Alphabet cyrillique

Un article de Ideopedia.

Alphabet cyrillique

Aa Бб Вв Γг Дд Ee Жж Зз Ии Кк Лл Мм Нн Oo Πп Рр Сс Tт Уу Фф Хх Цц Чч Шш Щщ Ъъ Ыы Ьь Юю Яя
Caractères additionnels
Єє Э э Ґґ Њњ Ыы Іі Јј Љљ Џџ Ђђ Ѥѥ Ѧѧ Ѫѫ Ѩѩ Ѭѭ Ѯѯ Ѱѱ Ѳѳ Ѵѵ Ѕѕ Ѡѡ Ѣѣ

 


Sommaire

Présentation et histoire

L'alphabet cyrillique D'ORIGINE est un alphabet créé au IX siècle en Bulgarie par des disciples du frère Cyrille. Il comprend environ 30 caractères et est employé pour écrire plusieurs langues slaves (le biélorusse, le bulgare, le macédonien, le russe, le serbe ou encore l'ukrainien)


L'écriture cyrillique fut utilisée également par des langues non slaves comme le roumain (notamment en Moldavie[1]!) et par des langues comme l'Azéri ou des langues des républiques soviétiques d'Asie centrale (turkmène, ouzbek), langues qui adoptèrent l'alphabet latin après la dissolution de l'URSS. Le mongol est également une langue à alphabet cyrillique.

Lettres

L'alphabet cyrillique comporte un nombre important de variantes, plus que l'alphabet latin (quelques unes, incluant le Ø et/ou le Þ) et encore plus que le grec, n'existant aujourd'hui que dans une version.

Bulgare

On peut considérer l'alphabet bulgare comme la "base" des écritures cyrilliques, les autres étant des variantes adaptées aux langues utilisatrices.

A Б B Γ Д E Ж З И Й K Л M H O Π P C T У Φ X Ц Ч Ш Щ Ъ Ь Ю Я

Russe

Aux lettres précédentes, il convient d'ajouter :

Ë Ы Э

Biélorusse et
ukrainien

Au russe...

Les deux langues ajoutent le I
Le biélorusse ignore le И (mais le Й y figure) et le Щ ; il ajoute le Ў
L'ukrainien ajoute le Ï, le Ґ ; laisse le Ъ et retourne le Э : Є

Serbe

Le serbe peut s'écrire avec deux alphabets[2]; ce qui impose la possibilité d'une translittération parfaite entre les deux écritures.

Certaines lettres sont ajoutées : Ђ J Љ Њ Ћ Џ
D'autres passent à la trappe : Ъ Й Ю Я Ь[3]

Macédonien

On ajoutera au serbe, notamment le S et l'apparition d'un diacritique sur le K et le Γ. On laissera par contre de côté le Ћ et le Ђ.

Autres langues

D'autres langues d'Europe orientales ou d'Asie utilisèrent ou utilisent encore l'alphabet cyrillique avec des lettres supplémentaires (ou des lettres diacritées), correspondant à des phonèmes inexistant dans des langues slaves.

Par exemple, le kazakh dispose, en plus de l'alphabet russe, des lettres suivantes :

Ә Ғ Қ Ң Ө Ұ Y Һ I[4]

Lettres disparues

... à diverses occasions : réformes orthographiques à différentes époques : Russie 1918, par exemple, certaines langues d'Asie après 1991), lettres historiques (slavon), parmi lesquelles :

Ѫ Ѳ Ѵ Ѣ...


Idéolangues & idéoscripts

En assemblant toutes les variantes et toutes les lettres ayant ou ayant existé, il serait très probable de pouvoir créer un alphabet très complet répondant à l'attente de tout iléolinguistes en matière de variété de phonèmes.

Le slovianski et le slovio utilisent l'alphabet cyrillique[5].

Il existe également une idéolangue non slave (racines flamandes) écrite en alphabet cyrillique : le syldave.

Le ŧhub utilise quelques lettres cyrilliques (plusieurs variantes cohabitent) dans son alphabet. Certaines d'entre elles, cependant, sont utilisées à contremploi. Il en est de même pour le vadora (idéoscript).

Lien externe

Larousse.



  1. Mais pas uniquement
  2. Pas simultanément, cependant !
  3. Les quatre dernières à cause de l'arrivée du J.
  4. Déjà adopté par ailleurs.
  5. Deux alphabets possibles, comme en serbe.