Adposition

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Définition

L'adposition est un mot-outil grammatical permettant de localiser

soit un complément d'objet[1]
soit un complément de nom
soit un complément de comparatif ou de superlatif (d'adjectif, d'adverbe)
soit un verbe à l'infinitif, au participe (gérondif en français, par exemple)
etc.

Catalogue

Ces adpositions portent divers noms selon la place qu'elles occupent par rapport au complément. Elles sont, en principe, détachées du complément qu'elles accompagnent, à quelques exceptions près :

VADE MECVM


Prépositions

Placées avant le complément, ce sont des prépositions, le cas le plus fréquent en français, mais aussi dans d'autres langues romanes, comme dans les cas qui suivent :

Castillan Amo a mi vecina = J'aime ma voisine ; a introduit un complément d'objet direct.
Français Le révolver est dans le tiroir ; dans introduit un complément circonstanciel de lieu.
Anglais Cynthia is more beautiful than her neighbour = Cynthia est plus belle que sa voisine ; than introduit un complément de comparatif.
Aneuvien Eg waad ber pùzun = J'attends pour partir ; ber est une préposition introduisant un participe présent (traduit en français par l'infinitif).

Postpositions

Une postposition est une adposition qui se situe derrière le complément. Elles sont assez fréquentes, notamment en anglais :

Turn the button off = Fermez la lumière.

Mais on les rencontre également en français. Toutefois, ces mots pouvant également servir de prépositions, on les appelle plutôt des...

Ambipositions

Les ambipositions sont des adpositions pouvant être placées aussi bien devant que derrière le complément qu'elles introduisent ou qu'elles ferment.
Français Ainsi, on a :

Il est toujours devant eux ; et
Marchez cinq pas devant.

"Devant" est alors soit une préposition introduisant un locatif : eux, soit une postposition, toujours accompagnant un locatif, mais exprimant une notion de distance : cinq pas. Si on voulait condenser tout ça, on aurait :

Il est à cinq pas devant eux.

Aneuvien L'aneuvien fait grand cas des ambipositions puisque non seulement elles peuvent selon leur place, introduire un sens propre ou figuré au complément, mais aussi avoir une traduction totalement différente :

Ar pùzun ad orse = Ils vont vers vous.
Ar pùzun orse ad = Ils vont chez vous.

Circumposition

La circumposition introduit et ferme un complément, c'est à dire qu'elle l'encadre, ce peut être le même mot répété (comme en anglais, pour le comparatif (affirmatif) d'égalité : as ... as), mais ce peuvent être deux mots différents (toujours en Anglais) : (not) so ... as.

On distinguera un complément encadré d'une circumposition d'un complément précédé d'une préposition et suivi d'une postposition.

Or ere ab dem ad = vous étiez loin de chez vous.

Déclinaisons

Selon les langues, et selon les applications, les mots suivant les prépositions ou précédant les postpositions peuvent avoir différentes flexions (cas, pour les langues casuelles), selon l'adposition en question ou bien l'utilisation qui en est faite (illatif, inessif etc...).

Fréquence

Voici, venant de Wikipédia, un planisphère[2] rassemblant l'utilisation des différentes adpositions. On y constate leur influence énorme. L'inposition (très rare et non développée ici) est une adposition située au cœur du complément.



  1. Castillan Kotava Y compris un complément d'objet direct.
  2. ... en anglais, dont voici les traductions.
     : postpositions
     : prépositions
     : inpositions
    : pré-, post- et ambipositions
    ◌: aucune adposition.