Bordure

Un article de Ideopedia.

Cette page contient des caractères spéciaux.

Si vous avez des problèmes pour les afficher (carrés blancs, points d'interrogation), veuillez consulter la page d'aide Unicode.


  Bordure
?
 
Année de création 1956
Auteur Hergé
Régulé par
Nombre de locuteurs 0 connu
Parlé en Bordurie
Idéomonde associé Monde de Tintin
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a posteriori
Alphabet Alphabet latin
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_BOR


Le Bordure est une langue fictive inventée par Hergé pour les besoins des Aventures de Tintin, dans l'album intituté L'Affaire Tournesol publié en 1956. Parlée dans un état imaginaire des Balkans, la Bordurie (capitale : Szohôd), cette langue découle directement de l'invention antérieure du Syldave.

Le nom Bordure semble formé sur "bord" ou "bordure" sans vraiment en connaître la motivation sinon une ressemblance avec le nom de la Bulgarie.


Caractéristiques

La langue bordure, telle qu'elle est présentée, ressemble par son orthographe à un mélange de langue slave et de langue germanique. À la rigueur on pourrait la confondre avec du Hongrois, quoique le caractère indo-européen est tout de même fort visible.

La langue est écrite uniquement en alphabet latin. Tout comme le Syldave, la langue semble inspirée du Marollien, un dialecte flamand des environs de Bruxelles. En effet, le caractère alémanique de la langue tape à l'œil dans le corpus, aussi pauvre soit-il, puisqu'il ne compte qu'une vingtaine de mots.

Lexique

  • amaïh ! = salut !, hail !
  • hôitgang = sortie (< Néerl. uitgang)
  • mänhir = monsieur (< All. Meinherr)
  • ointhfan = bureau de réception
  • platz = place
  • pristzy ! = juron (< Fr. sapristi)
  • szonett = sonnerie (< Fr. sonnette)
  • sztôpp = stop
  • tzhôl = douane (< All. Zoll)
  • zservis = service
  • zsnôrr = moustache (< Angl. snore)