Aigu

Un article de Ideopedia.

Le mot "aigu" représente deux notions :

Accent aigu

L'accent aigu est un signe diacritique utilisé dans de nombreuses langues, pour modifier la valeur d'une lettre (fermeture du E en français, hongrois (Á et É)), pour l'allonger (hongrois[1]) et/ou pour repérer la place de l'accent tonique (nombreuses langues, dont l'espagnol, le kotava et l'aneuvien). Il est représenté par un trait au dessus de la lettre, montant vers la droite. Certaines polices le présentent avec une légère incurvation vers la lettre.

Voix aigüe

Se dit d'une voix haute (ou "voix de tête"). En vietnamien (langue à alphabet latin et à tons), la "montée" d'une lettre vers le registre aigu est représentée par un diacritique ressemblant à peu près à un accent aigu : á ắ ấ é ế í ó ố ớ ú ứ ý.

Orthographe française

Depuis 1990 le féminin de "aigu" s'écrit "aigüe", afin de ne laisser aucune ambigüité : c'est bien le Ü qui est prononcé, et non le E (muet). Toutefois, "aiguë" est encore accepté.

Lire aussi : grave.



  1. Cette langue dispose également du double accent aigu, combinaison de l'accent aigu avec un tréma : Ű = [yː]