Λ

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Présentation et phonologie

Le Λ, issu du phénicien lāmedh (apprentissage) ressemblerait à un Δ qu'on aurait privé de sa base. Tout comme ce dernier, il est donc symétrique par rapport à un axe vertical, mais il est également symétrique (axe horizontal) par rapport au V. Le bas de casse, ainsi que les descendants latin (majuscule) étrusque & cyrillique n'ont aucune propriété de symétrie. Cette lettre a gardé une stabilité phonique incomparable, puisqu'elle correspond, depuis son origine, à une spirante latérale alvéolaire voisée, comme dans lovely (Anglais).

Ressemblance

Cette lettre coïncide avec une lettre de l'alphabet latin étendu, le "V culbuté", dont le bas de casse, lui, ressemblerait à un "lambda minuscule (λ) décapité" : ʌ, utilisé par l'Alphabet phonétique international pour représenter la version non arrondie du [ɔ]. Le Λ non grec est utilisé dans plusieurs langues très éloignées les unes des autres, puisque présentes aussi bien en Amérique (Mexique, Colombie) qu'en Afrique (Sierra-Leone) ou en Océanie (Papouasie).

Utilisations

Sciences

On retrouve, parmi les autres lettres grecques, le Λ, soit en majuscule, soit en bas de casse (λ) dans beaucoup d'applications, en physique notamment. En mathématique (logique) le ʌ indique la conjonction de deux assertions : A ʌ B vrai signifie que A est vrai ET B est vrai aussi. En arithmétique, xʌy signifie que le résultat est le plus petit des deux nombres mentionnés : 3 ʌ 32 = 3.

Expression

Ce n'est plus la lettre, mais son nom qui est évoqué dans tout ce qui parait quelconque, la lettre étant placée "quelque part dans le peloton de l'alphabet", ni vraiment au début, pas davantage à la fin : une lettre lambda, comme on dit un citoyen lambda, choisi par hasard dans la foule.

Alphabet phonétique international

Ce n'est pas non plus la lettre elle-même (bas de casse) mais son reflet (axe vertical) : [ʎ], qui est utilisé pour représenter la version palatalisée du [l], comme dans LL (Espagnol), GL(i) (Italien), LH (Portugais) ou LJ (Croate).
[ʌ] représente une voyelle mi-ouverte postérieure non arrondie.


Idéolangues et idéoscripts

Le Λ est utilisé en ŧhub et en vadora comme l'équivalent vélaire [ɫ] du L.

Origine du lien externe

Wikipédia