb), les distinguent[5].

Toutes ces informations sont présentes dans la conjugaison.



  1. Dans un certain nombre de langues slaves, ces aspects dont représentés par des verbes différents, même si certains sont très proches :
    Russe Делать (imp.)/сделать (perf.)
  2. Dans certaines langues, des modes particuliers peuvent "transformer" un verbe en nom ou en adjectif, comme, par exemple en français :
    Infiitif : le boire et le manger
    participe devenu adjectif : des balles traçantes.
  3. Certaines langues comme le kotava font un distinguo entre ces deux (resp. me & vol).
  4. ... qu'on peut aussi traduire par : on a tué le veau gras
  5. Dans les langues naturelles, on a, pour la voix réciproque :
    l'ajout de INTER devant le pronom complément : HOMINES INTER SE ADIUVANT (les hommes s'aident).
    le remplacement de (my-, your-, it-...)self par one another ou each other.