Étymologie onomastique

Un article de Ideopedia.

Un nom a une origine onomastique (de ὀνομαστός bpour "nommé, désigné") lorsque celle-ci n'est pas un nom commun mais un nom propre, celui-ci pouvant être un personnage de légende (dieu-personne, animal mythique, monstre) ou bien un lieu (ville, mer, montagne...).

Langues naturelles

Il en est ainsi de mots comme "vénérable, martial", mais aussi "shakespirien, ubuesque, gaullien, trotskyste, hitlérien, stalinien, louisianais" pour les personnes. Le terme "alpin" (relatif à la haute montagne) a largement dépassé l'aire de la chaîne des Alpes et le ski pratiqué dans les Pyrénées s'appelle également le ski alpin.

On ne confondra pas l'étymologie onomastique avec l'antonomase, où le nom propre est utilisé tel quel.

Langues construites

L'aneuvien fait appel à l'étymologie onomastique (surtout de personnes, françaises ou étrangères) pour la construction de quelques uns de ses noms communs. Les noms d'origine étant largement déformés puisque adaptés à l'orthographe de cette langue. Certains sont plus ou moins repérables (gaṁbet pour "ballon", lwisæz pour "serrure"), d'autres sont totalement méconnaissables (żhod pour "coccinelle").

L'elko utilise abondamment l'étymologie onomastique, puisque TOUS ses apports sont issus de noms propres, des divinités du monde entier, le plus souvent, mais aussi des personnages ou animaux légendaires, comme justement la clé PEG, issue de Pégase ou bien PED, transformation de Phèdre par l'intermédiaire de la TOA ; ceux qui ne sont pas concernés par ces apports de noms propres étant totalement à-priori, obtenues par analogie ou paronymie avec les clés onomastiques.