Anglais

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Présentation

L'anglais est une langue germanique. Cependant, le vocabulaire a une proportion beaucoup plus importante de mots latins et grecs que dans les autres langues de son groupe (allemand, néerlandais, langues scandinaves...). C'est la langue la plus parlée, en nombre de pays (langues officielle & apprentissage scolaire)[1]. L'anglais est imposé dans le monde des affaires, en informatique[2]et en navigation aérienne.

Alphabet

L'alphabet utilisé pour la langue anglaise est constitué des vingt-six lettres de l'alphabet latin. Les diacritiques et les digrammes liés, très rares, ne sont présents que dans les mots d'origine étrangère (attaché-case) ou bien les mots scientifiques (tænia).

Phonologie & orthographe

L'anglais est, encore plus que le français, une langue où la lecture d'un mot, pour un non-locuteur, est la plus difficile, contrairement, par exemple à des langues slaves où chaque lettre représente un phonème, ou peu s'en faut. La lettre A peut représenter aussi bien un [æ] qu'un [ɑ:], un [ɛɪ], ou un [ɔ:] ; à l'inverse, le phonème /i/ peut être représenté par EE, EA, Y ou bien IE (babies /bɛɪbiz/ = bébés)

Grammaire[3]

En contrepartie, la grammaire est plus simple qu'en français, même s'il y a aussi un nombre important de verbes irréguliers (to go, I went, gone) voire défectifs (I can, I must, I may) et que certaines formes n'existent qu'à la tournure affirmative (prétérits sauf to do : did I do), les autres tournures appelant systématiquement un auxiliaire.

L'anglais n'est pas une langue à déclinaisons, toutefois, certains compléments de noms (appartenance, entre autres) utilisent l'apostrophe :

Cynthia's husband = Le mari de Cynthia.

Influence idéolinguistique

La conjugaison minimaliste (sauf pour to be) : deux formes au présent et au futur[4]de l'indicatif, une seule au prétérit a, bien entendu, inspiré un certain nombre d'idéolinguistes amateurs de conjugaison simplifiée, contrairement à ce qu'on trouve dans les langues romanes, en russe, en volapük en allemand, en kotava...

Il en est de même pour l'absence d'accord entre l'adjectif qualificatif et le nom (pratiquée également en uropi et en elko, entre autres).

L'anglais sert de base pour un certain nombre de mots d'idéolangues, tels que

birdo = oiseau
Sambahsa-mundialect adjust = ajuster
cal = appel téléphonique[5]
Volapük pük (de to speak) = langue
Aneuvien kàn = pouvoir
et bien d'autres.

Lien externe

De plus amples informations sont disponibles dans cette page de Wikipédia


  1. En nombre de locuteurs, elle est cependant supplantée par le mandarin.
  2. ... où il représente un puits lexical sans fond !
  3. Suivre le lien externe pour de plus amples informations
  4. Pas les mêmes :
    Au présent, toutes les personnes identiques à l'infinitif, à l'exception de la 3me du singulier : on aloute un -S
    Au futur, shall pour la première personne (sing. & plur.) ; will pour les autres ; encore que "you shall" peut se rencontrer dans certains cas de figure.
    Le mode conditionnel utilise respectivement should & would.
    Cette conjugaison minimaliste a, entre autre inspiré le concepteur de l'aneuvien pour l'indicatif et l'impératif (mais avec une distribution différente : sing./plur.). L'espéranto, l'uropi, l'elko, une version du <omunleng et le subjonctif aneuvien ont, comme pour le prétérit anglais, une seule forme pour les six personnes pour un temps et un mode donné.
  5. De to call (), mais prononcé [ʃal].