Alphabet phonétique international

Un article de Ideopedia.

Version du 18 août 2017 à 08:11 par Ziecken (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

L'alphabet phonétique international est un alphabet utilisé pour la transcription phonétique des sons du langage parlé. Mis au point par des phonéticiens britanniques et français et publié en 1888 il a été révisé en 2005.

La spécificité de cet alphabet est d'être, en principe, commun à toutes les langues, quel que soit le système d'écriture (abjad, alphabétique, idéographique) utilisé par une langue considérée.

En dépit des très nombreux sons utilisés par l'humanité, l'API utilise le principe "une lettre ↔ un son". Ce qui impliqua l'apparitions de nombreux symboles complémentaires, en plus des 26 lettres de l'alphabet (en bas de casse) latin[1]d'origine.

Ainsi, au a de l'alphabet latin, correspondant au son [a] (antérieur) furent ajoutés les [ɐ], [ɶ][2], [ɑ], [ɒ] et, en forcant un peu, le [ʌ].

Ce qui fit, au bas mot, une bonne centaine de symboles, tous différents (un par son, donc), plus d'autres symboles correspondant à la durée, la hauteur de ton (langues d'extrême-orient), les accents toniques...

Cependant, l'API ne supplante pas les autres alphabets : s'il a des avantages au niveau phonétique et phonologique (un u représentant toujours le son [u] et non pas tantôt le [y], tantôt le [u] tantôt... aut'chose), il ne règle pas, par exemple (ce n'est pas d'ailleurs son rôle) les questions grammaticales de certaines langues (lettres muettes au pluriel, notamment), ni les majuscules en début de nom propre. Si certaines lettres "majuscules" apparaissent çà et là, elles ont le même corps que les autres lettres et le même usage : un [ʀ] est différent d'un [r] en ce sens que ce n'est pas le même son.


Avec le développement des moyens typographiques mécaniques, puis électroniques, il fut reproché à l'API d'utiliser trop de symboles "exotiques" non présents sur les machines à écrire, puis dans les premiers systèmes informatiques ; ainsi fut créé, par la suite, l'alphabet SAMPA pour le même usage, utilisant des symboles typographiques courants (majuscules, chiffres, notamment) ; mais l'API a toujours ses partisans.

Point d'articulation

Mode d'articulation

Liens


  1. Étant donné la nationalité des concepteurs.
  2. Ne pas confondre avec le [œ].